Mitsuko Uchida


Mitsuko Uchida : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 593
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Mitsuko Uchida
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Fille de diplomate, Mitsuko Uchida (née le 20 décembre 1948 à Tokyo) se tourne très tôt vers le piano. Très douée pour le clavier, elle poursuit ses études à l'Académie de Musique de Vienne (Autriche) où la famille s'est installée à ses douze ans.

Élève de Wilhelm Kempff et de Stefan Askenase, Mitsuko Uchida donne son premier récital à l'âge de quatorze ans au Musikverein de Vienne, avant de nouvelles leçons avec Maria Curcio et Artur Schnabel. Sa première place au Concours Beethoven en 1968 et sa seconde au Concours international Frédéric Chopin deux ans après lancent sa carrière à ... Lire la suite

Fille de diplomate, Mitsuko Uchida (née le 20 décembre 1948 à Tokyo) se tourne très tôt vers le piano. Très douée pour le clavier, elle poursuit ses études à l'Académie de Musique de Vienne (Autriche) où la famille s'est installée à ses douze ans.

Élève de Wilhelm Kempff et de Stefan Askenase, Mitsuko Uchida donne son premier récital à l'âge de quatorze ans au Musikverein de Vienne, avant de nouvelles leçons avec Maria Curcio et Artur Schnabel. Sa première place au Concours Beethoven en 1968 et sa seconde au Concours international Frédéric Chopin deux ans après lancent sa carrière à l'échelle internationale.

En 1975, la pianiste surdouée remporte le second prix au fameux Concours de piano de Leeds. Cependant, rétive aux conventions d'enseignement de ses professeurs, elle passe outre leurs jugements pour critiquer elle-même ses performances. Cette rébellion a pour effet de l'exclure du circuit professionnel pendant quelques années, jusqu'à son retour sur la scène internationale par la grâce de concerts encensés et d'un contrat avec la maison de disques Philips qui ne laisse pas filer un tel talent.

Spécialiste du répertoire pour piano de Mozart (qu'elle n'aimait pas durant ses années de conservatoire), Mitsuko Uchida enchaîne les concerts et enregistrements du divin compositeur. À la tête de l'English Chamber Orchestra ou avec pour partenaire Jeffrey Tate, elle se consacre pleinement à leur interprétation, en particulier les concertos très présents dans sa discographie. En 1994 sort l'intégrale de ces Concertos pour piano, dont la pratique s'échelonne sur une décennie.

La pianiste qui s'illustre également dans les oeuvres de Schubert, Beethoven, Chopin (Sonates) et Debussy (12 Études), s'ouvre progressivement aux compositeurs de la Seconde École de Vienne (Bartok, Schoenberg, Berg). Son perfectionnisme dans la préparation de ses enregistrements la conduit parfois à travailler plusieurs mois sur une seule oeuvre. De ce fait, le parcours de Mitsuko Uchida est peu prolifique en regard de ses confrères et consoeurs. En 2001, la musicienne résidant à Londres reçoit l'insigne de Commandeur honoraire de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE).

Artiste en résidence à l'Orchestre de Cleveland (Ohio) de 2002 à 2007, elle enchaîne avec le Berliner Philharmnoiker en 2010, et jongle entre son poste à la tête de la Marlboro Music School (avec Richard Goode) et de la fondation Borletti-Buitoni pour la découverte de nouveaux talents du piano. En 2011, un Grammy Award (pour ses Concertos n°24 et 27 de Mozart avec le Cleveland Orchestra) vient s'ajouter à la longue liste de ses distinctions. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Fille de diplomate, Mitsuko Uchida (née le 20 décembre 1948 à Tokyo) se tourne très tôt vers le piano. Très douée pour le clavier, elle poursuit ses études à l'Académie de Musique de Vienne (Autriche) où la famille s'est installée à ses douze ans.

Élève de Wilhelm Kempff et de Stefan Askenase, Mitsuko Uchida donne son premier récital à l'âge de quatorze ans au Musikverein de Vienne, avant de nouvelles leçons avec Maria Curcio et Artur Schnabel. Sa première place au Concours Beethoven en 1968 et sa seconde au Concours international Frédéric Chopin deux ans après lancent sa carrière à l'échelle internationale.

En 1975, la pianiste surdouée remporte le second prix au fameux Concours de piano de Leeds. Cependant, rétive aux conventions d'enseignement de ses professeurs, elle passe outre leurs jugements pour critiquer elle-même ses performances. Cette rébellion a pour effet de l'exclure du circuit professionnel pendant quelques années, jusqu'à son retour sur la scène internationale par la grâce de concerts encensés et d'un contrat avec la maison de disques Philips qui ne laisse pas filer un tel talent.

Spécialiste du répertoire pour piano de Mozart (qu'elle n'aimait pas durant ses années de conservatoire), Mitsuko Uchida enchaîne les concerts et enregistrements du divin compositeur. À la tête de l'English Chamber Orchestra ou avec pour partenaire Jeffrey Tate, elle se consacre pleinement à leur interprétation, en particulier les concertos très présents dans sa discographie. En 1994 sort l'intégrale de ces Concertos pour piano, dont la pratique s'échelonne sur une décennie.

La pianiste qui s'illustre également dans les oeuvres de Schubert, Beethoven, Chopin (Sonates) et Debussy (12 Études), s'ouvre progressivement aux compositeurs de la Seconde École de Vienne (Bartok, Schoenberg, Berg). Son perfectionnisme dans la préparation de ses enregistrements la conduit parfois à travailler plusieurs mois sur une seule oeuvre. De ce fait, le parcours de Mitsuko Uchida est peu prolifique en regard de ses confrères et consoeurs. En 2001, la musicienne résidant à Londres reçoit l'insigne de Commandeur honoraire de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE).

Artiste en résidence à l'Orchestre de Cleveland (Ohio) de 2002 à 2007, elle enchaîne avec le Berliner Philharmnoiker en 2010, et jongle entre son poste à la tête de la Marlboro Music School (avec Richard Goode) et de la fondation Borletti-Buitoni pour la découverte de nouveaux talents du piano. En 2011, un Grammy Award (pour ses Concertos n°24 et 27 de Mozart avec le Cleveland Orchestra) vient s'ajouter à la longue liste de ses distinctions. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Fille de diplomate, Mitsuko Uchida (née le 20 décembre 1948 à Tokyo) se tourne très tôt vers le piano. Très douée pour le clavier, elle poursuit ses études à l'Académie de Musique de Vienne (Autriche) où la famille s'est installée à ses douze ans.

Élève de Wilhelm Kempff et de Stefan Askenase, Mitsuko Uchida donne son premier récital à l'âge de quatorze ans au Musikverein de Vienne, avant de nouvelles leçons avec Maria Curcio et Artur Schnabel. Sa première place au Concours Beethoven en 1968 et sa seconde au Concours international Frédéric Chopin deux ans après lancent sa carrière à l'échelle internationale.

En 1975, la pianiste surdouée remporte le second prix au fameux Concours de piano de Leeds. Cependant, rétive aux conventions d'enseignement de ses professeurs, elle passe outre leurs jugements pour critiquer elle-même ses performances. Cette rébellion a pour effet de l'exclure du circuit professionnel pendant quelques années, jusqu'à son retour sur la scène internationale par la grâce de concerts encensés et d'un contrat avec la maison de disques Philips qui ne laisse pas filer un tel talent.

Spécialiste du répertoire pour piano de Mozart (qu'elle n'aimait pas durant ses années de conservatoire), Mitsuko Uchida enchaîne les concerts et enregistrements du divin compositeur. À la tête de l'English Chamber Orchestra ou avec pour partenaire Jeffrey Tate, elle se consacre pleinement à leur interprétation, en particulier les concertos très présents dans sa discographie. En 1994 sort l'intégrale de ces Concertos pour piano, dont la pratique s'échelonne sur une décennie.

La pianiste qui s'illustre également dans les oeuvres de Schubert, Beethoven, Chopin (Sonates) et Debussy (12 Études), s'ouvre progressivement aux compositeurs de la Seconde École de Vienne (Bartok, Schoenberg, Berg). Son perfectionnisme dans la préparation de ses enregistrements la conduit parfois à travailler plusieurs mois sur une seule oeuvre. De ce fait, le parcours de Mitsuko Uchida est peu prolifique en regard de ses confrères et consoeurs. En 2001, la musicienne résidant à Londres reçoit l'insigne de Commandeur honoraire de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE).

Artiste en résidence à l'Orchestre de Cleveland (Ohio) de 2002 à 2007, elle enchaîne avec le Berliner Philharmnoiker en 2010, et jongle entre son poste à la tête de la Marlboro Music School (avec Richard Goode) et de la fondation Borletti-Buitoni pour la découverte de nouveaux talents du piano. En 2011, un Grammy Award (pour ses Concertos n°24 et 27 de Mozart avec le Cleveland Orchestra) vient s'ajouter à la longue liste de ses distinctions. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page