Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 58,34

Économisez
EUR 22,91 (28%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Narration Audible Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de la narration Audible pour ce livre Kindle.
En savoir plus

Making New Zealand's Pop Renaissance: State, Markets, Musicians Format Kindle


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 58,34

Longueur : 199 pages Composition améliorée: Activé Langue : Anglais

Ponts de mai 2016 Promo Ponts de mai 2016


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Since the early 2000s New Zealand has undergone a pop renaissance. Domestic artists' sales, airplay and concert attendance have all grown dramatically while new avenues for 'kiwi' pop exports emerged. Concurrent with these trends was a new collective sentiment that embraced and celebrated domestic musicians. In Making New Zealand's Pop Renaissance, Michael Scott argues that this revival arose from state policies and shows how the state built market opportunities for popular musicians through public–private partnerships and organizational affinity with existing music industry institutions. New Zealand offers an instructive case for the ways in which 'after neo-liberal' states steer and co-ordinate popular culture into market exchange by incentivizing cultural production.

Scott highlights how these music policies were intended to address various economic and social problems. Arriving with the creative industries' discourse and policy making, politicians claimed these expanded popular music supports would facilitate sustainable employment and a sense of national identity. Yet popular music as economic and social policy presents a paradox: the music industry generates commercial failure and thus requires a large unattached pool of potential talent. Considering this feature, Scott analyses how state programs induced an informal economy of proto-pop production aimed at accessing competitive state funding while simultaneously encouraging musicians to adopt entrepreneurial subjectivities. In doing so he argues New Zealand's music policies are a form of social policy that unintentionally deploy hierarchical structures to foster social inclusion amongst growing numbers of creative workers.


Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 2234 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 199 pages
  • Editeur : Ashgate; Édition : New edition (28 février 2014)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Anglais
  • ASIN: B00I5JNZHI
  • Synthèse vocale : Activée
  • X-Ray :
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : Soyez la première personne à écrire un commentaire sur cet article
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Discussions entre clients