Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Mahler : Symphonie n°6


Prix : EUR 13,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
20 neufs à partir de EUR 7,00 12 d'occasion à partir de EUR 5,50

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Wiener Philharmoniker

Discographie

Image de l'album de Wiener Philharmoniker

Photos

Image de Wiener Philharmoniker
Visitez la Page Artiste Wiener Philharmoniker
300 albums, 3 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Mahler : Symphonie n°6 + Mahler : Symphonie n°7 + Malher : Symphonie n°5
Prix pour les trois: EUR 37,98

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (30 octobre 1999)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Deutsche Grammophon
  • ASIN : B000001GOZ
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 27.381 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
TitreArtiste Durée Prix
Écouter  1. Mahler: Symphony No.6 In A Minor - 1. Allegro energico, ma non troppo. Heftig aber MarkigPierre Boulez23:07EUR 3,99  Acheter le titre 
Écouter  2. Mahler: Symphony No.6 In A Minor - 2. Scherzo (Wuchtig)Pierre Boulez12:19EUR 1,99  Acheter le titre 
Écouter  3. Mahler: Symphony No.6 In A Minor - 3. Andante moderatoPierre Boulez14:47EUR 2,49  Acheter le titre 
Écouter  4. Mahler: Symphony No.6 In A Minor - 4. Finale (Allegro moderato)Pierre Boulez29:10EUR 4,99  Acheter le titre 

Descriptions du produit

Descriptions du produit

MAHLER : SYMPHONIE N°6

Amazon.fr

La Symphonie numéro 6 est la plus tragique de tout le cycle mahlérien. Achevée en 1904, elle révèle les combats intérieurs du compositeur, combats qui témoignent de l'échec du musicien mais également de l'aboutissement sonore de l'orchestre postromantique. Les multiples lectures de cette partition se sont souvent axées sur la clarté de l'architecture d'une rare complexité afin de porter l'oeuvre vers la destruction progressive du finale. Pierre Boulez place son interprétation résolument dans l'univers sonore du XXe siècle, celui de l'École de Vienne, mais également d'Edgar Varèse. La maîtrise du son et de l'architecture sont d'une parfaite lucidité, l'Orchestre philharmonique de Vienne répondant avec transparence aux moindres indications du chef. Une lecture aussi équilibrée laisse également s'exprimer une forte émotion dans le choc des contrastes les plus violents. Le goût du risque que l'on connaît ailleurs est absent, mais la netteté du phrasé et l'intelligence de cette interprétation en font une version novatrice : elle renouvelle l'approche d'une discographie marquante mais ancienne. --Pierre Graveleau

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.9 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par M sur 28 octobre 2011
Format: CD
Je possède plus de 10 versions de la 6ème, et c'est celle que je préfère.

On peut trouver Boulez trop analytique dans la 3, dans la 9ème, on peut ne pas comprendre sa 8ème, ne pas aimé sa 7ème ou sa 4ème...
Sa 6ème avec les Wiener est pour moi très violente, avec la plus belle attaque de 1er et 2ème mouvement de la discographie : on croirais presque Solti dans sa 2ème avec le LSO, ou Strinberg dans l'attaque des Planets de Holst!
Le mouvement lent peut mériter un traitement en effet plus affectif, comme la version Barbirolli par exemple. Le Scherzo peut être joué plus russe, comme par Kondrashin (Moscow, je ne connais pas la version Baden-Baden), ou les couleurs peuvent être plus distincte comme chez Karajan-DG, mais pour moi sur la somme c'est celle-ci qui prévaut à mon avis.

En plus, deux gros avantages :
- elle tient en un CD car elle fait moins de 81minutes, ce qui n'est pas toujours le cas, c'est quand même plus agréable de ne pas bouger de son canapé entre les mouvements...
- elle est dans le "bon" sens, c'est à dire avec le scherzo en II et non pas l'andante comme c'est devenu stupidement la mode!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par MATHONNET STÉPHANE TOP 500 COMMENTATEURS sur 5 mars 2009
Format: CD Achat vérifié
Les dernières décennies ont vu s'imposer une esthétique moins romantique et plus objective qui souligne ce que Mahler avait d'expérimental. Les deux grands représentants de ce style d'interprétation sont Pierre Boulez et Michaël Gielen remarquables à la foix par leur clarté et leur fluidité.
1. Pierre Boulez applique à Mahler les techniques qui sont celles des "baroqueux" : il ne joue rien que la partition mais aussi toute la partition. Et c'est cela qui fait la différence. Chaque nuance instrumentale voulue par le compositeur est ainsi restituée. On pourra lui reprocher d'accélérer quelque peu les tempos pour faire entrer sa symphonie dans les 80 minutes imparties à ce CD mais, personnellement, une lecture plutôt vive me satisfait pleinement.
2. Il est accompagné par le Wiener Philharmoniker qui était l'orchestre de Mahler : les musiciens, rompus à ce style de musique, sont de premier plan et s'adaptent sans difficulté aux exigences du chef. Tout est question d'équilibre, de fluidité, d'attention à la forme.

On appréciera d'autant plus cette interprétation qu'elle est magnifiée par une prise de son parfaite, attentive au moindre détail sans que jamais la grande ligne soit absente.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par acw sur 12 septembre 2013
Format: CD
A l'heure où DG va faire paraître l'intégrale des enregistrements mahleriens de Boulez pour l'étiquette jaune, je reviens vers cette 6e qui constitue, si je ne me trompe pas, le tout début de son intégrale.
Mahler a composé des oeuvres suffisamment polysémiques pour supporter des approches très différentes et donc complémentaires : il me semble que dans la 6e, on peut apprécier tout autant le torrent de lave de Kondrashin Kirill Kondrashin Conducts Gustav Mahler: Sym 6 dans sa version à Baden Baden ou à Leningrad, que cette approche qui magnifie l"architecture et l'orchestration, sans que cela, me semble-t-il, empêche à la musique d'exprimer tant sa noirceur, le fatum ou les élans lyriques (le fameux thème féminin d'Alma).
Le 1er mouvement est ici particulièrement réussi, implacable dans la scansion de départ (assez retenue mais moins que chez Barbirolli), coupant et nous expédiant à des sommets d'émotions grâce à une mise en place impeccable lors du fameux passage des cloches, à la fin duquel Boulez semble retenir jusqu'au dernier instant l'orchestre prêt à se déchaîner dans la phrase suivante.
Si le scherzo marqué "pesant" ("Wuchtig") ne l'est sans doute ici pas assez, son trio central ne sollicite pas de façon trop appuyée les images fantômatiques ou macabres, car Boulez construit les "impressions" progressivement, ne dévoilant pas de suite toute la noirceur contenue dans ce mouvement.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par oliverte sur 11 mai 2004
Format: CD
Boulez au fil de ses enregistrements nous renvoie l'image d'un compositeur sans cesse à la frontière de tout, du gigantisme à la miniature, de la joie au malheur, de la fanfare à la musique symphonique, du XIXe et du XXe siècle. Dans cette oeuvre, Boulez a la sens de la marche, la pulsation est d'une telle maîtrise et d'une telle pertinence que l'orchestre devient un tout organique, dont chaque élément est vital à l'ensemble. Premier mouvement pesant, lourd, marteler d'un rythme obsédant, sorte de marche qui s'en va combattre on en sait trop quoi, est délivré superbement par le thème d'Alma, ascendant confié aux violons est incandesant, libérateur, puis le deuxième est écorché, basse profonde, thèmes exécutés à vifs; 3e mouvement andante :d'une tristesse désolée; 4e mouvement: les 3 coups du destin sont frappés, la tragique symphonie est scellée. l'orchestre est superbement capté de très près, la présence de l'orchestre est quasi charnelle, en privilégiant le médium et les graves, le tragique se traduit plus intensément. un disque à découvrir avant otus les autres vraiment, au mêm titre la "Cinquième" et la "Troisième"!!!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?