Moby Dick et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Moby Dick a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par LCO
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Notre Librairie expédie les livres tous les jours dans un emballage protecteur (enveloppe bulle ou boite carton) dans les 24 H maxi après votre commande.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Moby Dick Poche – 2 avril 2008


Voir les 24 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 45,99 EUR 16,50
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 39,99 EUR 28,00
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 5,50
EUR 5,50 EUR 4,63
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 3,49
CD audio
"Veuillez réessayer"
Cartonné
"Veuillez réessayer"

Livres pour enfants Livres pour enfants


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Moby Dick + Robinson Crusoé + Voyages de Gulliver
Prix pour les trois: EUR 19,10

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Avec Moby Dick, Melville a donné naissance à un livre-culte et inscrit dans la mémoire des hommes un nouveau mythe : celui de la baleine blanche. Fort de son expérience de marin, qui a nourri ses romans précédents et lui a assuré le succès, l'écrivain américain, alors en pleine maturité, raconte la folle quête du capitaine Achab et sa dernière rencontre avec le grand cachalot. Véritable encyclopédie de la mer, nouvelle Bible aux accents prophétiques, parabole chargée de thèmes universels, Moby Dick n'en reste pas moins construit avec une savante maîtrise, maintenant un suspense lent, qui s'accélère peu à peu jusqu'à l'apocalypse finale. L'écriture de Melville, infiniment libre et audacieuse, tour à tour balancée, puis hachée au rythme des houles, des vents et des passions humaines, est d'une richesse exceptionnelle. Il faut remonter à Shakespeare pour trouver l'exemple d'une langue aussi inventive, d'une poésie aussi grandiose. --Scarbo --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Revue de presse

Sujet : Ishmaël s'embarque sur Le Péquod, un baleinier qui va sillonner les océans pendant trois ans. Le bateau est dirigé par le mystérieux capitaine Achab qui martèle le sol de sa jambe de bois. Il n'a de cesse de retrouver Moby Dick, la monstrueuse baleine blanche qui l'a amputé quelques années auparavant. Cette obsession, au détriment de l'équipage, tourne à l'affrontement entre le Bien et le Mal.

Commentaire : Cette adaptation du très long roman d'Herman Melville est une réussite. Le texte, qui reste fidèle à celui d'origine, est ramené à des proportions plus modestes, ce qui le rend plus accessible. La division en chapitres donne tout de même aux jeunes lecteurs l'impression de lire un véritable roman. Cet ouvrage est surtout remarquable pour ses illustrations qui sont, à chaque page, de vrais chefs-d'oeuvre. Grâce à la taille grand format et à la très belle qualité du papier, on pourrait croire que l'on tourne les pages d'un livre d'art. Cet album, qui devrait particulièrement plaire aux garçons, est le cadeau idéal pour les sensibiliser à la littérature et à la peinture. -- www.choisirunlivre.com --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.



Détails sur le produit

  • Poche: 315 pages
  • Editeur : Livre de Poche Jeunesse (2 avril 2008)
  • Collection : Livre de Poche Jeunesse
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2013226438
  • ISBN-13: 978-2013226431
  • Dimensions du produit: 18 x 1,2 x 12,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (44 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 134.398 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nastasia B COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 1000 COMMENTATEURS le 29 novembre 2010
Format: Poche
Herman Melville prend d'emblée un parti osé : écrire une sorte de monographie romanesque sur la baleine et la chasse qui lui est faite au milieu du XIXème siècle.

Choix doublement hasardeux d'une part parce qu'à l'époque la connaissance des cétacés n'est pas mirobolante et d'autre part, parce que le sujet de la chasse à la baleine n'est ni très fédérateur ni très palpitant, a priori. Comme quoi, l'auteur démontre qu'on peut faire un véritable chef-d'œuvre avec n'importe quoi, qu'il n'y a pas de mauvais sujet ou de petites portes d'entrée pour faire un grand roman, qu'il suffit d'un grand talent, et ça, Melville en a à revendre.

Il aborde, à travers le prisme de la baleine, l'univers dans son entier, où j'ai remarqué, pêle-mêle : l'économie, le consumérisme, l'écologie, les relations raciales entre les hommes, le système social d'un microcosme, les valeurs humaines, les passions, les mythes et les religions, l'histoire, la philosophie, le développement technique, la compétition athlétique, la législation, la solidarité, la folie, bref, le monde, à l'image de ses interminables océans où se meuvent nos augustes mammifères marins.

Quelle étrange activité tout de même quand on y songe ; il s'agit d'un bateau de pêche, mais à la vérité, on y chasse. On y chasse quoi ? Le plus grand prédateur carnivore du monde, le grand cachalot aux terribles mâchoires. On le chasse comment ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
19 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile  Par Zarak TOP 500 COMMENTATEURS le 26 avril 2008
Format: Poche Achat vérifié
Il n'est jamais trop tard pour découvrir un classique universel. Mais une question demeure pour Moby Dick : combien y'a-t-il de livres dans ce bijou ? Qui me répond "un" l'a visiblement mal lu : récit d'aventures, drame shakespearien, fulgurances philosophiques et métaphysiques, leçon d'écriture, encyclopédie de la mer, encyclopédie de la baleine blanche - autant de livres en un seul.

Le livre s'ouvre sur le plus bel éloge de l'eau qui ait jamais été écrit et se termine sur une scène qui n'a rien à envier à l'Apocalypse. Entre temps, nous naviguons sur un baleinier rempli de fous géniaux, et c'est peu dire que nous avons bien du mal à rejoindre la terre ferme.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Veilleur TOP 100 COMMENTATEURS le 19 décembre 2008
Format: Broché Achat vérifié
Ce livre est un monument que l'on se doit d'avoir dans une bibliothèque. Dans la traduction proposée par les éditions Phébus sont repris tous les termes marins, toutes les tournures de langage qui font que nous nous trouvons face à une histoire âpre, puissante, sans concession.

Hermann Melville nous invite à une dérive vers la folie du capitaine Achab sous l'œil naïf du narrateur et, petit à petit, nous entrons dans cette folie mystico-baleinière. Commencée dans la communauté des pêcheurs de Nantucket, arrimée sur le continent, l'histoire va faire du Pequod, le navire baleinier, un univers clos où vont se consumer tous les caractères jusqu'au dénouement tragique.

L'histoire du Capitaine Achab, nourrie à la vengeance la plus froide et la plus implacable, rappelle celle de tous ceux qui se sont enfonçés un intégrisme quelconque dans le crane et qui vont entraîner famille, amis dans une sorte de vortex sans fond. Après eux, le déluge... ou bien la mer qui roule pour l'éternité, comme le proclame la section finale de ce roman hors norme.

Ce livre est long mais les descriptifs, comme dans Balzac, sont nécessaires pour poursuivre la route jusqu'au bout du monde à la poursuite de la baleine blanche.

Un indémodable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lecuyer le 17 novembre 2009
Format: Poche
Moby Dick est un livre majestueux dont on ne peut sortir indemne vu l'épaisseur de la narration. Si à premier égard, il s'agit de la simple histoire d'un homme monomaniaque déchu de la vie, sorte de primitif qui lutte contre le mal absolu, cet ouvrage est bien plus.
On vous rétorquera sûrement, c'est un gros pavé et alors ?! Qu'à celà ne tienne, pour vous mettre la soupe de poisson à la bouche - le roman débute sur la route de Nantucket par une bonne centaine de pages magique, dans lesquelles il est très peu question de baleines et encore moins de Moby Dick (on a pas encore vu Achab).
Le narrateur et héros est un dénommé Ishmael qui vient s'enrôler sur un baleinier et qui, surtout, s'amourache très vite d'un harponneur, Quiequieg, noir et bâti comme un rugbyman Néo-Zélandais, fils de roi, et couvert de tatouages rituels. Ishmael se retrouve obligé de partager la couche du harponneur parce qu'il n'y a plus d'autre chambre dans l'auberge. Ils bouffent ensemble et s'observent. Il fait froid et les deux hommes se retrouvent au petit matin tendrement enlacés.
Ce n'est que le début d'un récit palpitant, ce qui est surtout intéressant c'est avant tout cette Odyssée, cette étude approfondie du règne cétacéen, cette description du blanc époustouflante, couleur qui nous pétrit, nous fait transpirer d'effroi, ce cachalot dont on ne sait fichtre rien. Cette immortalisation laisse pantois, Moby Dick - c'est enfin - la puissance tragique du capitaine afin de s'insurger et combattre en vain, soit ni plus ni moins qu'une Idée, condition contingente d'animal.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?