Commencez à lire Modérément moderne sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.
Modérément moderne
 
Agrandissez cette image
 

Modérément moderne [Format Kindle]

Rémi Brague
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)

Prix éditeur - format imprimé : EUR 21,00
Prix Kindle : EUR 14,99 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Économisez : EUR 6,01 (29%)
Le prix a été fixé par l'éditeur.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 14,99  
Broché EUR 21,00  

Auteurs, publiez directement sur Kindle !

KDP
Via notre service de Publication Directe sur Kindle, publiez vous-même vos livres dans la boutique Kindle d'Amazon. C'est rapide, simple et totalement gratuit.
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !





Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Il faut être « modérément moderne », et non « résolument », comme le préconisait Rimbaud dans un slogan aussi galvaudé que creux. Et prendre ses distances d’avec cette maladie, la « modernite ». De ces fameux « Temps Modernes », que peut dire un philosophe qui a décidé de ne pas avancer masqué?
Complaisante modernité, qui se clame en « rupture » avec tout ! Et d’abord avec le passé pour lequel elle a inventé le nom de « Moyen Âge ». Alors que la modernité en vit comme un parasite, dans une dialectique autodestructrice. Car au fond, qu’a-t-elle inventé ? Ni la révolution technique, ni l’urbanisation, ni la société civile, ni même la personne comme sujet de libertés… Les idées modernes ne sont que des idées prémodernes, maquillées comme une marchandise volée.
Avec le recul et la capacité d’analyse que lui permet sa formidable culture, Rémi Brague nous offre une série de réflexions incisives sur les notions de Modernité, de Culture, d’Histoire, de Sécularisation, de Progrès… Chemin faisant, il met en avant des penseurs qui sortent des sentiers battus, des idées qu’on avait oubliées, des rapprochements qui font avancer.
Peut-on guérir de la « modernite » ? C’est l’ambition de cet essai revigorant, qui n’interdit pas d’être résolument optimiste…

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 742 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 383 pages
  • Editeur : Flammarion (5 mars 2014)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00ISV5M74
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°40.513 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Assumer notre passé pour espérer un avenir 10 juin 2014
Par Yves Léonard TOP 500 COMMENTATEURS
Format:Broché|Achat vérifié
C'est un essai brillant, érudit et discrètement provocateur que nous propose le philosophe Rémi Brague. Sa cible est le nihilisme contemporain qu'il identifie comme le problème majeur des sociétés occidentales et qui l'inquiète au point de craindre pour la survie de notre civilisation. Tout au long de ces pages son interlocuteur essentiel est Nietszche.
Le titre "Modérément moderne" fait ironiquement référence à la célèbre formule de Rimbaud : "Il faut être absolument moderne" pour en prendre le contre-pied. Pour Rémi Brague, qui est aussi spécialiste du Moyen-âge, l'apport de la modernité ne va pas de soi et justifie un regard critique. Il s'attache à nous montrer à travers maints exemples que la modernité s'est en fait construite sur l'acquis des siècles qui l'ont précédée et dans une certaine ingratitude vis à vis de ceux-ci. Le risque du parasite est de mourir avec la bête dont il se nourrit, or aujourd'hui notre civilisation est exténuée et le Christianisme qui a assuré son fondement et sa permanence depuis deux millénaires voit ses institutions moquées dans les médias et ses penseurs marginalisés.
La vaste culture de Rémi Brague lui permet d'aborder de nombreux sujets à partir de son éclairage propre de Chrétien mais avec, me semble t'il beaucoup d'honnêteté intellectuelle. J'ai été notamment sensible au débat qu'il mène entre d'une part l'idolâtrie ou la superstition, d'autre part l'athéisme.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
21 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile 
Par D. Henri
Format:Broché|Achat vérifié
Ce qui et remarquable avec un tel savant c'est qu'il est « toujours dans la plaque ». Il a une telle connaissance des langues et des auteurs que l'on ne risque jamais de passer à côté de quelque chose d'important.
Il sera retenu ici le mot « SÉCULIER » pour observer comment il parvient à « renverser la table ».
Première remarque : - L'usage du mot « séculier », par opposition à religieux est pris au sens de ce qui s'appelle aujourd'hui « sécularisme » est relativement nouveau.
Deuxième remarque : - Le philosophe anglais John Stuart Mill, dans son livre On Liberty (1859), plutôt que d'opposer « irréligieux » à « religieux », a choisi ce mot qui appartient lui-même au vocabulaitre chrétien ; voire même qui n'a de sens qu'à l'intérieur de celui-ci, où il désigne l'état de vie monastique, s'opposant en ce sens à l'état « régulier ».
Troisième remarque : - À cete date fatidique de 1859, celle de la publication de L'Origine des espèces de Darwin, les élites intellectuelles de l'Angleterre sont en train de basculer hors du christianisme. Mais il n'est pas encore de bon ton de se déclarer athée.
Il s'agit donc d'une précaution oratoire de Mill.
Première conclusion : - Depuis lors, le terme « séculier » est devenu un de ces mots qui expriment la (bonne) conscience de soi de la Modernité éclairée, satisfaite d'avoir laissé derrière elle tout ce pour quoi elle trouve divers noms, parmi lesquels le terme de « Moyen-Âge », qui suffit à déconsidérer tout ce qui en relève.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique