Martha Argerich

Top albums (Voir les 211)


Voir les 211 albums de Martha Argerich

Martha Argerich : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 1501
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Martha Argerich
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Née à Buenos Aires, Martha ARGERICH étudie le piano dès l'âge de cinq ans avec Vincenzo SCARAMUZZA. Considérée comme une enfant prodige, elle se produit très tôt sur scène.
En 1955, elle se rend en Europe et étudie à Londres, Vienne et en Suisse avec SEIDLHOFER, GULDA, MAGALOFF, Madame LIPATTI et Stefan ASKENASE.

En 1957, Martha ARGERICH remporte les Premiers Prix des concours de Bolzano et de Genève, puis en 1965 le concours Chopin à Varsovie. Dès lors, sa carrière n'est qu'une succession de triomphes.

Si son tempérament la porte vers les oeuvres de virtuosité des XIXe et XXe siècles, elle ... Lire la suite

Née à Buenos Aires, Martha ARGERICH étudie le piano dès l'âge de cinq ans avec Vincenzo SCARAMUZZA. Considérée comme une enfant prodige, elle se produit très tôt sur scène.
En 1955, elle se rend en Europe et étudie à Londres, Vienne et en Suisse avec SEIDLHOFER, GULDA, MAGALOFF, Madame LIPATTI et Stefan ASKENASE.

En 1957, Martha ARGERICH remporte les Premiers Prix des concours de Bolzano et de Genève, puis en 1965 le concours Chopin à Varsovie. Dès lors, sa carrière n'est qu'une succession de triomphes.

Si son tempérament la porte vers les oeuvres de virtuosité des XIXe et XXe siècles, elle ... Lire la suite

Cette biographie a été fournie par l'artiste ou son représentant.

Martha Argerich naît le 5 juin 1941 à Buenos Aires, en Argentine. Dès l'âge de cinq ans, la jeune fille révèle d'étonnantes prédispositions musicales au piano, contrariant son souhait de devenir médecin.

Formée au conservatoire, elle retranscrit dès huit ans et avec la plus grande aisance des concertos de Mozart et Beethoven et des suites de Bach. En 1955 (elle n'a alors que quatorze ans), l'état argentin lui attribue une bourse pour étudier en Europe auprès des plus grands maîtres, à Londres puis à Vienne et en Suisse. Les pianistes Friedrich Gulda, Nikita Magaloff et Arturo Benedetti ... Lire la suite

Née à Buenos Aires, Martha ARGERICH étudie le piano dès l'âge de cinq ans avec Vincenzo SCARAMUZZA. Considérée comme une enfant prodige, elle se produit très tôt sur scène.
En 1955, elle se rend en Europe et étudie à Londres, Vienne et en Suisse avec SEIDLHOFER, GULDA, MAGALOFF, Madame LIPATTI et Stefan ASKENASE.

En 1957, Martha ARGERICH remporte les Premiers Prix des concours de Bolzano et de Genève, puis en 1965 le concours Chopin à Varsovie. Dès lors, sa carrière n'est qu'une succession de triomphes.

Si son tempérament la porte vers les oeuvres de virtuosité des XIXe et XXe siècles, elle refuse de se considérer comme spécialiste. Son répertoire est très étendu et comprend aussi bien Bach que Bartok, Beethoven, Schumann, Chopin, Liszt, Debussy, Ravel, Franck, Prokofiev, Stravinski, Shostakovitch, Tchaikovski, Messiaen.

Invitée permanente des plus prestigieux orchestres et festivals d'Europe, du Japon et d'Amérique, elle privilégie aussi la musique de chambre. Elle joue et enregistre régulièrement avec les pianistes Nelson FREIRE, Alexandre RABINOVITCH, le violoncelliste Mischa MAISKY et le violoniste Gidon KREMER: "Cet accord au sein d'un ensemble est très apaisant pour moi".

Martha ARGERICH a enregistré chez EMI, Sony, Philips, Teldec et DGG. Paru récemment : le concerto de Schumann et le Triple de Beethoven avec Alexandre Rabinovitch (live Lugano) et les concertos n°1/n°3 de Beethoven avec Claudio Abbado. Un grand nombre de ses concerts ont été retransmis par les télévisions du monde entier.

Martha Argerich collectionne les récompenses pour ses enregistrements EMI : « Grammy Award » pour les Concertos de Bartok et Prokofiev, « Gramophon - Artist of the Year », « Best Piano Concerto Recording of the Year » pour les Chopin, « Choc » du Monde de la Musique pour son récital d’Amsterdam, « Künstler des Jahres Deutscher Schallplatten Kritik », « Grammy Award » pour Cendrillon de Prokofiev avec Mikael Pletnev.

En 1998 elle devient Directeur Artistique du Beppu Festival au Japon, elle crée en 1999 le Concours International de Piano ainsi que le Festival Martha Argerich à Buenos Aires et en 2002 le « Progetto Martha Argerich » à Lugano.

Martha ARGERICH a reçu de nombreuses distinctions :
- « Officier de l’Ordre des Arts et Lettres » en 1996 et « Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres » en 2004 par le Gouvernement Français
- « Académicienne de Santa Cecilia » à Rome en 1997
- « Musician of the Year » par « Musical America » en 2001
- "The Order of the Rising Sun, Gold Rays with Rosette" (pour sa contribution au développement de la culture musicale et son soutien aux jeunes artistes) par le Gouvernement Japonais et le prestigieux Prix « Praemium Imperiale » par l’Empereur Japonais en 2005.

Cette biographie a été fournie par l'artiste ou son représentant.

Née à Buenos Aires, Martha ARGERICH étudie le piano dès l'âge de cinq ans avec Vincenzo SCARAMUZZA. Considérée comme une enfant prodige, elle se produit très tôt sur scène.
En 1955, elle se rend en Europe et étudie à Londres, Vienne et en Suisse avec SEIDLHOFER, GULDA, MAGALOFF, Madame LIPATTI et Stefan ASKENASE.

En 1957, Martha ARGERICH remporte les Premiers Prix des concours de Bolzano et de Genève, puis en 1965 le concours Chopin à Varsovie. Dès lors, sa carrière n'est qu'une succession de triomphes.

Si son tempérament la porte vers les oeuvres de virtuosité des XIXe et XXe siècles, elle refuse de se considérer comme spécialiste. Son répertoire est très étendu et comprend aussi bien Bach que Bartok, Beethoven, Schumann, Chopin, Liszt, Debussy, Ravel, Franck, Prokofiev, Stravinski, Shostakovitch, Tchaikovski, Messiaen.

Invitée permanente des plus prestigieux orchestres et festivals d'Europe, du Japon et d'Amérique, elle privilégie aussi la musique de chambre. Elle joue et enregistre régulièrement avec les pianistes Nelson FREIRE, Alexandre RABINOVITCH, le violoncelliste Mischa MAISKY et le violoniste Gidon KREMER: "Cet accord au sein d'un ensemble est très apaisant pour moi".

Martha ARGERICH a enregistré chez EMI, Sony, Philips, Teldec et DGG. Paru récemment : le concerto de Schumann et le Triple de Beethoven avec Alexandre Rabinovitch (live Lugano) et les concertos n°1/n°3 de Beethoven avec Claudio Abbado. Un grand nombre de ses concerts ont été retransmis par les télévisions du monde entier.

Martha Argerich collectionne les récompenses pour ses enregistrements EMI : « Grammy Award » pour les Concertos de Bartok et Prokofiev, « Gramophon - Artist of the Year », « Best Piano Concerto Recording of the Year » pour les Chopin, « Choc » du Monde de la Musique pour son récital d’Amsterdam, « Künstler des Jahres Deutscher Schallplatten Kritik », « Grammy Award » pour Cendrillon de Prokofiev avec Mikael Pletnev.

En 1998 elle devient Directeur Artistique du Beppu Festival au Japon, elle crée en 1999 le Concours International de Piano ainsi que le Festival Martha Argerich à Buenos Aires et en 2002 le « Progetto Martha Argerich » à Lugano.

Martha ARGERICH a reçu de nombreuses distinctions :
- « Officier de l’Ordre des Arts et Lettres » en 1996 et « Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres » en 2004 par le Gouvernement Français
- « Académicienne de Santa Cecilia » à Rome en 1997
- « Musician of the Year » par « Musical America » en 2001
- "The Order of the Rising Sun, Gold Rays with Rosette" (pour sa contribution au développement de la culture musicale et son soutien aux jeunes artistes) par le Gouvernement Japonais et le prestigieux Prix « Praemium Imperiale » par l’Empereur Japonais en 2005.

Cette biographie a été fournie par l'artiste ou son représentant.

Martha Argerich naît le 5 juin 1941 à Buenos Aires, en Argentine. Dès l'âge de cinq ans, la jeune fille révèle d'étonnantes prédispositions musicales au piano, contrariant son souhait de devenir médecin.

Formée au conservatoire, elle retranscrit dès huit ans et avec la plus grande aisance des concertos de Mozart et Beethoven et des suites de Bach. En 1955 (elle n'a alors que quatorze ans), l'état argentin lui attribue une bourse pour étudier en Europe auprès des plus grands maîtres, à Londres puis à Vienne et en Suisse. Les pianistes Friedrich Gulda, Nikita Magaloff et Arturo Benedetti Michelangeli lui donnent des leçons.

Titulaire de grands prix de piano aux concours de Genève et Bolzano, Martha Argerich remporte le prestigieux concours Frédéric-Chopin de Varsovie en 1965 et débute sa carrière professionnelle au Lincoln Center de New York l'année suivante. Déjà, son tempérament intransigeant lui attire les foudres des organisateurs de concerts, faisant face à des désistements aussi inexplicables qu'inattendus. Rebelle jusqu'au bout, la pianiste ne signe jamais de contrat, malgré un calendrier établi sur plusieurs mois. Son premier enregistrement, en 1960, lui vaut les compliments de Vladimir Horowitz.

En 1969, Martha Argerich épouse le chef d'orchestre Charles Dutoit, dont elle divorce en 1973, interrompant alors sa carrière pendant trois ans. Elle se marie ensuite au pianiste Stephen Kovacevich. La grande facilité et l'instinct de la partition de Martha Argerich lui permet d'aborder des compositeurs de tous temps, de Bach aux contemporains, en passant par les plus belles pages de Mozart, Beethoven, Liszt, Chopin, Rave, Debussy ou Stravinsky qu'elle a magnifiées. En 1980, rétive aux récitals en solitaire, elle décide de ne se produire qu'accompagnée par un orchestre de chambre ou grand orchestre.

Martha Argerich est également reconnue comme un grand soutien à de jeunes pianistes. On lui doit la révélation d'Ivo Pogorelic et l'ascension d'Hélène Grimaud. Cette grande amie de Nelson Freire organise depuis 1996 le festival de Beppu, au Japon, et livre régulièrement le résultat de ses concerts sur disque. Détentrice de quatre Grammy Awards et de multiples autres récompenses, Officier des Arts et Lettres (1996), Martha Argerich est entrée depuis longtemps dans la légende du piano et continue de se produire d'un festival à un autre, au gré de ses envies. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page