undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles28
3,5 sur 5 étoiles
Format: HD DVDModifier
Prix:12,99 €+ 2,79 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 12 novembre 2009
La version longue (DVD 2) ne compte en réalité que 7 minutes de plus que la version salles; elle bénéficie, en revanche, d'un montage beaucoup plus équilibré qui, entre autres améliorations, développe sensiblement la relation entre Colin FARRELL et GONG LI. L'histoire devient plus cohérente et le film bien meilleur.
Le reste a déjà été commenté par ailleurs.
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2010
Bonjour,
je laisse un commentaire pour ôter les puristes d'un doute: ce dvd contient bien la version longue du film avec de nombreuses scènes additionnelles (c'est la version qui était passée sur canal +).
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 février 2007
Tout le talent de Mihael Mann éclate dans cette histoire pourtant banale d'infiltration: il est capable de vous scotcher à votre fauteuil même quand la narration est conventionnelle et n'évite pas les lieux communs.

La mise en scène: comme à l'accoutumée, Mann esthétise et immortalise des actions coordonnées: on sent un gros travail de planification et d'organisation derrière tout ça. Filtres habituels, caméra portée à l'épaule (qu'il systématise presque autant que Kubrick sur "Shining"), bruitages ultra-réalistes (comme pour la scène de l'évasion de la banque dans "Heat"): on se croirait transporté dans le quotidien d'un flic d'élite.

Je pourrais en parler pendant des heures sans jamais y trouver à redire: ce film est un diamant noir qui, en dépit d'un score faiblard au boxoffice (vendu comme un film d'action, "Miami Vice" est en réalité mi-action mi-sentiments, ce qui explique que de nombreux spectateurs ont du se sentir lésés) reste l'un des tous meilleurs films d'infiltration jamais réalisé. Il est même meilleur que "les Infiltrés", de Martin Scorsese. C'est vous dire...

A acheter sur Amazon.fr sans tarder...
0Commentaire12 sur 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'aime assez le côté esthétique souligné largement par un Amazoniaque ci-dessous, le côté "design", marque de fabrique de M.Mann, ex-publiciste. Je n'ai pas honte de dire que je n'ai pas vu ce film en salle, n'étant pas fan ni de M.Mann (tout en respectant le réalisateur), ni surtout des reprises de séries à succès (celle-ci devenant au fil des épisodes particulièrement ringarde). Mais un ami très proche (connaissant sans doute mes goûts...), m'a conseillé ce DVD pour dit-il "excellente soirée-non-prise-de-tête". BINGO ! c'est exactement çà : une bonne soirée, de belles images, des bagnoles, , un scénario bien ficellé (sans plus), une héroîne super-belle et originale, des flics au look et aux fréquentations douteuses, une super-photo. Non vraiment, pas de mal à s'faire du bien avec ce type de film.
0Commentaire9 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 avril 2007
N'hésitons pas à paraphraser le film d'Eric Rochant pour le dernier Michael Mann.
Si l'histoire de son précédent Collateral tient en 2 lignes, l'histoire de Miami Vice tient en 2 lignes et demie. Attention les pailles.
Alors pourquoi regarder Miami Vice ?
En transposant au cinéma sa série TV innovante dès sa diffusion, Michael Mann retrouve son matériau de prédilection, un genre éculé qui nous revient sans cesse, le film noir, le film policier, le film d'action, le film de gangster.
Intéressant et curieux de voir comment ce réalisateur nous embarque une fois de plus dans ses obsessions de cinéma, ses univers qu'il a mis 40 ans à construire.
Miami Vice n'est pas un film de plus, mais plutôt un objet d'art, plus précisément un objet visuel de design.
Comment Mann s'échine à nous transmettre film après film sa passion pour les échangeurs d'autoroute, les hyènes (ou les dingos), l'urbanisme désolé que lui seul semble connaître ?
Il a beaucoup visionné les films de Jean-Pierre Melville pour en arriver là.
Comme beaucoup de cinéastes de caractère à travers le monde.
Du Solitaire à Heat, du Sixième Sens à Collatéral, ce parfait réalisateur Américain est sous influence Européenne.
Habitué à nous laisser sur notre faim dans d'autres films (difficile avec Ali de faire mieux que When We Were Kings de Léon Gast), Mann s'impose avec Miami Vice et atteint un degré de fusion entre ses visions du cinéma et ce qu'il montre à l'écran.
C'est avec plaisir que nous retrouvons, entre autres, John Ortiz, en vrai méchant, qui finira comme son personnage de jeune dealer dans L'Impasse invitant malgré lui Carlito à un sanglant guet-apens.
Miami Vice 2006 ne rigole pas, Crockett et Tubbs sont confrontés à différents empires du mal, des cartels de la drogue à la redoutable organisation des Suprématistes Américains, qui ramène les Hell's Angels à de petits poucets en 2 roues cherchant l'Ogre.
Cette organisation existe réellement, elle pose un vrai problème aux USA.
Mann a gardé l'essentiel de la série TV, évitant clins d'oeil et clichés superflus.
Mention spéciale à Colin Farell équilibrant parfaitement soldat d'élite et ultra-frime, souvent indispensables pour s'imposer dans les milieux de la loi du plus fort, apanage de la série TV.
Parfois boudé en salle, souhaitons à Michael Mann un record de dvd pour Miami Vice, égalant Heat, plus de 10 millions d'exemplaires, qui au passage lui ont permis de récupérer les droits de son film-fleuve noir (nécessaire à son adaptation en jeu vidéo).
Haut les flingues et chapeaux bas.
0Commentaire8 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 23 juillet 2007
L'intérêt principal de ce film n'est pas son scénario (toujours assez complexe chez Michael Mann) mais plutôt ses personnages, stressés, dégoûtés, professionnels, humains. Superflics de Miami, Crockett et Tubbs s'engagent dans une mission d'infiltration à très haut risque : remonter un réseau de trafiquants de drogues, affiliés à des bandes de skinheads, pour retrouver une taupe. Film fidèle à la série, on voit la minutie de l'enquête, et la nervosité provoquée par le danger omniprésent et les risques encourus. La série n'était pas un déluge pyrotechnique, et le film n'est pas rempli de courses-poursuites comme le laissait suggérer la bande-annonce (heureusement...). Michael Mann soigne parfaitement son introduction : la première demi-heure est étouffante, stressante. Le gun-fight final, à l'image de la fusillade de "Heat", est filmé comme une guerre, caméra à l'épaule, images de la tourmente à la clé : la séquence est réellement très réussie. Entre les deux, l'histoire d'amour entre Colin Farrell et Gong Li montre surtout que leurs 2 personnages vivent dans un monde dans lequel il y a parfois besoin de respirer et de s'oublier. Ailleurs et à un autre moment, tout aurait été différent : ils le savent, ils le sentent, ils se le disent avec des mots très justes.
Techniquement, les images sont superbes : jamais on n'a filmé de cette manière la nuit dans la ville (et non pas l'inverse). Tous ceux qui aiment le cinéma de Michael Mann devraient être ravis : le monde urbain et l'architecture domestique sont toujours à l'honneur, et il n'a pas son pareil pour filmer les intérieurs.
0Commentaire3 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 janvier 2007
Oubliez tout ce que vous savez sur Miami Vice ! Cette adaptation n'a, en effet, plus grand chose à voir avec la série des années 80.

Le mérite en revient à Michael MANN qui, en dépit d'une histoire d'une banalité affligeante, fait preuve d'une vista désormais coutumière dès lors qu'il s'agit de mettre tout cela en images. La mise en scène n'est donc pas sans rappeler celle de "Collatéral" : plans sérrés, grain particulier sur certaines séquences et caméra portée (en surabondance même) font de Miami Vice un parti pris esthétique qui ne peut laisser indifférent.

Comme dans "Heat", et au demeurant d'un rythme assez lent, Michael MANN prend également l'habitude de ne pas multiplier les scènes d'action : une seule "gunfight" d'envergure mais qui a le mérite de faire fonctionner votre home cinéma à plein régime.

L'interprétation est excellente (mention spéciale à Gong Li et aux seconds couteaux) et tout cela mérite largement le détour.

Bref, une adaptation sauvée de la banalité par une mise en scène classieuse et originale.

A découvrir sans hésitation !!
0Commentaire9 sur 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2007
le film est digne de la série tv,avec des comédiens sublimes,une BO superbe,des plans d'une profondeur incroyable,un vrai polar comme il s'en fait de moins en moins...violent et très realiste surtout da la facon dont celui-ci a été filmer(mortel).
coté dvd:superbe qualité d'image et de son,(le dts)est abscent et c'est bien dommage.
un collector 2 dvd avec une version cinéma(vo+vf) + une version longue(vo+vf)que du bonheur avec quelques bonus supplémentaires correct...
ah...ah...si seulement tout les distributeurs en faisait de meme,au lieu de nous pondres constament des versions cinéma+ versions longues+ des versions director cut's+des versions ultimates...y'en a marre.
donc,un film et un double dvd a posséder absolument...
0Commentaire2 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEE #1le 23 février 2007
Miami Vice n'est pas un film d'action mais un film policier haut de gamme au scénario excellent, à la mise en scène impeccable et à l'interprétation parfaite. Il décrit avec précision l'infiltration de deux flics dans une organisation criminelle liée à la drogue. Les scènes d'action sont donc rares mais efficaces.

On a droit à la version longue, en vf, contrairement à ce qu'indique la jaquette. L'image et le son sont de qualité et les bonus sont intéressants, ils prolongent bien le film, notamment avec le commentaire audio de Michael Mann.
0Commentaire5 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 août 2015
Edition collector oblige : qualité de l image et du son irréprochable. Film, issu d'une série devenue culte , réussi ! On en redemande.
Livraison fidèle a l offre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,72 €