• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Mon Michaël a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par BetterWorldBooksFr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Expedié du Royaume-Uni. Ancien livre de bibliothèque. Quelques signes d'usage, et marques à l'intérieur possibles. Sous garantie de remboursement complet. Votre achat aide a lutter contre l'analphabetisme dans le monde.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Mon Michaël Poche – 5 octobre 1995


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 9,50
EUR 5,60 EUR 0,62
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 3,06

Notre boutique Folio

Boutique Folio
Découvrez notre boutique Folio.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Mon Michaël + Une histoire d'amour et de ténèbres + Ailleurs peut-être
Prix pour les trois: EUR 28,90

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Quatrième de couverture

Traduit dans plus de dix pays, Mon Michaël confirme tous les espoirs qu'avait fait naître le premier roman d'Amos Oz, Ailleurs peut-être.Il nous montre Hanna, qui, déçue par son mari, par ses amis, par la vie, devient peu à peu étrangère au monde qui l'entoure. Tout lui paraît atteint d'une implacable érosion à laquelle elle-même ne peut échapper. Dans son journal, qu'elle tient comme pour se prouver sa propre existence, fiction et réalité se mêlent.C'est à travers ces pages d'une langue admirable que nous la voyons s'enliser dans la nostalgie de son enfance en Palestine, dans des fantasmes où deux jumeaux arabes reflètent à la fois ses obsessions sexuelles et les terreurs d'un peuple qui ne peut vivre en paix. La guerre du Sinaï est proche. Labyrinthe de rues et de rocs, Jérusalem, que cernent d'imprécises menaces, étouffe. Hanna a peur. Elle va entrer dans la guerre comme on sombre dans la mer. Ce bouleversant portrait de femme est aussi une remarquable analyse d'un pays toujours entre guerre et paix.

Biographie de l'auteur

Amos Klausner est né à Jérusalem en 1939 de parents immigrants juifs d’Europe de l’Est. Sa famille s’inscrit dans le mouvement sioniste et garde une certaine distance par rapport à la religion qu’elle trouve trop irrationnelle. À 15 ans, il adopte le patronyme Oz qui signifie, en hébreu, «force». Oz étudie la philosophie et la littérature hébraïque à l’Université de Jérusalem. Depuis que son premier roman fut publié en Israël en 1966, Amos Oz n’a cessé d’écrire, offrant en moyenne un livre par an. C’est en 1971 qu’on le découvre en France avec son roman «Ailleurs peut-être». Amos Oz a reçu les prix les plus prestigieux de tous pays et ses livres sont traduits dans plus de trente langues à travers le monde.


Détails sur le produit

  • Poche: 320 pages
  • Editeur : Gallimard (5 octobre 1995)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070389324
  • ISBN-13: 978-2070389322
  • Dimensions du produit: 17,7 x 10,7 x 1,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 189.859 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Amos Klausner est né à Jérusalem en 1939 de parents immigrants juifs d'Europe de l'Est. Sa famille s'inscrit dans le mouvement sioniste et garde une certaine distance par rapport à la religion qu'elle trouve trop irrationnelle. À 15 ans, il adopte le patronyme Oz qui signifie, en hébreu, "force". Oz étudie la philosophie et la littérature hébraïque à l'Université de Jérusalem. Depuis que son premier roman fut publié en Israël en 1966, Amos Oz n'a cessé d'écrire, offrant en moyenne un livre par an. C'est en 1971 qu'on le découvre en France avec son roman "Ailleurs peut-être". Amos Oz a reçu les prix les plus prestigieux de tous pays et ses livres sont traduits dans plus de trente langues à travers le monde.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Isabelle de Paris le 14 novembre 2010
Format: Poche Achat vérifié
"Mon Michael" m'a rappelé les films de Bergman : une écriture simple et une précision exceptionnelle dans la description des sentiments (notamment féminins), des troubles de l'âme, d'une folie ordinaire, d'une forme d'aliénation. Un couple où chacun voudrait faire le bien mais où tout est choc, maladresse, déconvenue. A chaque page, on se dit qu'il est impossible d'aller plus avant, plus profond dans la psychologie des personnages, on se dit qu'Amos Oz va s'essouffler, perdre de la fraîcheur, de la nouveauté, de la surprise et pourtant, chaque page est une découverte. Superbe tout simplement.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gerard Müller TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 28 juillet 2013
Format: Poche
Mon Michaël/Amos Oz
Nous sommes dans les premières années 50 à Jérusalem.
Hanna étudiante en littérature hébraïque gagne l’argent du ménage grâce à des petits boulots. Michael termine des études de géologie. Dans une ville de Jérusalem où règnent dans une ambiance assez triste les restrictions alimentaires et autres , le couple vit tant bien que mal un amour imparfait et le récit nostalgique de Hanna témoigne bien d’un amour sans joie et partagé de façon inégale. Les mots d’Hanna expriment la déception. Déçue par la vie qu’elle mène, déçue par son mari qui lui semble toujours quelque peu maladroit.
Hanna et Michael vont se marier et enceinte, Hanna va renoncer aux études jusqu’à la naissance de Yaïr.
Ce journal intime écrit dans les années qui suivent de peu l’indépendance (14 mai 1948), est en même temps qu’une chronique sociale la relation d’une union sans échanges, sans paroles, miné par la routine et l’ennui.
« Nous sommes mon mari et moi, comme deux étrangers sortis l’un après l’autre du même dispensaire après avoir reçu des soins pénibles… »
Michaël enfonce le clou si l’on peut dire en ajoutant aux propos de Hanna :
« La plupart des gens ne vivent pas pour quelque chose. Ils vivent. Un point c’est tout. »
Amos Oz dans un style simple et précis nous monter les tourments d’une âme féminine dont les rêves inaboutis l’entrainent dans une sorte de folie passagère où la sexualité refoulée vient à s’exprimer de façon inattendue pour son mari.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par CHANSON ALICE le 26 août 2006
Format: Poche
Je voulais lire depuis bien longtemps un roman d'Amoz Oz. J'avais beaucoup entendu parlé de l'auteur. J'ai choisi de commencer par "Mon Michaël" : Hannah, une jeune femme de 30 ans, revient sur sa relation avec son époux, Michaël : leur rencontre, l'abandon de ses études de lettres, le mariage, les relations familiales, le premier enfant... Ecrire son journal 10 ans aprés le début de leur relation permet à Hannah d'analyser ses sentiments, ses cauchemars qui la hantent si souvent, la guerre du Sinaï qu'elle sent inéluctable. Elle raconte une vie qui semble ne pas lui appartenir réellement : l'a-t-elle choisi finalement, elle qui rêve de voyage, de ses amours d'enfance en Palestine... Amos Oz écrit merveilleusement bien, mais je suis complètement passée à côté de ce roman. J'en ai apprécié le style, certains passages, dont ceux concernant Yehezquiel, le beau-père d'hannah, mais l'histoire d'Hannah ne m'a pas touché, juste effleurée. Dommage...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?