Plus d'options
Midnight Blue
 
Agrandissez cette image
 

Midnight Blue

27 janvier 2014 | Format : MP3

EUR 6,93 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
9:54
30
2
6:42
30
3
6:17
30
4
6:02
30
5
7:51
30
6
8:19
30
7
7:08
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 27 janvier 2014
  • Date de sortie: 27 janvier 2014
  • Label: Move
  • Copyright: 2014 Move
  • Durée totale: 52:13
  • Genres:
  • ASIN: B00I57BP04
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 56.776 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
9
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 9 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

17 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par MATHONNET STÉPHANE TOP 500 COMMENTATEURS le 17 août 2010
Format: CD Achat vérifié
Le guitariste Kenny Burrell est, avec Grant Green, l'un des piliers de la guitare électrique du label Blue Note. En 1963, il enregistre dans les studios de Rudy Van Gelder "Midghnit Blue" qui demeure, à ce jour, son opus le plus célèbre. Kenny Burrell est accompagné de Stanley Turrentine au saxophone ténor, Major Holley à la contrebasse, Bill English à la batterie et Ray Barretto aux congas. Sur les sept morceaux présents sur le LP d'origine, cinq sont des compositions originales signées Burrell, une autre est signée Holley et le dernier la reprise d'un standard des années 1930. À l'audition de cet album, on est en droit de s'interroger afin de savoir s'il s'agit d'un album de jazz-blues ou de blues-jazz. Le blues domine tout l'album mais il est combiné à d'autres styles musicaux : "Chitlins con Carne" est un mélange de blues et de rythmes latins, "Mule" (composition signée Holley) est un pur blues où Burrell semble en retrait par rapport à ses partenaires qui nous livrent tous de magnifiques solos, "Soul Lament" un solo de Burrell s'inspirant du flamenco, "Midnight Blue" un mélange de blues et de swing, "Wavy Gravy" est de nouveau un pur blues, le standard "Gee Baby, Ain't I Good to You" une ballade mêlée de blues et "Saturday Night Blues" qui termine l'album de nouveau un blues pur.
Le réédition en CD ajoute deux titres supplémentaires : "Kenny's Sound", mélange de blues et de bop interprété sur des tempos ultra-rapides et "K Twist" un mélange de blues et de swing.
Bien que présentant (à l'exception de premier morceau) un aspect jazz-blues cool, on ne s'ennuie pas une seule minute à l'audition de cet album.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par rocko le 26 mai 2012
Format: CD
J'ai acheté ce disque de mister KENNY il y a longtemps et ne me suis jamais lassé de l'écouter. Les accompagnateurs de première classe (STANLEY TURRENTINE et son timbre chaud ( à découvrir Joyride avec mister K, Up at Minton's 1 et Rough'n' Tumble avec GRANT GREEN et Common Touch!) MAJOR HOLLEY qui cosigne avec mister K "mule" un des grands moments de cet album, BILL ENGLISH discret mais supportif du team et enfin RAY BARRETTO toujours de bon aloi). Je dois dire que je suis un peu partial car grand amateur de ce jazz bluesy superbement interprété par ce quintet de luxe (mot très galvaudé de nos jours) soul lament, gee baby, chitlins con carne (très mambo, écoutez le sax de ST), saturday night blues, le titre cité ci-dessus et aussi les autres morceaux (il n'y a rien à jeter). Ce disque fut l'un de mes premier achats en jazz et je ne l'ai jamais regretté, il reste mon préféré de mister BURRELL avec "the tender gender" (malheureusement pas dispo en cd mais trouvable en lp à pas cher). Les éclaircissements de mes deux prédécesseurs vous seront également précieux. N'hésitez pas le prix est attractif !!
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par CAHLIREV TOP 500 COMMENTATEURS le 8 juin 2012
Format: CD
Un album extraordinaire peut être le tout meilleur du guitariste Kenny BURRELL, enregistré en 1967 il est ici accompagné par une pléiade de grands musiciens:
- Stanley TURRENTINE au saxo,
- Major HOLLEY JR à la contrebasse
- Bill ENGLISH à la batterie et
- Ray BARRETTO l’Américain d'origine porto-ricaine et magicien des congas
Un très très grand disque avec neuf morceaux en grandes majorités composés par BURRELL et sur lequel on se laisse de bout en bout entraîné par la magie qui en découle.
Vous avez ici pour vous l'un des tout meilleur disque de guitare jazz, je conseille fortement à tous amateurs ce ce genre de musique ainsi qu'aux fans de Burrell auquel se disque se révèle absolument indispensable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hervé J. COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS le 2 janvier 2015
Format: CD Achat vérifié
C'est mon premier album de Kenny Burrell, mais ce ne sera certainement pas le dernier. D'habitude j'ai un peu de mal avec la cohabitation sax et guitare, mais ici cela ne m'a pas gêné du tout.

Dès le premier morceau, "Chitlins Con Carne", j'ai pensé que Fleetwood Mac et Santana avaient dû s'en inspirer car avec les percussions tout cela a un fort avant-goût de Black Magic Woman. Soul Lament le troisième titre, lui a dû être une influence pour le premier Crimson tant l'harmonie hispanisante ressemble à l'arpège de guitare que l'on retrouve six ans plus tard au début d' "In The Court Of The Crimson King" et le mood du morceau est assez proche de certaines parties de guitares de Robert Fripp au début de Crimson.

Le rythme chaloupé de Midnight Blue fait un peu penser à Brubeck. J'aime beaucoup le style de Burrell. Il sait s'effacer parfois en jouant rythmique, laissant l'excellent Stanley Turrentine pour les parties solo au sax. En solo sa virtosité jamais bavarde est toujours au service de la musique La section rythmique est sobre et efficace mais toujours assez groovy.

Le son de la guitare est très pur (ici apparemment une Gibson super 400 CES), sûr que les jazzeux ne se sont jamais ruinés en amplis et pédales d'effet, une petite pointe de réverb, that's all folks !

Le son de l'album est bon, une pointe de souffle est perceptible dans les passages lents et piano.
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique