Marie Laforêt


Marie Laforêt : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 258
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Marie Laforêt

Biographie

Le 5 octobre 1939, à Soulac-sur-Mer en Gironde, naissent les plus beaux yeux de la chanson française. Après avoir obtenu son baccalauréat de philosophie à 17 ans, Marie Laforêt remporte, en 1959, le concours Naissance d'une étoile diffusé sur Europe 1. Elle fait ses des débuts au cinéma la même année, dans Plein Soleil de René Clément, puis dans La Fille aux yeux d'or de Gabriel Albicocco (le premier de ses quatre maris) en 1961. Elle se lance parallèlement dans la chanson au début des années 1960 et connaît vite le succès, en 1964, avec « les Vendanges de l'amour » (signée M. Jourdan et ... Lire la suite

Le 5 octobre 1939, à Soulac-sur-Mer en Gironde, naissent les plus beaux yeux de la chanson française. Après avoir obtenu son baccalauréat de philosophie à 17 ans, Marie Laforêt remporte, en 1959, le concours Naissance d'une étoile diffusé sur Europe 1. Elle fait ses des débuts au cinéma la même année, dans Plein Soleil de René Clément, puis dans La Fille aux yeux d'or de Gabriel Albicocco (le premier de ses quatre maris) en 1961. Elle se lance parallèlement dans la chanson au début des années 1960 et connaît vite le succès, en 1964, avec « les Vendanges de l'amour » (signée M. Jourdan et Danyel Gérard). Les tubes vont se succéder : « Viens sur la montagne », « Que calor la vida », « Ivan, Boris et moi » , « la Bague au doigt » , « Katy cruelle », « Viens, viens » et le désopilant duo avec Guy Béart, « Frantz » , dans lequel elle incarne une future jeune veuve qui quitte le chevet de son vieux mari agonisant pour rejoindre son soupirant. Sa beauté aide à sa carrière, mais ce sont surtout sa voix (rauque dans les graves, naïve dans les aigus, sensuelle dans le mezzo) et son répertoire (habilement constitué d'une sorte de mélange de chanson française traditionnelle et de folklores du monde) qui l'imposent auprès du public.

Dans les années 1970, elle se fait plus discrète, proposant parfois des chansons assez exigeantes, comme « Cadeau » ou « J'ai le cœur gros du temps présent » (dont elle est l'auteur, en 1979, avec G. Layani). Elle alterne de plus en plus le cinéma (avec Lautner, Solanas, Verneuil, Enki Bilal) et la chanson, où elle évoque la nostalgie des années 1960 (« Il a neigé sur Yesterday ») , tout en continuant dans son registre des folklores (« Yerushalaïm » , « Calle Santa Rita »).

Depuis les années 1980, Marie Laforêt se consacre au théâtre, apparissant dans des pièces de Claudel, des textes de Marguerite Duras ou incarner Maria Callas dans Master Class. L'année 1993 voit tout de même le retour de Marie Laforêt au disque, avec Reconnaissances, et l'année 2005 au concert, sur la scène des Bouffes Parisiens.

Copyright 2014 Music Story Music Story

Le 5 octobre 1939, à Soulac-sur-Mer en Gironde, naissent les plus beaux yeux de la chanson française. Après avoir obtenu son baccalauréat de philosophie à 17 ans, Marie Laforêt remporte, en 1959, le concours Naissance d'une étoile diffusé sur Europe 1. Elle fait ses des débuts au cinéma la même année, dans Plein Soleil de René Clément, puis dans La Fille aux yeux d'or de Gabriel Albicocco (le premier de ses quatre maris) en 1961. Elle se lance parallèlement dans la chanson au début des années 1960 et connaît vite le succès, en 1964, avec « les Vendanges de l'amour » (signée M. Jourdan et Danyel Gérard). Les tubes vont se succéder : « Viens sur la montagne », « Que calor la vida », « Ivan, Boris et moi » , « la Bague au doigt » , « Katy cruelle », « Viens, viens » et le désopilant duo avec Guy Béart, « Frantz » , dans lequel elle incarne une future jeune veuve qui quitte le chevet de son vieux mari agonisant pour rejoindre son soupirant. Sa beauté aide à sa carrière, mais ce sont surtout sa voix (rauque dans les graves, naïve dans les aigus, sensuelle dans le mezzo) et son répertoire (habilement constitué d'une sorte de mélange de chanson française traditionnelle et de folklores du monde) qui l'imposent auprès du public.

Dans les années 1970, elle se fait plus discrète, proposant parfois des chansons assez exigeantes, comme « Cadeau » ou « J'ai le cœur gros du temps présent » (dont elle est l'auteur, en 1979, avec G. Layani). Elle alterne de plus en plus le cinéma (avec Lautner, Solanas, Verneuil, Enki Bilal) et la chanson, où elle évoque la nostalgie des années 1960 (« Il a neigé sur Yesterday ») , tout en continuant dans son registre des folklores (« Yerushalaïm » , « Calle Santa Rita »).

Depuis les années 1980, Marie Laforêt se consacre au théâtre, apparissant dans des pièces de Claudel, des textes de Marguerite Duras ou incarner Maria Callas dans Master Class. L'année 1993 voit tout de même le retour de Marie Laforêt au disque, avec Reconnaissances, et l'année 2005 au concert, sur la scène des Bouffes Parisiens.

Copyright 2014 Music Story Music Story

Le 5 octobre 1939, à Soulac-sur-Mer en Gironde, naissent les plus beaux yeux de la chanson française. Après avoir obtenu son baccalauréat de philosophie à 17 ans, Marie Laforêt remporte, en 1959, le concours Naissance d'une étoile diffusé sur Europe 1. Elle fait ses des débuts au cinéma la même année, dans Plein Soleil de René Clément, puis dans La Fille aux yeux d'or de Gabriel Albicocco (le premier de ses quatre maris) en 1961. Elle se lance parallèlement dans la chanson au début des années 1960 et connaît vite le succès, en 1964, avec « les Vendanges de l'amour » (signée M. Jourdan et Danyel Gérard). Les tubes vont se succéder : « Viens sur la montagne », « Que calor la vida », « Ivan, Boris et moi » , « la Bague au doigt » , « Katy cruelle », « Viens, viens » et le désopilant duo avec Guy Béart, « Frantz » , dans lequel elle incarne une future jeune veuve qui quitte le chevet de son vieux mari agonisant pour rejoindre son soupirant. Sa beauté aide à sa carrière, mais ce sont surtout sa voix (rauque dans les graves, naïve dans les aigus, sensuelle dans le mezzo) et son répertoire (habilement constitué d'une sorte de mélange de chanson française traditionnelle et de folklores du monde) qui l'imposent auprès du public.

Dans les années 1970, elle se fait plus discrète, proposant parfois des chansons assez exigeantes, comme « Cadeau » ou « J'ai le cœur gros du temps présent » (dont elle est l'auteur, en 1979, avec G. Layani). Elle alterne de plus en plus le cinéma (avec Lautner, Solanas, Verneuil, Enki Bilal) et la chanson, où elle évoque la nostalgie des années 1960 (« Il a neigé sur Yesterday ») , tout en continuant dans son registre des folklores (« Yerushalaïm » , « Calle Santa Rita »).

Depuis les années 1980, Marie Laforêt se consacre au théâtre, apparissant dans des pièces de Claudel, des textes de Marguerite Duras ou incarner Maria Callas dans Master Class. L'année 1993 voit tout de même le retour de Marie Laforêt au disque, avec Reconnaissances, et l'année 2005 au concert, sur la scène des Bouffes Parisiens.

Copyright 2014 Music Story Music Story


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page