Meshell Ndegeocello

Top albums (Voir les 21)


CD: €8.79  |  MP3: €8.99
CD: €11.99  |  MP3: €8.99
CD: €13.99  |  MP3: €8.99
CD: €10.82  |  MP3: €8.99
CD: €10.99  |  MP3: €8.99
CD: €11.00  |  MP3: €8.99
CD: €21.66  |  MP3: €10.99
CD: €11.00  |  MP3: €8.99
CD: €18.00
Voir les 21 albums de Meshell Ndegeocello

Meshell Ndegeocello : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 98
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Meshell Ndegeocello


Biographie

Née à Berlin le 29 août 1968, Me'Shell Ndegeocello, Michelle Lynn Johnson de son vrai nom, a passé les premières années de sa vie en Allemagne. De retour aux États-Unis, ses parents s'installent en Virginie où son père, saxophoniste de jazz amateur, lui enseigne les bases musicales.

Fais comme l'oiseau

1994. Adolescente, elle se choisit pour nom Ndegeocello une expression swahili voulant dire « libre comme l'oiseau », apprend la basse éléctrique et fait d'occasionnelles apparitions sur scène dans des clubs de Washington D.C.Inscrite à l'Howard University, elle est contrainte d'abréger ses ... Lire la suite

Née à Berlin le 29 août 1968, Me'Shell Ndegeocello, Michelle Lynn Johnson de son vrai nom, a passé les premières années de sa vie en Allemagne. De retour aux États-Unis, ses parents s'installent en Virginie où son père, saxophoniste de jazz amateur, lui enseigne les bases musicales.

Fais comme l'oiseau

1994. Adolescente, elle se choisit pour nom Ndegeocello une expression swahili voulant dire « libre comme l'oiseau », apprend la basse éléctrique et fait d'occasionnelles apparitions sur scène dans des clubs de Washington D.C.Inscrite à l'Howard University, elle est contrainte d'abréger ses études en raison d'une grossesse qui en 1988 aboutira à la naissance de son fils Askia.

Donna la folle

Ayant rejoint le groupe Woman in Love, elle attire l'attention des responsables de Maverick qui en font la première artiste féminine à signer sur le label créé par Madonna. En 1994 son album Plantation Lullabies retient l'attention d'une partie de la critique trouvant dans la démarche militante de la chanteuse qui mélange avec réussite jazz, rock et funk, un écho féminin à la fois à Prince et à Gil Scott-Heron.

Combat de femme

En 1996, elle pousse son avantage avec Peace Beyond Passion, un deuxième album où s'expriment plus ouvertement encore son identité sexuelle, raciale et où se lit dans des chansons utilisant librement des métaphores bibliques, le combat que mène une femme pour se réaliser pleinement dans une société édifiée sur un ensemble de préjugés.

Amer

Plus acoustique,Bitter son troisième album paru en 1999, est aussi une oeuvre plus intimiste qui semble relater jusqu'à braver l'impudeur, le désarroi engendré par la perte d'un amour. Elle dédiera ce disque à la mélancolie élégiaque aux artistes ayant ouvert la voie comme Jimi Hendrix,  Richie Havens ou Joan Armatrading.

Femme expérimentale

Dès Cookie: The Anthropological Mixtape, la bassiste chanteuse prend une orientation de plus en plus expérimentale et jazz. Comfort Woman en 2003, album de soul d'une profondeur incroyable, fusionnement de rythmes foisonnants, ne rencontre pas le public et provoque le divorce avec Maverick.

L'homme de ses rêves

Meshell Ndegeocello va alors de plus en plus loin dans l'exploration d'un jazz moderne, entrelacé d'influences, soul, reggae et rap. Les albums The Spirit Music Jamia: Dance of the Infidel en 2005 et The World Has Made Me the Man of My Dreams en 2007, illustrent parfaitement ce virage osé artistiquement et risqué commercialement.

En 2009, le nouvel album Devil's Halo inclut un quatuor à cordes et convie les artistes Lisa Germano et Oren Bloedow. Illustre représentante d'un style partagé entre une soul raffinée et un jazz aventureux, Meshell Ndegeocello publie l'album Weather à l'automne 2011. Celui-ci réalisé en groupe avec le guitariste Christopher Bruce comprend le simple « Dirty World ». En 2012, l'album Pour Une Âme Souveraine - A Dedication to Nina Simone rend hommage à une grande aînée avec les participations de Sinead O'Connor, Lizz Wright, Cody ChesnuTT et Toshi Reagon. Elle produit également l'album Time d'Anthony Joseph.

À la tête d'un trio comprenant Christopher Bruce, Jebin Bruni (claviers) et Earl Harvin (batterie), la bassiste, compositrice, chanteuse et productrice distille sa potion à base de soul, de jazz, de rap et de rock sur son onzième album Comet, Come to Me, paru en 2014, avec pour invités Jonathan Wilson, Shara Worden alias My Brightest Diamond et le guitariste Doyle Bramhall II. Copyright 2014 Music Story Music Story

Née à Berlin le 29 août 1968, Me'Shell Ndegeocello, Michelle Lynn Johnson de son vrai nom, a passé les premières années de sa vie en Allemagne. De retour aux États-Unis, ses parents s'installent en Virginie où son père, saxophoniste de jazz amateur, lui enseigne les bases musicales.

Fais comme l'oiseau

1994. Adolescente, elle se choisit pour nom Ndegeocello une expression swahili voulant dire « libre comme l'oiseau », apprend la basse éléctrique et fait d'occasionnelles apparitions sur scène dans des clubs de Washington D.C.Inscrite à l'Howard University, elle est contrainte d'abréger ses études en raison d'une grossesse qui en 1988 aboutira à la naissance de son fils Askia.

Donna la folle

Ayant rejoint le groupe Woman in Love, elle attire l'attention des responsables de Maverick qui en font la première artiste féminine à signer sur le label créé par Madonna. En 1994 son album Plantation Lullabies retient l'attention d'une partie de la critique trouvant dans la démarche militante de la chanteuse qui mélange avec réussite jazz, rock et funk, un écho féminin à la fois à Prince et à Gil Scott-Heron.

Combat de femme

En 1996, elle pousse son avantage avec Peace Beyond Passion, un deuxième album où s'expriment plus ouvertement encore son identité sexuelle, raciale et où se lit dans des chansons utilisant librement des métaphores bibliques, le combat que mène une femme pour se réaliser pleinement dans une société édifiée sur un ensemble de préjugés.

Amer

Plus acoustique,Bitter son troisième album paru en 1999, est aussi une oeuvre plus intimiste qui semble relater jusqu'à braver l'impudeur, le désarroi engendré par la perte d'un amour. Elle dédiera ce disque à la mélancolie élégiaque aux artistes ayant ouvert la voie comme Jimi Hendrix,  Richie Havens ou Joan Armatrading.

Femme expérimentale

Dès Cookie: The Anthropological Mixtape, la bassiste chanteuse prend une orientation de plus en plus expérimentale et jazz. Comfort Woman en 2003, album de soul d'une profondeur incroyable, fusionnement de rythmes foisonnants, ne rencontre pas le public et provoque le divorce avec Maverick.

L'homme de ses rêves

Meshell Ndegeocello va alors de plus en plus loin dans l'exploration d'un jazz moderne, entrelacé d'influences, soul, reggae et rap. Les albums The Spirit Music Jamia: Dance of the Infidel en 2005 et The World Has Made Me the Man of My Dreams en 2007, illustrent parfaitement ce virage osé artistiquement et risqué commercialement.

En 2009, le nouvel album Devil's Halo inclut un quatuor à cordes et convie les artistes Lisa Germano et Oren Bloedow. Illustre représentante d'un style partagé entre une soul raffinée et un jazz aventureux, Meshell Ndegeocello publie l'album Weather à l'automne 2011. Celui-ci réalisé en groupe avec le guitariste Christopher Bruce comprend le simple « Dirty World ». En 2012, l'album Pour Une Âme Souveraine - A Dedication to Nina Simone rend hommage à une grande aînée avec les participations de Sinead O'Connor, Lizz Wright, Cody ChesnuTT et Toshi Reagon. Elle produit également l'album Time d'Anthony Joseph.

À la tête d'un trio comprenant Christopher Bruce, Jebin Bruni (claviers) et Earl Harvin (batterie), la bassiste, compositrice, chanteuse et productrice distille sa potion à base de soul, de jazz, de rap et de rock sur son onzième album Comet, Come to Me, paru en 2014, avec pour invités Jonathan Wilson, Shara Worden alias My Brightest Diamond et le guitariste Doyle Bramhall II. Copyright 2014 Music Story Music Story

Née à Berlin le 29 août 1968, Me'Shell Ndegeocello, Michelle Lynn Johnson de son vrai nom, a passé les premières années de sa vie en Allemagne. De retour aux États-Unis, ses parents s'installent en Virginie où son père, saxophoniste de jazz amateur, lui enseigne les bases musicales.

Fais comme l'oiseau

1994. Adolescente, elle se choisit pour nom Ndegeocello une expression swahili voulant dire « libre comme l'oiseau », apprend la basse éléctrique et fait d'occasionnelles apparitions sur scène dans des clubs de Washington D.C.Inscrite à l'Howard University, elle est contrainte d'abréger ses études en raison d'une grossesse qui en 1988 aboutira à la naissance de son fils Askia.

Donna la folle

Ayant rejoint le groupe Woman in Love, elle attire l'attention des responsables de Maverick qui en font la première artiste féminine à signer sur le label créé par Madonna. En 1994 son album Plantation Lullabies retient l'attention d'une partie de la critique trouvant dans la démarche militante de la chanteuse qui mélange avec réussite jazz, rock et funk, un écho féminin à la fois à Prince et à Gil Scott-Heron.

Combat de femme

En 1996, elle pousse son avantage avec Peace Beyond Passion, un deuxième album où s'expriment plus ouvertement encore son identité sexuelle, raciale et où se lit dans des chansons utilisant librement des métaphores bibliques, le combat que mène une femme pour se réaliser pleinement dans une société édifiée sur un ensemble de préjugés.

Amer

Plus acoustique,Bitter son troisième album paru en 1999, est aussi une oeuvre plus intimiste qui semble relater jusqu'à braver l'impudeur, le désarroi engendré par la perte d'un amour. Elle dédiera ce disque à la mélancolie élégiaque aux artistes ayant ouvert la voie comme Jimi Hendrix,  Richie Havens ou Joan Armatrading.

Femme expérimentale

Dès Cookie: The Anthropological Mixtape, la bassiste chanteuse prend une orientation de plus en plus expérimentale et jazz. Comfort Woman en 2003, album de soul d'une profondeur incroyable, fusionnement de rythmes foisonnants, ne rencontre pas le public et provoque le divorce avec Maverick.

L'homme de ses rêves

Meshell Ndegeocello va alors de plus en plus loin dans l'exploration d'un jazz moderne, entrelacé d'influences, soul, reggae et rap. Les albums The Spirit Music Jamia: Dance of the Infidel en 2005 et The World Has Made Me the Man of My Dreams en 2007, illustrent parfaitement ce virage osé artistiquement et risqué commercialement.

En 2009, le nouvel album Devil's Halo inclut un quatuor à cordes et convie les artistes Lisa Germano et Oren Bloedow. Illustre représentante d'un style partagé entre une soul raffinée et un jazz aventureux, Meshell Ndegeocello publie l'album Weather à l'automne 2011. Celui-ci réalisé en groupe avec le guitariste Christopher Bruce comprend le simple « Dirty World ». En 2012, l'album Pour Une Âme Souveraine - A Dedication to Nina Simone rend hommage à une grande aînée avec les participations de Sinead O'Connor, Lizz Wright, Cody ChesnuTT et Toshi Reagon. Elle produit également l'album Time d'Anthony Joseph.

À la tête d'un trio comprenant Christopher Bruce, Jebin Bruni (claviers) et Earl Harvin (batterie), la bassiste, compositrice, chanteuse et productrice distille sa potion à base de soul, de jazz, de rap et de rock sur son onzième album Comet, Come to Me, paru en 2014, avec pour invités Jonathan Wilson, Shara Worden alias My Brightest Diamond et le guitariste Doyle Bramhall II. Copyright 2014 Music Story Music Story


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page