undrgrnd Cliquez ici Baby Cloud Drive Photos Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Commencez à lire Marine Le Pen vous dit merci ! sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible
 

Marine Le Pen vous dit merci ! [Format Kindle]

Jean-François KAHN
3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)

Prix livre imprimé : EUR 10,00
Prix Kindle : EUR 6,99 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Économisez : EUR 3,01 (30%)
Le prix Kindle a été fixé par l'éditeur

App de lecture Kindle gratuite Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 6,99  
Broché EUR 10,00  
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !




Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .

Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté

Cette fonction d'achat continuera à charger les articles. Pour naviguer hors de ce carrousel, veuillez utiliser votre touche de raccourci d'en-tête pour naviguer vers l'en-tête précédente ou suivante.

Descriptions du produit

Extrait

Prélude
Vive la nation !

Les habitués des manifs antifrontistes se plaisent à dénoncer le «F haine», calembour qui n'est pas, a priori, désopilant. Ils entendent renvoyer, par là, à la haine supposée du parti national-lepéniste envers l'étranger, envers «l'autre». Édifiante banalité. Mais qui passe à côté de l'essentiel. Car c'est sans doute moins la haine ambivalente de l'étranger qui incite tant de Français à voter en faveur du parti de la famille Le Pen que la haine de soi.
Les professionnels de l'antifrontisme passent leur temps à traquer, derrière le moindre propos du moindre dirigeant ou élu FN, le «dérapage», l'expression suspecte, la référence «révélatrice». Le père a eu sa ration. Le «point de détail» est presque entré dans les dictionnaires. La fille est une moins bonne cliente, mais il paraît qu'assimiler des prières musulmanes de rue à une «occupation» méritait qu'on convoquât la maréchaussée.
Ce harcèlement linguistique a-t-il été efficace ? Le passage d'un score de 8 % à un score de 26 % n'en apporte pas la démonstration indubitable.
D'autant que cette chasse à «l'incorrection» ou à l'intempérance verbale a fini par frapper tout le monde, le mégalo-socialiste Georges Frêche l'emportant, en la matière, de plusieurs coudées.
On ne compte plus, en outre, les embardées phraséologiques auxquelles se sont laissés aller quelques bardes de la droite «républicaine» et que Marine Le Pen ne se serait sans doute pas permises. Supposons qu'elle ait lancé par exemple, comme Christian Jacob, qu'un Strauss-Kahn ne faisait pas partie de notre terroir !
Si on s'en tient, donc, à l'analyse de texte, la véritable spécificité frontiste, ce n'est pas quelques saillies qui ont défrayé la chronique, c'est la détestation de la France qu'expriment spontanément la plupart des cadres de ce parti. Détestation qu'on ne saurait appréhender que comme une variante de la «haine de soi».
Avez-vous déjà entendu, depuis trente ans, un dirigeant de la tendance lepéniste prononcer un seul mot, une seule phrase exprimer une seule remarque témoignant d'une affection - on n'ose même pas dire d'une tendresse - pour notre pays ? Se féliciter de ses succès, applaudir à ses réussites, faire référence à quelques composantes de son génie propre, magnifier quelques-uns des talents qui participent encore de son rayonnement, formuler la moindre déclaration d'amour à son endroit, se réclamer de ses «exceptions», rendre hommage à ses plus plaisantes ou performantes spécificités ?
Or, cet autodénigrement systématique, cette haine rentrée de ce dont nous sommes tous la sève et le fruit - qui vient de loin, puisqu'elle irrigue toute l'histoire de cette mouvance depuis l'après-1789 (d'où l'extraordinaire succès du livre Les Décombres de Lucien Rebatet dans les années 1940 ou les éructations de Céline) -, cette egophobie, au sens de phobie retournée contre soi-même, imprègnent de plus en plus fortement notre terreau national. Et la montée du vote FN est parallèle à l'approfondissement de cette imprégnation.
C'est parce qu'elle s'aime de moins en moins que la France vote de plus en plus Front national ou, plus exactement, c'est la France qui s'aime le moins qui bascule de plus en plus du côté du Front national.
(...)

Présentation de l'éditeur


Sous prétexte de faire barrage au Front national, notre classe politique ne cesse de faire son jeu et de le nourrir. De Fillon et Copé à Mélenchon en passant par BHL et Moscovici, on nous sert le même discours culpabilisant. Comment mieux pousser les classes moyennes dans les bras de Marine Le Pen ?
" En juin 2012, je publiais un ouvrage intitulé La Catastrophe du 6 mai 2012. J'y montrais, au vu du résultat d'une élection témoignant d'une radicalisation droitière de l'électorat, de la dérive quasi pétainiste du discours sarkozyen d'entre-deux-tours, de l'absence totale de charisme hollandais, que, si on jouait aux cons, l'hypothèse Marine Le Pen n'était plus à écarter. Je persiste et signe.
Quel plus beau cadeau peut-on faire au Front national que de lui livrer sur un plateau, comme l'on fait des cohortes mortifères d'intellos-gauchos, les idées de nation, de laïcité et de République.
Comment peut-on faire plus objectivement le jeu du Front national qu'en transformant tout fait divers en occasion d'appâter le chaland.
Peut-on rendre à l'extrême droite un plus évident service qu'en instrumentalisant la nécessaire résistance antifrontiste de façon tellement caricaturale et politicienne.
Qui peut croire qu'on donnera le moindre complexe à un électeur tenté par le vote lepéniste en lui proposant comme seul substitut une néopétainisme des beaux quartiers rebaptisé " droite décomplexée ". JF Kahn




Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1745 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 142 pages
  • Editeur : Plon (12 juin 2014)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00KQVUI8C
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°87.501 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 pauvre jean-françois kahn 4 mai 2015
Format:Broché
Le pauvre jean-françois kahn se désole et se lamente : le FN monte irrésistiblement ! Alors il en veut à tout le monde : la droite, la gauche, le Bon Dieu, et bien-sûr les Français. Seulement pas une seule fois ce grand esprit qui a tout compris pour en remontrer à la terre entière ne s'est posée la question de savoir si cette montée du FN n'était pas tout simplement la conséquence de la calamiteuse "gestion" de ses amis et de ce système dans lequel il avait fait sa si belle carrière. Le pauvre jean-françois kahn n'a en réalité qu'un seul problème : il sent le vent tourner et se dit qu'on pourrait bien ne plus avoir besoin, dans un proche avenir, de ses conseils si avisés...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Signaler un abus
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un honnête pamphlet 2 août 2014
Par aléa TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:Broché
Jean-François Kahn décrit les renoncements, les hypocrisies, de droite et de gauche, qui ont mené le Front National au niveau électoral qui est le sien aujourd'hui.
Le style est enlevé (parfois trop !), on est content de partager avec Jean-François Kahn un certain nombre d'indignations, mais malheureusement il n'y a pas de dépassement de cette indignation: il manque une partie un peu sérieuse de propositions qui pourraient éclairer l'avenir.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Signaler un abus
1.0 étoiles sur 5 C'est pas terrible 15 avril 2015
Format:Format Kindle|Achat vérifié
C'est écrire pour écrire ou pour manger, c'est un peu foulli et on apprend rien , c'est assez consternant et decevant
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Signaler un abus

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique