Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  
Quantité :1
Master of Reality a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 16,93
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Amazon
Ajouter au panier
EUR 19,64
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Fulfillment Express
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Master of Reality
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Master of Reality


Prix : EUR 19,64 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock.
Vendu par DiscountMediaStoreFR et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
20 neufs à partir de EUR 7,79 3 d'occasion à partir de EUR 6,95

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Black Sabbath

Discographie

Image de l'album de Black Sabbath

Photos

Image de Black Sabbath

Biographie

C'est une histoire d'immédiate post-adolescence et d'amitié : le guitariste Frank Anthony « Tony » Iommi, le bassiste Terence « Geezer » Butler, le chanteur John « Ozzy » Osbourne et le batteur William « Bill » Ward ont vingt ans et aiment tous les surnoms et le rock. Ce qui, on en conviendra, vaut mieux ... Plus de détails sur la Page Artiste Black Sabbath

Visitez la Page Artiste Black Sabbath
182 albums, 8 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Master of Reality + Black Sabbath + Paranoid
Prix pour les trois: EUR 32,07

Ces articles sont vendus et expédiés par des vendeurs différents.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (1 avril 2014)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Sanctuary
  • ASIN : B00359Y05E
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (13 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 38.707 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?



Descriptions du produit

Description du produit

«MASTER OF REALITY» EST LE 3È ALBUM STUDIO DU GROUPE. SORTI LE 21 JUILLET 1971 IL EST CONSIDÉRÉ COMME UN CLASSIQUE DU GENRE. CET ALBUM REPRÉSENTE UNE NOUVELLE ÉTAPE DANS L'OEUVRE DE BLACK SABBATH, ET PAR CONSÉQUENT DANS L'ÉVOLUTION DU HEAVY METAL. LE GROUPE ÉTAIT DANS UNE LOGIQUE DE TOURNÉES À RÉPÉTITION, ET AVAIT PAR CONSÉQUENT PEU DE TEMPS À CONSACRER POUR UN ALBUM. CEPENDANT, LES QUATRE MUSICIENS SONT PARVENUS À MARQUER UNE NOUVELLE ÉVOLUTION STYLISTIQUE PAR RAPPORT À LEUR PRÉCÉDENT ALBUM, PARANOID. CE QUI EST FLAGRANT, À L'ÉCOUTE DE L'ALBUM, C'EST LA LOURDEUR DU SON DES GUITARES ET DE LA BASSE. EN EFFET, TONY LOMMI, AMPUTÉ DES PHALANGES DE DEUX DOIGTS, A EU L'IDÉE DE DÉTENDRE L'ACCORDAGE DE SES CORDES POUR AVOIR MOINS DE DIFFICULTÉS À JOUER. CE FAISANT, IL S'EST RENDU COMPTE QUE LE SON ÉTAIT BEAUCOUP PLUS LOURD ET MALSAIN. LE BASSISTE «GEEZER» BUTLER L'A REJOINT DANS CETTE VOIE. LES GUITARES SONT DÉSORMAIS ACCORDÉES EN DO DIÈSE AU LIEU DU MI HABITUEL. CETTE INNOVATION EST SANS DOUTE LA PLUS IMPORTANTE DU HEAVY METAL, AVEC L'INTÉGRATION DU RIFF COMME BASE DE LA COMPOSITION. EN EFFET, LA PUISSANCE MENAÇANTE DES GUITARES AU SON PLUS GRAVE VA INSPIRER DES GÉNÉRATIONS DE MUSICIENS. AINSI, L'INFLUENCE DE CETTE TROUVAILLE VA SE RETROUVER DANS LE THRASH METAL, LE DEATH METAL ET LE BLACK METAL MAIS AUSSI DANS LE NÉO METAL.

Critique

Un album pour le rodage, un album pour l’éclat, un album pour le triomphe : d’aucuns pouvaient craindre d’enregistrer une suite à Paranoid. Mais Black Sabbath ne mange pas de ce riff-là : le groupe a deux ou trois idées simples, applicables à l’élaboration d’une chanson (un texte mystérieux ou effrayant, mais toujours ésotérique, une ambiance étouffante édifiée grâce à un mur du son électrique et des climats pesants comme un cortège menaçant) et entend bien les peaufiner ici.

 

Mission accomplie : jamais la guitare de Tony Iommi (la star authentique du disque) n’est apparue plus lourde d’orages en devenir, jamais les atmosphères n’ont été baignées d’autant de dérives sulfureuses, jamais Ozzy Osbourne n’a hurlé avec autant de conviction… et jamais le groupe de Birmingham ne sonnera plus de cette façon, irrépressible et victorieuse. Il y a même des couleurs acoustiques qui viennent compléter le panorama harmonique, preuve que les musiciens présents ici ne sont pas les buses que les critiques ont bien voulu prétendre, mais tentent des choses, donc prennent courageusement le risque de l’échec.

 

Quatre jeunes types, défoncés au-delà de l’admissible et la Bible du heavy metal : éprouvant. Master of Reality atteint la huitième position du classement américain, ce qui, lorsqu’on connaît le protectionnisme du pays, constitue un véritable exploit.

 

 

Christian Larrède - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par orion TOP 100 COMMENTATEURS le 23 janvier 2011
Format: CD
Allez hop, pour les 40 ans de cet album de légende, un petit com'.

"Master of reality" (1971), troisième album du Sab' fait suite aux deux premiers monuments du groupe, parus tous les deux l'année précédente. Et devant le succès de Paranoid, il convenait de ne pas se planter car le groupe était attendu au tournant, autant par ses fans que par ses détracteurs. Bah oui, si on pouvait un peu casser ce groupe qui, contrairement à toute attente (des médias), remportait un succès grandissant...

Mais, hélas pour ces derniers (qui trouveront quand même des choses à redire), Black Sabbath a réussi son pari. L'album, certes très court, est une réussite. Le sulfureux "Sweat leaf" qui ouvre le bal suivi de "After forever" va mettre tout le monde d'accord. La guitare, accordée bien bas, donne aux riffs une profondeur jamais atteinte pour l'époque. Deux morceaux d'anthologie, qui vont faire la renommée du groupe. Tout comme "Children of the grave", introduit par le petit instrumental "Embryo". Ce titre est sans doute l'un des plus emblématique du Sab', un des plus joué par le groupe sur scène (ainsi que par Ozzy en solo) et repris un nombre incalculable de fois par d'autres groupes.
"Lord of this world" qui suit (également introduit par un autre bref instrumental) montre le côté le plus Heavy du groupe avec son riff d'une lourdeur implacable.
Lire la suite ›
6 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barbuz TOP 500 COMMENTATEURS le 21 novembre 2005
Format: CD
Cet album est le troisième de Black Sabbath et est le successeur de "Paranoid" (Paranoid).
Difficile de succéder à "Paranoid", sur lequel tout a été dit et écrit ou presque. "Master of Reality" est cependant une oeuvre importante dans l'histoire du groupe.
Tout d'abord, cet opus est riche en titres phares : "Sweet Leaf" est une ouverture magistrale, suivie des excellents "After Forever", "Children Of The Grave", du fabuleux "Lord Of This World" et du génial "Into The Void", sans doute un des meilleurs morceaux jamais écrits par le groupe, que Monster Magnet a repris sur le second volet d'une compilation hommage, "Nativity in Black" (voir : Nativity In Black 2 - A Tribute To Black Sabbath).
Ensuite, on a l'impression que Tony Iommi commence à exprimer son penchant pour les expérimentations en écrivant des instrumentaux ("Embryo", franchement dispensable et médiocre et "Orchid", déjà nettement meilleur) et des ballades comme "Solitude", superbe de mélancolie et aux arrangements très réussis.

On le sait, ce sont les divergences musicales entre Iommi (désirant aller plus loin dans l'expérimentation) et Osbourne (voulant retourner au son originel du groupe) qui ont créé des dissensions au sein du groupe.
Le groupe changera ensuite de producteur pour l'album suivant, "Vol. 4" (voir : Black Sabbath Vol.4 (2009 Remaster)), fera évoluer son style progressivement sans jamais vraiment en changer - avec un certain bonheur pendant quelques années avant le départ d'Osbourne...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barclau TOP 1000 COMMENTATEURS le 23 janvier 2012
Format: CD
Je ne vais pas faire dans la redite, Orion a bien résumé! J'écris juste pour affirmer mon allégeance à cet album qui contient des classiques en puissance. Il comprend aussi une évolution notable, comme l'a souligné Orion, car l'accordage grave des guitares allait donner une toute nouvelle résonance au style et affirmer un des trais stylistiques les plus distinctifs du metal en général. Les groupes de l'époque, hard rock, ou heavy, étaient encore très tributaires du blues (Led Zep), du rock'n'roll, et piochaient leurs harmonies dans le classiques pour repousser leurs frontières (Deep Purple). Tout comme Black Sabbath dans ses deux premiers opus, qui contenaient déjà une rupture avec son époque, mais pas sur l'intégralité des disques (deux chefs d'œuvre d'ailleurs). Avec Master of reality, Black Sabbath se distingue définitivement et ouvre à grandes eaux les possibilités d'inondation du metal. Black Sabbath est le metal, le doom, le stoner en particulier, mais bien au delà, traversant les frontières mieux que n'importe quel groupe.

Je l'ai en deux éditions, une vinyle de l'époque, et une réédition remasterisée cd avec la black box. Hé bien je ne partage pas l'enthousiasme pour la remasterisation. Même si la batterie y gagne, j'ai comparé, et le LP est bien supérieur en lourdeur, rondeur, profondeur. Je ne suis pas un aficionado du vinyle, même si j'affectionne en priorité cet objet, mais là vraiment y'a une certaine différence. Et puis, même si la démarche est celle d'un perfectionnement du son, j'ai toujours préféré les masters originaux, pris dans leur époque. Je comprend les remasters quand le groupe qui le fait a eu un réel problème avec le son d'origine (Jethro tull).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?