undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

8
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Mendelssohn : Symphonies et ouvertures
Format: CDModifier
Prix:17,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

27 sur 28 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Voilà compilés les enregistrements symphoniques mendelssohniens que
Claudio Abbado réalisa pour Deutsche Grammophon au milieu des années 1980.

Comparé à sa lecture précédemment gravée avec le même orchestre londonien pour Decca (1968), l'Italienne se trouve magnifiée dans sa clarté polyphonique sans céder à la tentation d'une superficielle latinité.
La conception de l'Ecossaise paraît avoir significativement évolué vers une évocation allusive des paysages des Highlands, traduite par un choix de tempi modérés pour l'Andante et l'Adagio, subtilement atmosphériques.

Célébrant l'invention de l'imprimerie par Gutenberg, la cérémonieuse "Lobgesang" s'érige ici avec une sereine majesté, épaulée par l'ample contribution des choeurs anglais, chantant un des plus émouvants « ich harrete des Herrn » que l'on ait entendu. Voilà qui propose une majestueuse alternative aux versions de Riccardo Chailly (Philips) et Christoph Dohnanyi (Decca).
L'austère "Réformation" manifeste ici un chaleureux lyrisme. La souplesse de construction du finale se déploie sans recourir à une sévère rhétorique pour mieux développer une progression décomplexée vers la lumière.

Au risque de généraliser, on dirait volontiers que les interprétations du maestro milanais laissent vibrer ces pages sous l'effet d'une sensibilité romantique tempérée par un radieux classicisme, ce que confirme l'écoute des sept Ouvertures complétant de programme de ces quatre CD. "La Belle Mélusine" se présente sous une transparence virtuose. "Ruy Blas" et "Les Hébrides" se tissent de fines textures instrumentales.

Si vous recherchez une intégrale dirigée par un seul chef, le présent coffret s'impose comme un choix prioritairement séduisant -les excellentes prises de son captées par les micros de DG affichant un décisif atout.
Pour une approche plus nettement contrapuntique, voyez aussi la première intégrale que grava Kurt Masur à Leipzig (Ariola / Eurodisc), démontrant une exceptionnelle tenue rythmique et n'oubliant pas de souligner l'influence des maîtres anciens qui inspirèrent Mendelssohn.
A noter que le label Brilliant a récemment réédité l'exemplaire témoignage de Wolfgang Sawallisch avec le New Philharmonia, qui constitue selon moi le sommet de la discographie pour sa densité expressive et ses vertus d'équilibre formel.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Les symphonies de Felix Mendelssohn sont largement présentes au catalogue. Si les excellentes versions isolées ne manquent pas (l'"Italienne" avec Toscanini et l'Orchestre de la NBC chez RCA, l'"Ecossaise de Klemperer"), les bonnes intégrales sont rares. Le mélomane curieux et exigeant peut se tourner vers les interprétations Abbado I avec le London Symphony Orchestra dg) préférables à Abbado II parues chez Decca, qui nous livre des lectures fluides aux antipodes des versions massives de Karajan (DG) ou trop caricaturalement baroquisantes de Norrington. Hormis la malaimée (et peut-être davantage mal connue 2e symphonie pour laquelle je ne dispose pas de comparaisons, j'apprécie que chacune des quatre autres symphonies se voit restituer le style voulu par Mendelssohn (on est loin de la vision classicisante de George Szell qui ne manque pas de piquant et de celle romantique de Klemperer : il trouve en permanence le ton juste, restituant l'intensité expressive de chaque oeuvre :son style n'est pas en rupture avec le classicisme comme le prouve son interprétation de l'"Italienne" (qui tire vers Mozart avec des réminissences du concerto pour piano et orchestre KV 466) alors que son inspiration demeure romantique dans l'"Ecossaise" et "Reformation".

Les compléments sont loin d'être négligeables : les sept ouvertures ainsi que le "Scherzo en sol mineur" extrait de l'"Octuor".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 15 juin 2015
C'est un peu frustrant de n'avoir rien à dire de plus que ce qui l'a déjà été !

Un chef italien et un orchestre anglais... Mendelssohn aurait été enchanté, lui qui sillonnait l'Europe pour faire connaitre ses oeuvres et, surtout, celles des autres compositeurs !

Tout est bon dans ce coffret.

S'il faut chipoter : un réglage minutieux de votre chaîne sera nécessaire car, à mon sens, l'équilibre aigu-grave de cette édition est exagérément favorable aux aigus.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Comment ne pas posséder cette excellente intégrale qui fait partie du cycle romantique gravé par Claudio Abbado les symphonies de Mendelssohn.
Surtout à ce petit prix avec la qualité de Deutsche Grammonphon
Musicalement Vôtre
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 16 juin 2015
Voilà un beau palmarès de la musique symphonique de Mendelssohn. Même si toutes les oeuvres présentes ne se valent pas, il est intéressant de pouvoir les survoler et les comparer.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 mai 2014
Cette version de Claudio Abbado est superbe, à écouter absolument.
La symphonie Italienne en particulier, mais pas uniquement bien sûr
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 mai 2014
une oeuvre fantastique ou se melange tant d'emotions, un vrai voyage a travers le temps. La decouverte magique de ces symphonies transporte, delicieux moments a ne pas manquer.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 23 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 18 décembre 2009
Coffret bien présenté avec commentaires et détails sur le contenu : Symphonies N° 1 à 5 et 7 Ouvertures.
Le London Symphony Orchestra, dirigé par Claudio Abbado, est très bon.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé