EUR 24,58
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Vendu par Fulfillment Express et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Mahler : Symphonies 1, 3,... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Mahler : Symphonies 1, 3, 4, 5, 6, 7, 9, 10 (Coffret 10 CD) Coffret

3.9 étoiles sur 5 7 commentaires client

23 neufs à partir de EUR 10,75 4 d'occasion à partir de EUR 10,74
Boutique Coffrets
Retrouvez tous nos coffrets et intégrales ici.

Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Chef d'orchestre: James Levine
  • Compositeur: Gustav Mahler
  • CD (11 octobre 2010)
  • Nombre de disques: 10
  • Format : Coffret
  • Label: Rca Red Seal
  • ASIN : B0041LXX2G
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5 7 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 14.745 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Langsam schleppend. wie ein naturlaut
  2. Kraftig bewegt, doch nicht zu schnell
  3. Feierlich und gemessen, ohne zu schleppen
  4. Sturmisch bewegt
  5. Adagio

Disque : 2

  1. Scherzo 1; schnelle viertel
  2. Purgatorio: allegretto moderato
  3. Scherzo 2: allegro pesante. nicht zu schell
  4. Finale

Disque : 3

  1. Bedachtig
  2. In gemachlicher bewegung; ohne hast
  3. Ruhevoll
  4. Sehr behaglich
  5. Langsam; allegro

Disque : 4

  1. Nachtmusik I: allegro moderato; andante
  2. Scherzo: schattenhaft
  3. Nachtmusik: andante amoroso
  4. Finale: rondo

Disque : 5

  1. Trauermarsch: in gemessenem schritt / streng / wie ein kondukt
  2. Sturmisch bewegt, mit grosster vehemenz
  3. Scherzo: kraftig, nicht zu schnell
  4. Adagietto: sehr langsam
  5. Rondo - finale: allegro

Disque : 6

  1. Allegro energico, ma non troppo. heftig, aber markig
  2. Scherzo: wuchtig
  3. Andante moderato

Disque : 7

  1. Finale: allegro moderato
  2. Kraftig; entschieden

Disque : 8

  1. Tempo di menuetto (sehr massig)
  2. Comodo; scherzando; ohne hast
  3. Sehr langsam; misterioso
  4. Lustig im tempo und keck im ausdruck
  5. Langsam; ruhevoll; empfunden

Disque : 9

  1. Andante comodo
  2. Im tempo eines gemachlichen landlers. etwas tappisch und sehr derb

Disque : 10

  1. Rondo-burleske: allegro assai sehr trotzig
  2. Adagio

Descriptions du produit

1 - Symphony n°1 in D major titan
2 - Symphony n°10 : adagio
3 - Symphony n°10
4 - Symphony n°4 in G major
5 - Symphony n°7 in E minor
6 - Symphony n°7 in E minor
7 - Symphony n°5 in C-sharp minor
8 - Symphony n°6 in a minor
9 - Symphony n°6 in a minor
10 - Symphony n°3 in D minor
11 - Symphony n°3 in d minor
12 - Symphony n°9 in D minor
14 - Symphony n°9 in D minor


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.9 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Comme dans toute intégrale, on trouve du bon et du moins bon dans cette semi-intégrale enregistrée par Levine entre 1974 (la première et la quatrième) et 1980 (10e, complète). Personnellement je trouve la première et la cinquième assez quelconques. Mais on ne trouve guère mieux, aujourd'hui encore, que la 3e, la 4e et la 9e. La 7e et la 10e sont excellentes aussi. Quand les versions de Levine sont parues, à la fin des années 70 et au début des années 80, beaucoup de critiques français les ont descendues et ont affublé le jeune Levine de cette réputation "boum boum" comme le dit si "bien" M. Levary (je me souviens d'une Tribune des Critiques de Disques sur le 4e !). C'est qu'en effet, ces versions étaient très éloignées du Mahler sage de Walter, ou élégant de Haitink, ou terne de Kubelik - tous assez peu engagés émotionnellement, finalement. Pourtant, il suffisait de regarder les partitions: tous ces "boum boum", ces accents, ces sff marqués, ces détails instrumentaux, ils y étaient. Après, qu'on les souligne ou qu'on les atténue, c'est un choix. Il y a une époque où Mahler, en France, était considéré "de mauvais goût" et où il était de bon ton, pour le faire passer, de l'atténuer. On en est (heureusement!) loin aujourd'hui, et l'on a finalement compris que Mahler, c'est précisément ce "mauvais goût" transformé en art et en émotion, et que Mahler sans exagérations et sans excès, ce n'est pas tout à fait Mahler.Lire la suite ›
4 commentaires 31 sur 34 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
J'avais, en son temps, apprécié la 1ère symphonie de Mahler version disque. Ce coffret de 10 CD's m'a permis de redécouvrir ce chef d'orchestres et ses interprétations des symphonies de Mahler. Hélas, absence regrettable 2e et 8e symphonies ...
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Assez, voire très déçu des interprétations "habituelles" des symphonies 5, 6 et 7; aussi critique envers la 9° de Bruno Walter à Vienne en 1938 que le chef lui-même quand il réinterpréta l'oeuvre en 1961, j'ai acquis ce coffret en lisant entre les lignes des commentaires. Je n'ai pas écouté Tennstedt (assez froid et trop métronomique disent certains) ni Inbal. Je doute pourtant qu'on puisse trouver mieux que les interprétations données par Levine dans ce coffret. Sur l'une ou l'autre, on peut soit préférer une autre version, soit émettre quelque critique, mais Levine détrône l'inamovible version de Charles F. ADLER dans la Troisième; il est le seul à me faire aimer la difficile 6° et la très belle 7°. Quant à la 9°, on ne peut le comparer qu'avec Giulini (qui eut le Grand Prix du Disque alors en vinyle) avec le Chicago Symphony Orchestra. Ayant revu sa copie, Bruno Walter, un des chefs que j'admire le plus, les suit de très près avec son CSO de 1961. A voir certaines répétitions tardives, on ne peut pas dire que les moyens de Walter étaient altérés par l'âge et la maladie (comme ce fut le cas pour d'autres), mais plutôt qu'il ne cessa d'évoluer et de remettre en question ses approches.
Les grandes maisons de disques n'auraient pas investi dans les rééditions des oeuvres dirigées par Levine si, outre un grand chef d'opéra admiré par les amateurs du genre, il n'était pas aussi un grand chef d'orchestre symphonique, et un grand mahlérien.
Ecoutez et vous verrez (si j'ose dire).
Sur base de ce coffret indispensable, je viens de commander son "Das Lied von der Erde", par chance encore disponible sans devoir aller le rechercher jusqu'au Japon ou en Corée !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
In his review for the Gramophone some years ago of Levine's recording of the sixth symphony, RO (Richard Osborne) was scathingly dismissive of Levine's manner with the piece. In particular, he complained that Levine's way with the slow movement of the sixth `veers between fine balances, blandness, saccharine sentimentality and unmitigated uproar'. I cannot imagine why RO felt it to be so!

May we take a look at this reissue from three perspectives? Firstly, the recording quality throughout is superb. To me it is mildly ridiculous to complain, as does Osborne, that a `fourth horn is weak at bar so-and-so', etc. These recordings are all remarkable for their superb clarity and balance. Detail is thrillingly present without being spot-lit exaggeratedly (as is sadly often the case in Bernstein's CBS set). For faithfulness to the depths and heights, the whispers and thunderings of a Mahlerian orchestral sound these recordings are exemplary.

Second, the standard of orchestral playing is breathtakingly accomplished. Throughout this long symphony the orchestra (the LSO) perform with a consummate degree of concentration, individual phrasing, tone and colour. And the same can be said of all the orchestras that feature in this set - a testimony to Levine's excellence on the podium.

Thirdly, Levine's greatly impressive conducting. Osborne dismisses Levine's reading as `a trifle naive', a naivety that, he suggest, is the `product of a generation which has known neither war nor cultural collapse'.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 20 sur 27 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?