Mika

Les clients ont également acheté des articles de

Top albums (Voir les 29)


Voir les 29 albums de Mika

Mika : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 426
Titre Artiste Album  
30
Mika
30
Mika
30
Mika
30
MIKA
30
Mika
30
Mika
30
Mika
30
Mika
30
Mika
30
Mika

Image de Mika
Fourni par l'artiste ou son représentant


Biographie

Depuis ses origines, l'histoire de la variété pop est remplie de ces destins éphémères, promesses non tenues d'authentiques talents ou habiles faussaires d'une saison. Pourtant, il peut arriver qu'un oiseau rare se présente à la fenêtre d'un heureux label et que, si ce dernier possède deux oreilles en état de marche, fasse un pont d'or à un futur génie en gestation. C'est ce qui semble arriver à Mika dont la percée a constitué le principal événement musical de l'année 2007. Michael Penniman est né le 18 août 1983 à Beyrouth (Liban), une ville dévastée par la guerre que ses parents fuient pour ... Lire la suite

Depuis ses origines, l'histoire de la variété pop est remplie de ces destins éphémères, promesses non tenues d'authentiques talents ou habiles faussaires d'une saison. Pourtant, il peut arriver qu'un oiseau rare se présente à la fenêtre d'un heureux label et que, si ce dernier possède deux oreilles en état de marche, fasse un pont d'or à un futur génie en gestation. C'est ce qui semble arriver à Mika dont la percée a constitué le principal événement musical de l'année 2007. Michael Penniman est né le 18 août 1983 à Beyrouth (Liban), une ville dévastée par la guerre que ses parents fuient pour Paris où l'enfant apprend la langue française pendant ses huit années de séjour. Quand sa famille s'installe définitivement à Londres, l'adolescent, déboussolé, trouve réconfort dans l'écoute de la musique. Il imite ses idoles Freddie Mercury (Queen), Elton John et Prince, apprend le piano et le chant lyrique, écrit ses premières chansons. Divers petits travaux, comme un jingle publicitaire pour les chewing-gums Orbit, encouragent le jeune Mika à poursuivre dans la voie qu'il s'est tracée : devenir chanteur.

Grace Kelly

A dix-neuf ans, Mica (son surnom avec un « c ») intègre le Royal College of Music. Il ne cesse de composer et de montrer ses capacités vocales étendues sur près de quatre octaves lors des soirées estudiantines. Lors d'un voyage à Miami, il saisit l'opportunité de rencontrer l'ingénieur du son des Bee Gees, qui lui fait enregistrer une maquette de « Grace Kelly ». Cette mini-fresque musicale baroque, mise à disposition sur internet devient un tube « underground », choisi pour les playlists des programmateurs de la BBC, et le EP Dodgy Holiday avec la chanson « Billy Brown » est proposé gratuitement sur iTunes. Universal ne laisse pas filer l'occasion et signe Mika dans la foulée. Le 8 janvier 2007, « Grace Kelly » sort en téléchargement pour devenir n°1 avant la fin du mois, imité par ses déclinaisons CD et vinyles avec divers remixes (Pull Tiger Tail). Mika a suffisamment de titres en réserve pour concocter un album, enregistré à Los Angeles par le producteur Greg Wells (Timbaland, Pink, Deftones). Life In Cartoon Motion (février 2007) se propage alors comme un virus euphorique au sommet des classements européens (n°1 en Angleterre et en France), totalisant quatre millions d'exemplaires vendus cette année (près du quart en France). Le single « Relax (Take It Easy) » prend vite le relais en juin. Le 10 octobre, Mika lance sa première tournée européenne à Lille avant de présenter un show à la démesure de son talent en Angleterre.

En septembre 2009 sort son deuxième album The Boy Who Knew Too Much, précédé du hit « We Are Golden ». Présenté comme plus adulte, ce deuxième disque connaît un succès similaire dans toute l'Europe, et particulièrement en France où il est numéro un. Mika récompense d'ailleurs le public français en 2011avec « Elle me dit » où il montre son aisance dans la langue de Molière. « Elle me dit » coiffe d'ailleurs les ventes de singles en France lors de sa sortie. Toujours à l'aise dans un registre ou pop, dance, et electro cohabitent parfaitement, Mika confie la production de son troisième album à Alle Benassi et Benny Benassi, Martin Solveig, ou Nick Littlemore d'Empire of the Sun. The Origin of Love sort en septembre 2012, précédé de quelques semaines par le succès de « Celebrate » en duo avec Pharrell Williams. La version française en édition limitée de The Origin of Love contient quand à elle plusieurs nouveaux titres chantés en français. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Depuis ses origines, l'histoire de la variété pop est remplie de ces destins éphémères, promesses non tenues d'authentiques talents ou habiles faussaires d'une saison. Pourtant, il peut arriver qu'un oiseau rare se présente à la fenêtre d'un heureux label et que, si ce dernier possède deux oreilles en état de marche, fasse un pont d'or à un futur génie en gestation. C'est ce qui semble arriver à Mika dont la percée a constitué le principal événement musical de l'année 2007. Michael Penniman est né le 18 août 1983 à Beyrouth (Liban), une ville dévastée par la guerre que ses parents fuient pour Paris où l'enfant apprend la langue française pendant ses huit années de séjour. Quand sa famille s'installe définitivement à Londres, l'adolescent, déboussolé, trouve réconfort dans l'écoute de la musique. Il imite ses idoles Freddie Mercury (Queen), Elton John et Prince, apprend le piano et le chant lyrique, écrit ses premières chansons. Divers petits travaux, comme un jingle publicitaire pour les chewing-gums Orbit, encouragent le jeune Mika à poursuivre dans la voie qu'il s'est tracée : devenir chanteur.

Grace Kelly

A dix-neuf ans, Mica (son surnom avec un « c ») intègre le Royal College of Music. Il ne cesse de composer et de montrer ses capacités vocales étendues sur près de quatre octaves lors des soirées estudiantines. Lors d'un voyage à Miami, il saisit l'opportunité de rencontrer l'ingénieur du son des Bee Gees, qui lui fait enregistrer une maquette de « Grace Kelly ». Cette mini-fresque musicale baroque, mise à disposition sur internet devient un tube « underground », choisi pour les playlists des programmateurs de la BBC, et le EP Dodgy Holiday avec la chanson « Billy Brown » est proposé gratuitement sur iTunes. Universal ne laisse pas filer l'occasion et signe Mika dans la foulée. Le 8 janvier 2007, « Grace Kelly » sort en téléchargement pour devenir n°1 avant la fin du mois, imité par ses déclinaisons CD et vinyles avec divers remixes (Pull Tiger Tail). Mika a suffisamment de titres en réserve pour concocter un album, enregistré à Los Angeles par le producteur Greg Wells (Timbaland, Pink, Deftones). Life In Cartoon Motion (février 2007) se propage alors comme un virus euphorique au sommet des classements européens (n°1 en Angleterre et en France), totalisant quatre millions d'exemplaires vendus cette année (près du quart en France). Le single « Relax (Take It Easy) » prend vite le relais en juin. Le 10 octobre, Mika lance sa première tournée européenne à Lille avant de présenter un show à la démesure de son talent en Angleterre.

En septembre 2009 sort son deuxième album The Boy Who Knew Too Much, précédé du hit « We Are Golden ». Présenté comme plus adulte, ce deuxième disque connaît un succès similaire dans toute l'Europe, et particulièrement en France où il est numéro un. Mika récompense d'ailleurs le public français en 2011avec « Elle me dit » où il montre son aisance dans la langue de Molière. « Elle me dit » coiffe d'ailleurs les ventes de singles en France lors de sa sortie. Toujours à l'aise dans un registre ou pop, dance, et electro cohabitent parfaitement, Mika confie la production de son troisième album à Alle Benassi et Benny Benassi, Martin Solveig, ou Nick Littlemore d'Empire of the Sun. The Origin of Love sort en septembre 2012, précédé de quelques semaines par le succès de « Celebrate » en duo avec Pharrell Williams. La version française en édition limitée de The Origin of Love contient quand à elle plusieurs nouveaux titres chantés en français. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Depuis ses origines, l'histoire de la variété pop est remplie de ces destins éphémères, promesses non tenues d'authentiques talents ou habiles faussaires d'une saison. Pourtant, il peut arriver qu'un oiseau rare se présente à la fenêtre d'un heureux label et que, si ce dernier possède deux oreilles en état de marche, fasse un pont d'or à un futur génie en gestation. C'est ce qui semble arriver à Mika dont la percée a constitué le principal événement musical de l'année 2007. Michael Penniman est né le 18 août 1983 à Beyrouth (Liban), une ville dévastée par la guerre que ses parents fuient pour Paris où l'enfant apprend la langue française pendant ses huit années de séjour. Quand sa famille s'installe définitivement à Londres, l'adolescent, déboussolé, trouve réconfort dans l'écoute de la musique. Il imite ses idoles Freddie Mercury (Queen), Elton John et Prince, apprend le piano et le chant lyrique, écrit ses premières chansons. Divers petits travaux, comme un jingle publicitaire pour les chewing-gums Orbit, encouragent le jeune Mika à poursuivre dans la voie qu'il s'est tracée : devenir chanteur.

Grace Kelly

A dix-neuf ans, Mica (son surnom avec un « c ») intègre le Royal College of Music. Il ne cesse de composer et de montrer ses capacités vocales étendues sur près de quatre octaves lors des soirées estudiantines. Lors d'un voyage à Miami, il saisit l'opportunité de rencontrer l'ingénieur du son des Bee Gees, qui lui fait enregistrer une maquette de « Grace Kelly ». Cette mini-fresque musicale baroque, mise à disposition sur internet devient un tube « underground », choisi pour les playlists des programmateurs de la BBC, et le EP Dodgy Holiday avec la chanson « Billy Brown » est proposé gratuitement sur iTunes. Universal ne laisse pas filer l'occasion et signe Mika dans la foulée. Le 8 janvier 2007, « Grace Kelly » sort en téléchargement pour devenir n°1 avant la fin du mois, imité par ses déclinaisons CD et vinyles avec divers remixes (Pull Tiger Tail). Mika a suffisamment de titres en réserve pour concocter un album, enregistré à Los Angeles par le producteur Greg Wells (Timbaland, Pink, Deftones). Life In Cartoon Motion (février 2007) se propage alors comme un virus euphorique au sommet des classements européens (n°1 en Angleterre et en France), totalisant quatre millions d'exemplaires vendus cette année (près du quart en France). Le single « Relax (Take It Easy) » prend vite le relais en juin. Le 10 octobre, Mika lance sa première tournée européenne à Lille avant de présenter un show à la démesure de son talent en Angleterre.

En septembre 2009 sort son deuxième album The Boy Who Knew Too Much, précédé du hit « We Are Golden ». Présenté comme plus adulte, ce deuxième disque connaît un succès similaire dans toute l'Europe, et particulièrement en France où il est numéro un. Mika récompense d'ailleurs le public français en 2011avec « Elle me dit » où il montre son aisance dans la langue de Molière. « Elle me dit » coiffe d'ailleurs les ventes de singles en France lors de sa sortie. Toujours à l'aise dans un registre ou pop, dance, et electro cohabitent parfaitement, Mika confie la production de son troisième album à Alle Benassi et Benny Benassi, Martin Solveig, ou Nick Littlemore d'Empire of the Sun. The Origin of Love sort en septembre 2012, précédé de quelques semaines par le succès de « Celebrate » en duo avec Pharrell Williams. La version française en édition limitée de The Origin of Love contient quand à elle plusieurs nouveaux titres chantés en français. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page