• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Maria a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par BetterWorldBooksFr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Ships from the UK. Former Library book. Shows some signs of wear, and may have some markings on the inside. 100% Money Back Guarantee. Your purchase also supports literacy charities.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Maria Poche – 7 mars 2012


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 5,60
EUR 5,58 EUR 0,93

Notre boutique Le Livre de Poche

Notre boutique Le Livre de Poche
Découvrez tous les livres de Poche dans notre boutique dédiée.
EUR 5,60 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Maria + Elle qui ne sait pas dire je
Prix pour les deux : EUR 24,60

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

UN PEU DE BLANC DANS BEAUCOUP DE PLUIE, la méchante neige s'était mise à tomber en même temps que la nuit, à la sortie de la ville illuminée.
Des noeuds de fatigue s'étaient serrés plus durs entre ses épaules, les ankyloses et les crampes dans ses cuisses et mollets. Il avait failli s'arrêter sur une aire de stationnement, puis dans un café en bord de rue du premier village traversé, après Remiremont, mais il avait résisté, se disant qu'il touchait au but, qu'il ne lui restait guère plus d'une vingtaine de kilomètres - une vingtaine de kilomètres, après plus de 700 -, et il avait pris la voie rapide au flanc de la vallée qui filait presque droit à l'écart des villages.
La neige pourrie s'était épaissie. Les flocons plaqués au pare-brise tenaient une seconde avant de fondre. Cette averse voltigeuse l'avait surpris. C'était peut-être un peu tôt dans la saison. Il y avait encore beaucoup de feuilles aux arbres, jaunes et flamboyantes, pareilles à des flammes durcies. La neige, en principe, tombait après la chute des feuilles, non ? Il l'avait toujours cru, en tout cas.
Mais en vérité il ne savait rien de l'hiver ici. Ni des températures de saison.
Il ne savait rien de la région. Ça ne lui était jamais vraiment venu à l'esprit qu'on pût y vivre. Son père qui en venait ne lui en avait jamais vraiment parlé. Ou alors si loin qu'il ne s'en souvenait plus, n'en gardait que des images brumeuses et vagues. Quelques clichés, bien sûr, à se mettre sous la dent, pas mieux. La ligne bleue des Vosges, les bûcherons vosgiens, la Bête des Vosges, l'affaire Grégory... Comme des sortes d'accrocs dans un paysage lisse de montagnes rondelettes couvertes de sapins.
Il les avait aperçues au loin, les montagnes, en cache dressé devant l'horizon, un peu avant que le ciel se change en encre boueuse et que la nuit mélangée à la fange céleste s'affale, écrabouille et noie tout cela dans la brume sale et la bouillasse de neige et de pluie.
C'était devenu épais et noir au-delà des lueurs jaunes irisées crachées par les rampes routières, une gangue étrillée par les illuminations de villages, crevée par les éblouissantes claques des phares des voitures et camions qu'il croisait. Tous ces gens conduisaient à une allure plutôt téméraire sur une telle route luisante et chuintante, dans les sautes de l'averse ; il lui semblait que les limitations de vitesse n'avaient pas vraiment cours... --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

Le livre se dévore comme un thriller poétique, il captive et ensorcelle par son pouvoir d'évocation, la beauté rugueuse de ses paysages, la présence des vivants et des morts. Les Vosges, sous la plume de Pierre Pelot, bruissent de mille mémoires, comme si rien, jamais, n'était totalement enfui, comme si la terre, les pierres et les arbres et les nuages conservaient la trace de tous les passés. Et sûr qu'on n'oubliera pas de si tôt le beau visage de Maria, l'ancienne institutrice au destin outrageusement escamoté. (Michel Abescat - Télérama du 3 mars 2011)

A partir du témoignage de Maria, mariée à un collabo, Pierre Pelot tisse le lien de la mémoire...
C'est là que résident le talent et la sensibilité de Pelot : pour l'écrivain, le blanc et le noir n'ont aucun sens, il préfère les zones d'ombre, ces instants où l'homme se révèle, avec ses bons arguments et ses mauvaises raisons. Cet amateur de textes au long cours et de feuilletons a opté pour une distance courte, cent vingt pages incisives qui ne cessent de changer de point de vue, de donner la parole aux victimes se transformant en bourreaux. Il est comme ça : pas dupe sur la nature humaine qui, par amour, idéal ou vengeance est capable du meilleur et du pire. (Christine Ferniot - Lire, avril 2011) --Ce texte fait référence à l'édition Broché .


Détails sur le produit

  • Poche: 144 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (7 mars 2012)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253162256
  • ISBN-13: 978-2253162254
  • Dimensions du produit: 11,3 x 1 x 18,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 58.311 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Pierre Pelot est un type formidable, avec une pipe et des poils. Il fait partie de ces écrivains qui disposent d'une bibliographie impressionnante, et touche à tous les genres. Il a plus de 150 titres à son actif dont, entre autres : Delirium Circus (Denoël), Méchamment Dimanche (Héloïse d'Ormesson, Pocket), C'est ainsi que les Hommes vivent (Denoël, Livre de poche), Les chiens qui traversent la nuit (Rivages), Sous le vent du Monde (Denoël). Il est aussi l'auteur de L'été en pente douce (qui a été adapté au cinéma).

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hexagone TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 2 mars 2011
Format: Broché
Pierre Pelot on le sait est l'auteur de " L'été en pente douce", livre adapté au cinéma avec succès.
Résumer l'auteur à cet ouvrage serait sans doute réducteur. Cependant beaucoup de caractéristiques déjà présents dans " L'été en pente douce" se retrouve tout au long de ses autres ouvrages.
Comme une marque de fabrique, une couleur, une marque indélébile.
Ce " Maria" ne déroge pas à la règle.
Pour ceux qui ignore à peu près tout de Pierre Pelot, sachez que notre homme n'a rien, mais alors rien à voir avec ce genre de prosateur germanopratin qui écrit toujours le même livre pour ne rien dire de vraiment important sinon de décrire la course de son orbite autour de lui même.
Pierre Pelot donne une image d'un barde mal léché sous les apparences d'un mauvais garçon protégé par ses tatouages.
Ca c'est pour l'image.
En ce qui concerne ses livres, on sent dans ses histoires la sensibilité afleurer à chaque chapitre, qui plus est dans Maria.

Maria, Jolie institutrice de campagne pendant la seconde guerre mondiale, va se retrouver au coeur d'un raz de marée sentimental et humain comme seuls savent les faire exister les moments chaotiques de l'Histoire.
Enlevée par des maquisards revenchards, violentée, violée, bafouée, Maria va malgré l'ignominie continuer son bonhomme de chemin, mener sa vie. Comme ça, sans rien révéler, essuyant l'opprobre, élévant le fruit de cette violence et vivre.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nanapomme le 11 octobre 2011
Format: Broché
Maria est institutrice dans les Vosges. Jean, son mari est un collabo qui a dénoncé un groupe de résistants. Maria va en payer le prix, d'abord physiquement, puis moralement tout au long de sa vie. Des décennies de honte qu'elle parviendra à affronter. Des années plus tard, employée dans une maison de retraite puis résidente, elle va animer une émission de radio sur l'histoire de la Moselle. 60 ans après l'épreuve qu'elle a vécu, un jeune homme arrive dans son village et la cherche. Mais pourquoi?

Si je devais choisir deux mots pour qualifier ce roman je dirais: dur et touchant. Les scènes de "torture" de Maria sont violentes bien qu'assez soft mais le personnage est plus que touchant. C'est une battante qui tend à prouver que l'on peut se relever, même après les épreuves horribles infligées par la vie. Toutefois la fin du roman m'a laissée coite, je ne m'attendais pas du tout aux révélations de Maria. Par contre j'avais depuis un moment deviné qui était le jeune homme et ce qu'il cherchait. Seul petit bémol de ce récit, je vous avoue que j'ai sauté la plupart des passages contés par Maria à la radio, le thème ne m'a pas intéressé.

Je vous conseille cette histoire, dont l'auteur a su faire un roman poignant et qui porte à réflexion sur le sens que les hommes donnent à la justice.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Poche Achat vérifié
Pierre Pelot continue de figurer parmi mes auteurs favoris. Ce Vosgien, particulièrement enraciné dans ses montagnes, décortique la vie des vallées et des pentes avec une sensibilité extrême. Parfois lumineux, plus souvent sombre et tempétueux, Pierre Pelot affirme un tempérament typiquement "vosgien" dont chaque page de chacun de ses romans (ici, "Maria") est nourrie. Le problème, si problème il y a, réside dans le fait que, globalement, l'âme vosgienne n'y apparaît pas bien gaie... Pierre Pelot traque nos petits et grands travers. Heureusement, la forêt et, plus généralement, la nature s'en sortent moins mal que les hommes. Les Vosges de Pierre Pelot sont-elles les nôtres ? Un jour, je pense fortement que oui; un autre jour, je ne le crois pas. C'est quand il fait soleil.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par David Martin le 22 février 2011
Format: Broché
"Maria" est la dernière production de l'écrivain Pierre Pelot, un roman trop court que d'aucuns n'hésiteront pas à plutôt appeler "nouvelle" : il ne faut pas plus de deux ou trois heures, après tout, pour en venir à bout.

Alors oui, évidemment, l'écriture est belle, toujours aussi belle chez cet écrivain et pour celui qui lira du Pelot pour la première ou la deuxième fois, ce sera certainement un plaisir authentique. Pour les autres, qui chercheront quelque chose de plus à quoi raccrocher leur envie, il faudra se contenter de cette recension de l'Histoire des Vosges (dont on se demande quand même un peu quel rapport elle entretient avec le reste de l'histoire ici contée ; après tout, d'autres régions françaises n'ont rien à envier à la violence de l'Histoire de Lorraine) et de cette intrigue qui elle aussi ne sera pas sans nous rappeler celles de Méchamment dimanche ou des Normales saisonnières : un secret, une rivalité ou une vengeance qui survit aux dizaines d'années d'une vie.

Pour ceux qui ne connaissent pas Pelot, certainement une délicieuse mise en bouche. Pour les autres, un petit texte agréable, un peu déjà lu, pas vraiment moins ambitieux que d'autres romans du même d'auteur, mais qui souffre de sa brièveté.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?