Mattéo - Tome 3 - troisième époque (août 1936) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 17,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 11 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 5,95 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Mattéo (Tome 3) Troisième époque (août 1936) Album – 25 novembre 2013


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 17,00
EUR 17,00 EUR 14,00

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Mattéo (Tome 3) Troisième époque (août 1936) + Mattéo (Tome 2-Deuxième époque (1917-1918)) + Mattéo - Première période - 1914-1915
Prix pour les trois: EUR 49,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Revue de presse

Mattéo, c’est la destinée singulière d’un homme, entraîné malgré lui et son pacifisme militant, dans toutes les guerres de la première moitié du XX

Présentation de l'éditeur

1936. En Allemagne, Hitler fourbit ses armes de destruction, en Italie Mussolini bombe le torse, et l'Espagne plonge dans la guerre civile... Mais pour l'heure, en France, c'est le Front populaire et les congés payés, et Mattéo revient à Collioure, après ses années de bagne... Une fois encore, la réalité finira par rattraper Mattéo, et par le prendre méchamment par le col...


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 5,95
Vendez Mattéo (Tome 3) Troisième époque (août 1936) contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 5,95, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Album: 80 pages
  • Editeur : Futuropolis (25 novembre 2013)
  • Collection : Albums
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2754801154
  • ISBN-13: 978-2754801157
  • Dimensions du produit: 31 x 1 x 24 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 5.604 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Né le 17 avril 1954 à Paris, Jean-Pierre Gibrat connaît une enfance banlieusarde sans histoires. Élevé dans une ambiance cégétiste, brillant en histoire, il obtient son bac grâce au Front Populaire et à l'agriculture de l'URSS. Il se tourne ensuite vers le graphisme publicitaire, puis s'inscrit en Fac d'Arts Plastiques en 1975. Deux ans plus tard, il interrompt ses études pour se lancer sérieusement dans la bande dessinée et publie ses premiers récits complets dans PILOTE. Sa rencontre avec le scénariste Jackie Berroyer, son aîné de huit ans, va faire naître le petit "Goudard" dans B.D., série d'avatars quotidiens d'un adolescent finement typé qui fréquentera ensuite CHARLIE MENSUEL, puis FLUIDE GLACIAL. Parallèlement, Gibrat multiplie les dessins dans la presse branchée (L'EDJ, LE NOUVEL OBS, etc.) et collabore à L'ORDINATEUR DE POCHE, SCIENCES ET AVENIR, puis à JE BOUQUINE et OKAPI (la série "Médecins sans frontières", sur des scénarios de Guy Vidal, puis Dominique Leguillier). En 1982, son talent d'évocation de la gent féminine incite Berroyer à lui proposer un personnage de "Parisienne" en vacances à introduire dans PILOTE. Ils décident de réunir Goudard et cette séduisante créature dans la série d'albums que leur ouvrent les éditions Dargaud. Dessinateur perfectionniste, donc lent, Gibrat aime se surprendre en changeant de sujet pour aborder des domaines où on ne l'attendait guère. En 1985, il accepte de faire vivre dans TÉLÉ-POCHE la chienne Zaza de Dany Saval et Michel Drucker ("L'Empire sous la mer").
Dix ans plus tard, il publie chez Albin Michel une version érotique de "Pinocchia", sur un scénario de Francis Leroi.
L'année suivante, avec Daniel Pecqueur, il mélange onirisme et fantastique dans "Marée basse" pour la collection "Long Courrier" de Dargaud.
Mais c'est dans la prestigieuse collection "Aire Libre" qu'il compose seul un chef-d'oeuvre de nostalgie rurale et de recomposition historique des années d'occupation telles que vécues dans la France profonde : "Le Sursis" emporte de multiples prix et un accueil enthousiaste des lecteurs. Son premier essai d'auteur complet est une réussite totale. Il sera suivi, en 2002, du magnifique "Vol du Corbeau".
Le festival BD de Saint-Malo,"Quai des bulles", a décerné son grand prix 2004 à Jean-Pierre Gibrat ("Le Sursis", "Le Vol du Corbeau").
Jean-Pierre Gibrat s'est vu remettre, le jeudi 26 janvier 2006, le Prix du dessin au Festival d'Angoulême pour le second tome du "Vol du corbeau".

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par ecce.om TOP 50 COMMENTATEURS sur 27 novembre 2013
Format: Album
Si on jugeait un livre à sa couverture, celui ci emporterait déjà l'adhésion. Belle, solide et charnue elle met l'eau à la bouche.
Et le papier : Du Périgord 135 g ! Là c'est sûr, on ne nous prend pas pour des truffes.

Reste à examiner le contenu.

Nous sommes en août 1936. Suite aux accords de Matignon, le Front Populaire de Léon Blum vient de créer les congés payés. Toute une partie des Français découvrent pendant 15 jours, l'oisiveté, les voyages, le camping, les bains de mer et les coups de soleil.

Alors que nous étions sans nouvelles de Matteo depuis sa reddition aux gendarmes 20 ans auparavant, nous le retrouvons parmi la population vacancière, avec ses amis Paulin, Amélie et Augustin. A bord d'une Peugeot 301, ils font route vers Collioure. C'est un beau roman, c'est une belle histoire, ils descendent dans le midi.
Le midiiiii.

De retour sur ses terres, Matteo va renouer avec sa mère et Juliette, son ex-amour …

Il va aussi retrouver aussi toutes les contradictions de l'époque et les germes des épisodes qui conduiront le monde sur les sentiers de la guerre.

Une fois de plus, Gibrat réalise un album remarquable.

Bien sûr, il a toujours ce trait unique, à la fois précis et chaleureux avec des coups de crayon qui transparaissent et animent chaque personnage. Comme d'habitude, les couleurs donnent à l'ensemble, un aspect nostalgique qui renforce le propos. Comme d'habitude également, "ses" femmes (Juliette, Amélie…) ont tendance à se ressembler. Comment s'en plaindre ?
Lire la suite ›
9 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hervé J. COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS sur 26 novembre 2013
Format: Album Achat vérifié
C'est l'été 36. Sorti du bagne, on suppose par amnistie, Mattéo va passer ses vacances à Collioure chez sa mère avec une joyeuse équipe: la belle infirmière Amélie rencontrée autrefois à l'hôpital militaire , Augustin son fiancé radical-socialiste un brin intello, et Paulin l'ami d'enfance qui bien qu'aveuglé à l'ypérite voit rouge depuis qu'il a viré coco.

Collioure, c'est aussi le pays des merveilles de Juliette, son ex, qui va vite lui jouer la chanson des vieux amants. De l'autre côté de la frontière la guerre d'Espagne fait rage, mais Mattéo indifférent préfère le Tour de France ("Franco est loin au général"). Comme au début de "La Belle Equipe" de Duvivier, on se promène au bord de l'eau, mais on va vite finir dans l'amer...

Cet album est juste un chef-d'oeuvre! A moins d'adapter Le Voyage de Céline (il en est capable), je ne vois pas comment Gibrat pourra aller plus loin dans la perfection. Les dessins ne sont pas moins que sublimes: les personnages semblent presque bouger, Amélie et Juliette sont belles à se damner. Graphiquement Jean-Pierre Gibrat est au sommet de son art, les couleurs, préférant le pinceau à photoshop, sont divines et sentent le pastis et le Côtes du Roussillon.

Les dialogues savoureux sont tellement bons qu'ils semblent écrits par Henri Jeanson. La peinture de l'époque est très réaliste, avec la "neutralité" du Front Populaire envers les républicains espagnols ou les fachos fustigeant les vacanciers de tonton Blum.

Aujourd'hui, rien n'a changé sous le soleil: les nantis reprochent toujours leur "manne" aux bénéficiaires du RSA et les socialos ne font toujours rien...
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Noidecoco sur 16 janvier 2014
Format: Album Achat vérifié
J'adore ce Scénariste-Dessinateur, qui sait si bien par son crayonné rendre une atmosphère et traduire les sentiments de ses héros. A la lecture de ses différents œuvres, il apparait quand même captif de la période pendant et après guerre, à quand un scénario sur un autre fond.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par REVERSE sur 6 janvier 2014
Format: Album
Troisième volet se déroulant sous les premiers congés payés de 1936, Gibrat continue à nous gâter : le dessin est toujours aussi magnifique, l’édition de l'album aussi soignée.

Pourtant ce troisième tome reste à mon sens le plus faiblard de trois : le scénario et les dialogues de Gibrat ont eux aussi manifestement pris des congés quand on les compare avec la qualité des deux opus précédents.

Et le dessin, s'il est toujours aussi réussi, interpelle quelque peu : Matteo même avec 20 ans de plus et un passage au bagne n'aura pris que quelques cheveux blancs. Bénéficie-t-il de la même intemporalité des héros de BD tel que Tintin ?

Alors qu'on avait attendu deux ans avec impatience ce troisième épisode, on ne retrouvera que partiellement son compte. On restera donc sur sa faim et dès la dernière page tournée, on commencera à ronger son frein en attendant un quatrième volet prometteur sur la Guerre d'Espagne. Vivement dans deux ans !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par joellelisa sur 18 janvier 2014
Format: Album Achat vérifié
bonjour,

oui cet article m'a plu ainsi que les autres contenu dans ma commande. enfin il a plu au destinataire puisque ma commande etait un cadeau de noel. par contre ce qui m'a beaucoup moins plu et que je vous ai deja signalé a plusieurs reprises, m'obligeant meme a vous renvoyer les articles certaines fois, c'est l'emballage de ces livres. en effet les livres sont emballés dans un carton beaucoup trop grand ou un morceau de papier est mis avec pour semble t'il combler l'espace vide mais ce papier me comble rien. il faudrait pour cela qu'il y en ai beaucoup plus pour caler veritablement les livres. ceux ci n'etant pas calés ils se balladent dans le carton trop grand et le carton se percedans les angles. heureusement les livres ne peuvent pas sortir mais les coins sont abimés et endommagent le livre, le rendant difficile à offrir. ce problème est visible. les emballeurs font certainement trop vite mais ne prennent pas soin de securiser les objets. ce problème récurent m'amene à réfléchir sérieusement sur la possibilité de continuer à etre cliente chez amazon.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?