Misère de la prospérité (Essais Français) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 17,30
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Misère de la prosp... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Misère de la prospérité : La Religion marchande et ses ennemis Broché – 26 février 2002


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 17,30
EUR 12,00 EUR 0,01
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 0,74

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Misère de la prospérité : La Religion marchande et ses ennemis + Le Fanatisme de l'Apocalypse + Le sanglot de l'homme blanc : Tiers-monde, culpabilité, haine de soi
Prix pour les trois: EUR 31,30

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Amazon.fr

Jamais, depuis la chute du mur de Berlin, le credo libéral n'avait eu autant d'adeptes. Qu'on s'en réjouisse, comme les idéologues libéraux, ou que l'on s'y résigne, comme beaucoup de dirigeants politiques, le libre marché est en voie d'atteindre une expansion planétaire et jouit déjà, dans les esprits, d'un monopole idéologique. Wall Street sera-t-il le dernier de nos temples ? Devons-nous accepter de nous laisser transformer en homo oeconomicus, abandonnant aux bons soins de la concurrence la tâche de réguler tous les secteurs de la société ?
C'est en citoyen et en honnête homme que Pascal Bruckner prend position contre la démission intellectuelle et morale que représente la religion du marché. À ceux qui affirment que le capitalisme est le système le plus avantageux, y compris pour les désavantagés, il répond : "Pourquoi l'enrichissement général devrait-il toujours se traduire par un surplus d'inégalités ?". Car il ne lui est pas difficile de montrer, après d'autres, que les prétendus progrès de la mondialisation s'apparentent bien plutôt au développement d'un néo-féodalisme où les plus pauvres, individus ou États, sont asservis comme jamais. Faut-il alors crier, avec Vivian Forrester, à L'Horreur économique ?
La singularité du propos de l'auteur est de ne pas vouloir faire chœur avec les sirènes anticapitalistes qui, à leur façon, concèdent trop à leur adversaire et participent à la sacralisation de l'économie. Savoir poser un regard cru et cynique sur les vertus et les vices du système libéral ; résister autant à la complaisance des louanges qu'à celle de l'imprécation ; critiquer le mal, sans espérer le guérir : difficile sagesse, ambiguë, dira-t-on. Mais que gagne-t-on à refuser le monde, si ce n'est à le laisser inchangé ?
Voir également du même auteur : L'Euphorie perpétuelle et La Tentation de l'innocence. --Emilio Balturi

Quatrième de couverture

«Dans la débâcle des croyances et des idéologies, il en est une qui résiste : l'économie. Elle a cessé d'être une science aride, une froide activité de la raison pour devenir la dernière spiritualité du monde développé. C'est une religiosité austère, sans élans particuliers, mais qui déploie une ferveur proche du culte. De cette mythologie, les nouveaux mouvements contestataires sont partie prenante : s'ils soulignent à bon droit les injustices du marché, ils continuent d'en faire le moteur de l'Histoire et de lui imputer les moindres désordres de la planète. Une même croyance soude donc les " néo-libéraux " et leurs détracteurs. Ils se croient ennemis ; ils sont partenaires. Ce n'est pas du capitalisme qu'il faut sortir, mais de l'économisme. De la glorification, par tous les camps, d'une discipline qui prétend régir la société entière, nous transformer en hamsters laborieux réduits au simple rôle de producteurs, consommateurs ou actionnaires. Remettre les activités marchandes à leur place, retrouver la place de ce qui n'est pas marchand : il en va tout simplement du sens de nos vies. » P. B.

Pascal Bruckner, né en 1948, est romancier et essayiste. On lui doit notamment La Tentation de l'innocence (Prix Médicis de l'essai en 1995), Les Voleurs de beauté (Prix Renaudot en 1997) et L'Euphorie perpétuelle (2000).



Détails sur le produit

  • Broché: 240 pages
  • Editeur : Grasset; Édition : Grasset (26 février 2002)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2246534119
  • ISBN-13: 978-2246534112
  • Dimensions du produit: 20,5 x 1,5 x 12,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 226.506 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Raphael sur 8 mai 2002
Format: Broché Achat vérifié
Enthousiasmant! Enfin un regard original porté sur la protestation anti-mondialisation. Pascal Bruckner nous propose une réflexion nourrie de très nombreuses références (Baudrillard, Bourdieu...)
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Seneca67 sur 8 décembre 2012
Format: Broché Achat vérifié
Voilà un texte sur l'économie qui sort de l'ordinaire. D'excellents moments de lecture en perspectives. L'ouvrage m'est parvenu en excellent état.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par PAQUET sur 5 septembre 2002
Format: Broché
Très bonne approche sur le fonctionnement et la dérive de l'économie mondiale, sans prise de postionnement.
L'analyse s'appuie sur une bibliographie approfondie.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par - sur 5 mars 2003
Format: Broché
Pascal Bruckner critique l'anti-mondialisation, ainsi que les penchants "turpides" de l'économie et notamment le consumérisme. Malheureusement, il ne s'agit la que de suite de constats peu originaux qui ne débouchent sur aucunes grandes propositions.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?