Commencez à lire Meurtres à Cardington Crescent sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Meurtres à Cardington Crescent
 
Agrandissez cette image
 

Meurtres à Cardington Crescent [Format Kindle]

Anne PERRY , Anne-Marie CARRIÈRE
4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)

Prix Kindle : EUR 10,99 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Le prix Kindle a été fixé par l'éditeur

App de lecture Kindle gratuite Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 10,99  
Poche EUR 7,50  
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !





Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Dans l'élégante demeure de Cardington Crescent, le jour se lève sur la corruption. Et quand c'est un aristocrate volage qu'on assassine au petit matin, son épouse ne tarde pas à être accusée... Sauf qu'il s'agit d'Emily, la sœur de Charlotte Pitt. Et que le célèbre couple enquêteur, touché de plein fouet, est prêt à tout pour détourner les condamnations hâtives.


" Dans une Angleterre engoncée dans ses principes, la fraîcheur de Charlotte sème un vent de panique et aère les tabous. "

Ouest-France


Traduit de l'anglais
par Anne-Marie Carrière


Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1240 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 382 pages
  • Editeur : 12-21 (16 août 2012)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B008XJ9GMS
  • Word Wise: Non activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°35.748 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


En savoir plus sur l'auteur

Née en 1938 à Londres, Anne Perry vit aujourd'hui en Écosse. Depuis le succès international des enquêtes du couple Pitt et de William Monk, elle s'est intéressée à d'autres périodes historiques, passant de Paris sous la Révolution française, au portrait ambitieux d'une famille anglaise durant la Première Guerre mondiale. Avec Du sang sur la soie, elle s'exile à Byzance au XIIIe siècle et signe un projet littéraire d'exception, une œuvre épique et magistrale qui confirme, s'il le fallait, son talent de conteur hors pair.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5
4.1 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un Anne Perry réussi 6 juin 2008
Par Lou VOIX VINE
Format:Poche
Huitième tome de la série "Charlotte et Thomas Pitt", "Meurtres à Cardington Crescent" réserve une très bonne surprise aux lecteurs qui, comme moi, commençaient à trouver aux enquêtes d'Anne Perry un petit goût de réchauffé.
L'intrigue est on ne peut plus palpitante pour les amateurs de la série, car voilà la famille de Charlotte touchée de plein fouet par un nouveau meurtre. Suspectée et promise à la pendaison, Emily ne peut s'en remettre qu'à son beau-frère détective et à sa soeur, venue la soutenir dans cette épreuve et enquêter afin de l'innocenter.
Si les meurtres se font plus rares dans ce roman plus posé, l'action, elle, ne souffre d'aucun temps mort. Les talents de Charlotte prennent une nouvelle dimension, dans ce roman où elle paraît plus intrépide et décidée que jamais. L'intrigue est bien menée, les pistes nombreuses et, comme souvent avec Anne Perry, il est difficile de découvrir par soi-même le mobile du meurtre, même si l'on pressent généralement qui est l'assassin.
La société victorienne est une fois de plus représentée sous un angle peu flatteur ; cependant, si je reproche habituellement à Anne Perry quelques phrases redondantes et larmoyantes, les descriptions sont ici plus nuancées et saisissantes.
On passe un excellent moment et il est difficile de refermer ce livre en cours de route. En somme, un bon polar historique !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Qui veut la peau de Lady Ashworth ? 31 août 2008
Format:Poche
Ce livre fait partie de la série "Charlotte et Thomas Pitt" (qu'il n'est pas nécessaire de lire dans l'ordre). Charlotte Ellison, jeune fille de la bonne société londonienne, a épousé Thomas Pitt, un inspecteur de police qui, malgré toutes ses qualités, ne vaut socialement guère mieux qu'un ramoneur. Il est fort difficile d'enquêter quand on n'a le droit de soupçonner que les domestiques et quand le maître et la maîtresse de maison peuvent vous cacher tout ce qu'ils veulent sans grand risque. Et comme même les innocents ont quelque chose à cacher, personne ne parle. Pitt a donc généralement bien du mal à obtenir des informations. C'est là que Charlotte entre en scène. Contrairement à elle, sa soeur Emily s'est élevée socialement en épousant Lord George Ashworth. Elle est donc à même de s'introduire (et d'introduire Charlotte) dans les salons de la bonne société d'où le paria Pitt est exclu. Et comme personne ne soupçonne leurs liens avec la police et avec l'enquête, on hésite beaucoup moins à leur faire des confidences.

Quand George se met à flirter avec une autre femme, Emily décide de reprendre les choses en main. Elle lui rend la monnaie de sa pièce en s'assurant que son baiser à un autre invité de Cardington Crescent sera remarqué. Quand on découvre George empoisonné dans sa chambre, son épouse est immédiatement suspectée. Son beau-frère, l'inspecteur Thomas Pitt, est chargé de l'enquête ; il lui faut absolument disculper Emily. Si en théorie le fait qu'un des personnages principaux soit suspecté change un peu de la routine, on n'y croit pas vraiment : il est assez évident qu'elle est innocente et que Charlotte et Thomas parviendront à le prouver.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Louise
Format:Poche
Cette enquête de la série Charlotte et Thomas Pitt a un rythme différent des autres. On assiste à un huis clos au sein de la belle famille de Charlotte, l'intrigue est simple mais personnelle, et elle plaira surtout aux lecteurs connaissant les personnages. On reste dans l'atmosphère commune à tous les livres de la série : Angleterre victorienne et milieu de la haute société, avec son hypocrisie et ses règles de savoir vivre.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4.0 étoiles sur 5 Un roman policier victorien de bonne facture 9 octobre 2014
Format:Poche|Achat vérifié
L'inspecteur Thomas Pitt est encore une fois chargé d'une enquête difficile puisque sa belle-soeur, la soeur de sa femme, est soupçonnée du meurtre de son époux.
Pénétrer dans les secrets familiaux est extrêmement périlleux et la carrière de Pitt pourrait bien en pâtir s'il n'avait, une fois encore, recours à l'intelligence et au courage de Charlotte, sa femme, pour l'aider à y voir plus clair.
L'époque victorienne est merveilleusement bien décrite, on voit bien que les femmes n'avaient malheureusement pas leur mot à dire concernant leur propre existence, elles ne pouvaient pas choisir leur époux, ne pouvaient pas voter, ne disposait pas de leur propre argent, ne pouvaient prendre aucune décision hormis celles concernant la maison ou les enfants, elles étaient considérées comme fragiles et pas très intelligentes, juste bonnes à donner des ordres aux domestiques et à faire des héritiers.
L'enquête est un peu longue, les mêmes faits et les mêmes arguments sont répétés en boucle pendant pas mal de pages et la fin est finalement un peu brusque et sans trop de surprise.
Ce n'est pas la meilleure des enquêtes de l'inspecteur Pitt mais elle nous fait découvrir un peu mieux la condition des femmes de la haute société à l'époque victorienne.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique