Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Mesh & Lace
 
Agrandissez cette image
 

Mesh & Lace

19 octobre 1998 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 23,63 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:20
30
2
4:33
30
3
4:08
30
4
4:45
30
5
6:28
30
6
6:32
30
7
4:24
30
8
5:44
30
9
5:51
30
10
3:12
30
11
4:19
30
12
7:02
30
13
3:50
30
14
4:35
30
15
2:38

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 1 mai 2004
  • Label: 4AD
  • Copyright: 1981 4AD Ltd
  • Durée totale: 1:12:21
  • Genres:
  • ASIN: B002398PE4
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 220.912 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

3.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Old wave on the beach sur 17 décembre 2005
Format: CD
Dans la famille des rockeurs tristes hantés par le succube de Joy Division, il y eut les Modern English. Mais au lieu de se contenter d'un vague plagiat, le quintet se construisit une identité sonore propre. Les atmosphères sont prenantes et pesantes : la tension du grand frère habite le disque, par contre ici la rage remplace le désespoir, et par moments la colère froide sourd à la surface. Souvent le batteur s'égare vers le jeu tribal cher à Killing Joke, alors que le chanteur se noie dans la réverbération. « Dance of devotion » constitue la pièce de résistance du disque, morceau tout en riffs énervés tranchants à souhait flirtant aux limites du bruitisme. A signaler aussi le long crescendo de « Tranquillity ». On se prend à rêver du chef d'œuvre qu'aurait pu être ce disque si la production avait été à la hauteur.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients


Rechercher des articles similaires par rubrique