Amazon rachète votre
article EUR 0,65 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Mon chien Stupide Poche – 3 janvier 2002


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 15,40
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 15,00 EUR 4,52

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Amazon.fr

Coincé entre une progéniture ingrate et un talent de plus en plus incertain, le personnage principal de Mon chien stupide oscille entre un cynisme salvateur et des envies de fuite. Fils d'immigrés italiens, il caresse le rêve d'un retour à ses racines, fantasmant sur une vie paisible aux terrasses des cafés de la Piazza Navona à Rome. Mais pour l'heure, il faut courir le cachet, écrire des scénarios médiocres pour des séries télé affligeantes... ou le plus souvent aller encaisser un chèque des allocations de chômage.

L'existence tumultueuse de la famille est bouleversée lorsqu'un gigantesque chien décide de s'installer dans la maison, pour le plus grand bonheur de l'auteur raté mais au grand dam du reste de sa tribu. Mon chien stupide est une tragicomédie de la crise individuelle : crises d'adolescence à retardement, démon de midi, couple en déliquescence. John Fante signe ici un roman touchant, débordant de compassion et d'acide lucidité. --Lenaïc Gravis et Jocelyn Blériot --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l'éditeur

Un énorme chien à tête d'ours, obsédé et très mal élevé, débarque un soir dans la famille en crise d'Henry J. Molise, auteur quinquagénaire raté et désabusé. Dans leur coquette banlieue californienne de Point Dume, ce monstre attachant s'apprête à semer un innommable chaos. Un joyau d'humour loufoque et de provocation ravageuse. " C'est à la fois drôle, ironique, tragique, bouleversant et merveilleusement écrit. À lire de toute urgence. " Pierre Roudil, Figaro Magazine Traduit de l'anglais (États-Unis) par Brice Matthieussent


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,65
Vendez Mon chien Stupide contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,65, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 185 pages
  • Editeur : 10/18 (3 janvier 2002)
  • Collection : Domaine étranger
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264034505
  • ISBN-13: 978-2264034502
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,9 x 2,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (42 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 28.131 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par dumdumgirl le 4 mai 2009
Format: Poche
Encore un cadeau de mon tonton (What a generous uncle I have !). Je l'avais déjà lu, il y a bien longtemps, mais le cadeau a fait mouche. Ce cour récit n'attendait qu'une chose, qu'on le relise. Et bien grand bonheur m'a pris que de revoir apparaitre ce gros chien placide, débonnaire, espèce de grosse bête ténébreuse (et homosexuel à ses loisirs) débouler dans une famille complètement barrée qui ressemble fort à la famille de l'auteur lui-même. Quel roman drôle, tendre, burlesque, on rit, humour assez noir du reste, et l'on s'anime tout particulièrement sur les relations du père et de son fils, l'on s'étonne des mœurs de cette société américaine que nous décrit FANTE avec une haute éloquence.
Les gosses ingrats, imbuvables à leurs heures, le père en perte de vigueur, has-been tentant désespérément de remplir ses pages blanches tout en se débattant avec sa femme, une anglo-saxonne protestante, qui menace de se tirer. On assiste à des règlements de compte, l'écriture est ironique et émouvante.
Les aventures de ce chien sont aussi savoureuses qu'absurdes, un vrai remède contre la morosité ! Et l'on se régale de cette écriture très enjouée, cinématographique, bafouant certaines valeurs. Je me dis qu'il faut que je revisite ce grand auteur, notamment "Demande à la poussière" ou "Bandini", purs joyaux de la littérature américaine.
Un livre "déridant" !!
Maintenant, je me pose des questions en regardant ma chienne...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
21 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nicolas le 30 août 2000
Format: Poche
Un chien homosexuel vient boulverser la vie d'une famille américain embourgeoisée sans le sou. Il se fait le révélateur et le catalyseur d'une crise profonde dans un couple, dans une vie. Tout le monde se cherche, et la discordance entre le père et ses enfants est assez savoureuse. Une belle partie d'ironie et de je t'aime moi non plus. Le chien devient le seul support moral d'un écrivain à la carrière bancale. Une lecture bien sympathique à l'humour ravageur.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Rom-One le 9 novembre 2004
Format: Poche
Fante parle encore et toujours de lui dans ce roman, comme dans le reste de son oeuvre. pourtant, ce n'est jamais répétitif. On est pris par l'histoire de cet homme perdu, largué, entre une carrière qui tourne au ralenti, une épouse qui l'aime mais ne le comprend pas toujours, ses quatre enfants qu'il ne sait pas entendre et le mérprisent et son chien, Stupide, molosse japonais qui lui apporte autant de joie et de fierté que d'ennuis.
On est partagé entre un rire amer et une désolation navrée devant les mésaventures de cette famille et de cet homme en perte de repères. Un très bon moment de lecture
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Client d'Amazon le 22 janvier 2006
Format: Poche
Roman de la maturité et des prémisses de la vieillesse qui arrive, "mon chien stupide" est la chronique douce-amère d'un scénariste qui voit un à un ses enfants quitter le foyer, le laissant face à ses angoisses et ses hantises.
Le ton alerte et sincère de l'auteur rend ce livre attachant et agréable à découvrir. Comme une introduction à l'oeuvre de Fante / Bandini...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par "tequilawildcat" le 21 juillet 2005
Format: Poche
Comment ne pas comprendre ce scénariste en mal de boulot qui doit lutter sous son propre toit pour imposer ses choix et notamment un chien un peu obscène mais tellement drôle !
Un livre facile à lire qui redonne le sourire (attention à votre voisin dans le métro !).
Bonne lecture !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Madamedub.com TOP 1000 COMMENTATEURS le 20 décembre 2009
Format: Poche
Appeler son chien "stupide " plutôt que Médor ou Toutou : on devine déjà que la famille est atypique, hélas aussi ratée !
Le père,qui raconte, est un écrivain miteux et conscient de l'être :"j'entamais un nouveau roman, rien d'extraordinaire à ça, J'entamais tout le temps des nouveaux romans "Et c'est ce regard désabusé, plein d'humour, d'ironie, qui fait le charme de l'écriture, écriture propre à John Fante. La mère est bien sur seulement mère au foyer pleine de rêves déchus, les enfants seulement au crochet des parents, mais en lutte contre le père : ça occupe et ça déculpabilise !

Arrive le chien perdu sans collier ! Il permettra au père de se réaliser ("il était la victoire, les livres que je n'avais pas écrits, la Masérati que je n'avais pas eue"), et aux autres de nourrir la vindicte contre le père, à la mère de trouver une raison de critiquer on ne sait plus quoi, et à lui, alors, de retrouver "l'épuisant processus de la réconciliation". On comprend qu'il s agit d'un lucide récit de la vie, d'une chronique douce amère de la famille et de l'individu qui se cherche sans se trouver.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?