Votre bibliothèque
  Panier MP3
Mahler: Symphony No.1; Lieder eines fahrenden Gesellen

Mahler: Symphony No.1; Lieder eines fahrenden Gesellen

20 janvier 1997

EUR 5,99 (TVA incluse le cas échéant)

Commandez l'album CD à EUR 8,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl. Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Ou
Acheter le CD EUR 8,99 Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Plus d'options
  • Ecouter les extraits Title - Artist (sample)
1
30
14:33
Ecouter le titre Acheter : EUR 2,49 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
2
30
7:06
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
3
30
10:36
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
4
30
17:38
Ecouter le titre Acheter : EUR 2,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
5
30
4:07
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
6
30
4:02
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
7
30
3:16
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
8
30
5:12
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 13 mai 1997
  • Date de sortie: 1 janvier 1996
  • Label: Universal Music Division Classics Jazz
  • Copyright: (C) 1996 Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:06:30
  • Genres:
  • ASIN: B0025D0WVW
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 54.971 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS sur 25 avril 2007
Format: CD
Stimulée par l'apparition de la stéréophonie, la discographie des années 1960 vit éclore les premières intégrales des symphonies de Mahler, qui sortirent enfin le compositeur de la mésestime, voire l'opprobre idéologico-religieuse dans laquelle on l'avait tenu jusque là.

Leonard Bernstein et Maurice Abravanel enregistraient le corpus de l'autre côté de l'Atlantique, Bernard Haitink à Amsterdam, Georg Solti à Londres et Chicago.

Mais c'est Rafaël Kubelik qui eut l'occasion (le courage ?) de venir réhabiliter l'ensemble du cycle dans l'Autriche d'après-guerre, au concert comme au disque, avec l'orchestre de la radio Bavaroise dont il venait de prendre la direction suite à Eugen jochum, un fervent brucknérien mais peu attiré par la démesure mahlérienne.

Musicalement, les commentateurs ont souvent loué l'incroyable transparence, la cursivité voire la sécheresse de ces lectures, sans doute aussi grâce à l'exceptionnelle netteté des prises de son de la Deutsche Grammophon de l'époque.

Ce n'est pas la présente interprétation de la "Titan" qui contredira ce constat.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Elizabeth sur 21 août 2011
Format: CD
Tout d'abord, n'ayez pas peur de l'âge de l'enregistrement - la qualité du son est très bien.
Je connais très bien cette symphonie, et j'avais déjà entendu plusieurs versions, sur disque et en concert, avant d'entendre celle-ci. Toutefois, elle m'a beaucoup surprise par son tempo dans le premier mouvement, car elle est très rapide, et Kubelik montre beaucoup de retenu au niveau du drame et du volume. Au lieu d'accentuer chaque pas vers le climax, il le laisse surgir au dernier moment. Cela semble très naturel finalement, et produit un grand effet. En écoutant les mouvements qui suivent, on comprend que Kubelik a vraiment une vue de l'ensemble de la symphonie : chaque mouvement n'a du sens que dans le context de l'oeuvre entier ! C'est une chose malheureusement rare de trouver un chef d'orchestre qui connait si bien une symphonie de Mahler, où les motifs s'entrecroisent si souvent, des symphonies qui representent une évolution dans plusieurs sens, peut-être difficile à saisir dans sa totalité (en plus car ces symphonies sont souvent très longues !). Dans le deuxième mouvement, toute l'énergie voulue est là, sans sacrifier la subtilité et la finesse. Le troisième mouvement est peut-être une des créations les plus audacieuces de Mahler, et les solistes sont superbes ici. On sent à quel point Kubelik connait l'oeuvre intimement, et le resultat est justement un enregistrement essentiel pour tout fan de Mahler.
En plus, il y a quelques lieder chanté par le magnifique Dietrich Fischer-Dieskau. Je trouve qu'il manque d'émotion dans le "Wenn mein schatz", mais le "Ging heut' morgen" est impressionant. Quant au "Die zwei blauen Augen", je préfère largement la version de Janet Baker avec John Barbirolli et le Halle Orchestre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par BAGRATION COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR sur 18 janvier 2012
Format: CD
Bon, ce n'est pas au niveau de l'interprétation que cela coince....c'est au niveau de la partition...Je serai bref...cela semble être une musique surfaite, pseudo-moderne, avec quelques élans wagnériens, de grandes plages à la Bruckner et des fausses audaces qui ont dû soulever (enfin, il faut l'espérer) des vagues d'indignation à la création...Bref, c'est creux...
Si vous voulez de l'étonnant, de l'épatant, de la Création, voyez chez Stravinsky (Le Sacre, Petrouchka), Bartok (Divertimento, Concerto pour orchestre), Ravel (Toute l'oeuvre orchestrale hors le Boléro qu'est ben bô), Debussy (La Mer), Varese (Amériques).

Après les goûts et les couleurs, cela ne se discute pas.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique