• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Mon ami Vassia : Souvenir... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: - envoi dans les 48 H en enveloppe bulles -
Amazon rachète votre
article EUR 4,09 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Mon ami Vassia : Souvenirs du Donetz Broché – 16 octobre 2009


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 24,40
EUR 24,40 EUR 14,00

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 24,40 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

" En vérité, quand je pense au temps que j'ai passé dans le Donbass, je revois toujours l'image de Vassia. Vassia, c'est l'ami qui m'a sauvé la vie en partageant son pain avec moi mais c'est aussi l'homme qui, avec un courage indicible, a su garder ce bien précieux entre tous : une pensée libre. Né en 1920, il n'a connu que la Russie soviétique. Sa liberté intérieure, il ne la doit qu'à lui-même. Voilà pourquoi ce livre porte son nom. " - Jean Rounault, Mon ami Vassia, 1949

Biographie de l'auteur

Traducteur de Rilke et de Thomas Mann, antifasciste convaincu, Rainer Biemel (1910-1987), intellectuel roumain issu de la minorité allemande de Transylvanie, installé en France depuis 1926, regagne en 1941 sa Roumanie natale pour échapper à la Gestapo. En janvier 1945. il est arrêté par le NKVD lors de la grande opération de déportation des Allemands de Roumanie. II passera un an dans le Donbass. Mon ami Vassia, publié dès 1949, est le récit de cette déportation.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 4,09
Vendez Mon ami Vassia : Souvenirs du Donetz contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 4,09, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 477 pages
  • Editeur : Le Bruit du temps (16 octobre 2009)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2358730092
  • ISBN-13: 978-2358730099
  • Dimensions du produit: 20,6 x 3 x 13,7 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 661.109 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par mich.r le 26 septembre 2010
Format: Broché
Ce récit d'une année en URSS, où l'auteur a été déporté et contraint au travail forcé, sonne juste et clair. Il a vécu au contact de la population ouvrière locale. C'est un reportage sans pathos sur la vie de ces travailleurs dans une mine de charbon en 1945). L'auteur montre comment ils s'adaptent à des conditions de vie pénibles, sans se résigner ni se révolter, tout en étant parfaitement lucides sur le régime.

On sent chez l'auteur de la reconnaissance pour la fraternité, la chaleur humaine qu'il a trouvée et partagée avec ses compagnons de misère, particulièrement chez les Russes.

Les anecdotes pittoresques ou cocasses ne manquent pas, donnant de la légèreté au récit.

Ce témoignage est complémentaire de celui de Soljenitsine, car on n'est pas au Goulag : l'auteur a rencontré des civils, hommes et femmes, est entré dans des maisons de cadres aussi bien que d'ouvriers.

J'ai beaucoup aimé ce récit instructif et émouvant.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?