EUR 8,40
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Maximes et pensées... a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 1,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Maximes et pensées : Caractères et anecdotes Poche – 1982


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,40
EUR 8,40 EUR 12,09

Nouveauté : la collection Folio XL

pauvres_diables
Découvrez la nouvelle collection Folio XL avec cette sélection de cinq livres.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Maximes et pensées : Caractères et anecdotes + Maximes et réflexions diverses : Suivi de Réflexions diverses et Maximes + Les caractères, ou Les moeurs de ce siècle
Prix pour les trois: EUR 19,60

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Quatrième de couverture

Un enfant naturel, admirablement doué, beau comme l'Amour, qui ne fait la conquête de la haute société que pour lui dire son mépris et laisser la plus cruelle peinture des dernières années de l'Ancien Régime. La Révolution survenue, Chamfort s'y jette à corps perdu. Mais ce dernier des justes ne supporte pas ce que Robespierre et Marat imposent de violence et de sang à l'action politique et il tente de se tuer «dans des circonstances si horribles, écrit Albert Camus, qu'elles donnent sa dimension exacte à cette tragédie de la morale». Chamfort est «le moraliste de la révolte» et son œuvre «le récit d'une négation de tout qui finit par s'étendre à la négation de soi, une course vers l'absolu qui s'achève dans la rage du néant».

Biographie de l'auteur

Albert Camus naît à Mondovi, en Algérie, en 1913. Pendant la seconde guerrre mondiale, il intègre un mouvement de résistance à Paris, puis devient rédacteur en chef du journal «Combat» à la Libération. Romancier, dramaturge et essayiste, il signe notamment «L'étranger» (1942) et «La Peste» (1947), et reçoit le prix Nobel de littérature en 1957. Il meurt en 1960 dans un accident de voiture.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,50
Vendez Maximes et pensées : Caractères et anecdotes contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 448 pages
  • Editeur : Gallimard (1982)
  • Collection : Folio classique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070373568
  • ISBN-13: 978-2070373567
  • Dimensions du produit: 10,9 x 1,8 x 17,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 7.691 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Papasam TOP 1000 COMMENTATEURS sur 8 décembre 2011
Format: Poche Achat vérifié
Parmi les auteurs "classiques", et plus particulièrement parmi les "moralistes" français, si La Rochefoucauld arrive encore plus ou moins à échapper à l'oubli, certainement à cause de nos reminiscences scolaires, cela n'est pas le cas pour Chamfort, et ceci est bien dommage.

Chamfort est un auteur qui nous apparaît tout de suite plus humain qu'un La Rochefoucauld, moins représentant que ce dernier d'une caste élitiste. Chamfort dédaignait, refusait et combattait le monde corrompu dans lequel il était obligé de vivre, sans pour cela abandonner sa liberté de pensée vis-à-vis du monde nouveau qui se formait. Chamfort était un "esprit libre" et on peut comprend facilement pourquoi Nietzsche l'admirait. Albert Camus, dans sa préface, le qualifie quant à lui de "moraliste de la révolte".

Ses "maximes" sont en fait plus des "traits" que des maximes à proprement dit, dans le style de La Rochefoucauld, où la structure prend souvent autant d'importance que le sens. Ici le contenu prime. Il faut lire ces maximes un peu au hasard, en butinant de-ci de-là, et prendre le bonheur quand il arrive de tomber sur une de ces perles d'intelligence enrobées d'humour amer. Ces petits plaisirs peuvent même être encore plus vifs quand se fait jour un rapprochement possible avec notre actualité, comme si ces maximes avaient été écrites hier. Ainsi, pour illustrer mon propos, en voici deux relevées récemment :
- (n°457) : "Les économistes sont des chirurgiens qui ont un excellent scalpel et un bistouri ébréché, opérant à merveille sur le mort et martyrisant de vif".
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par atheus666 sur 27 janvier 2013
Format: Poche Achat vérifié
C'est un de mes livres de chevet, la dernière flamboyance de l'Esprit Français, un connaissance de l'âme humaine qui va bien au delà de la psychologie
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par oiseau de nuit TOP 500 COMMENTATEURS sur 15 novembre 2014
Format: Poche
Si Chamfort (1740-1794) est longtemps resté un énigmatique inconnu pour beaucoup d'entre nous, son ouvrage Maximes et Pensées (connu aussi sous le titre "Produits de la Civilisation perfectionnée") demeure encore aujourd'hui une lecture incontournable pour quelques rares lecteurs. Moins célèbre que La Rochefoucauld et La Bruyère, Chamfort est le moraliste de la révolte. Une édition réduite (à tarif réduit) a été récemment publiée par folio (Maximes et Pensées Morales) mais l'on privilégiera cette édition complète pour une lecture croustillante d'anecdotes, ainsi que pour un très beau texte préfacé par Albert Camus (1944), lequel revient sur la difficulté d'entrer avec Chamfort "dans un des sentiments les plus communs et les plus sots qui soient au monde, je veux dire le mépris des femmes". Il est vrai que l'auteur de ces maximes n'est pas tendre avec la gente féminine, mais c'est pour mieux justifier le célibat... Comme Camus, je n'aime pas toujours chez l'auteur de ces aphorismes ce côté "roquet", ni sa hargne entrée et encore moins son désespoir total (1). Disons que je préfère largement un Cioran (autre époque, certes) ou un Nietzsche. Enfin, l'inconvénient des maximes, c'est bien souvent leur côté péremptoire, leur équation morale et généraliste où les signes du premier terme se retrouvent exactement dans le second.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Sebastien123 sur 3 juin 2014
Format: Poche Achat vérifié
Misanthrope, qui aime trop "l'Homme", pour pouvoir aimer tous ceux qui prétendent à ce titre. Diogène l'aurait trouvé son "Homme" s'il avait été son contemporain.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Benjamin F. sur 11 août 2011
Format: Poche Achat vérifié
La préface de Camus est éclairante et lumineuse ; l'œuvre en soi merveilleuse, chef-d'œuvre du XVIIIe siècle ! A lire...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?