Le Monde. Les grandes crises politiques françaises et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 14,90
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le Monde. Les grandes cri... a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 5,20 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le Monde. Les grandes crises politiques françaises Poche – 4 septembre 2014


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 14,90
EUR 14,90 EUR 30,00

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 14,90 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le Monde. Les grandes crises politiques françaises + Le Monde, 70 ans d'histoire + Libres comme Elles : Portraits de femmes singulières
Prix pour les trois: EUR 89,80

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

Ve République :
sous la stabilité, la crise

La mémoire des nations est sélective. Avec le temps, elle efface les traumatismes mineurs, gomme les intrigues secondaires, estompe les soubresauts et gambades de l'actualité. Pour mieux réordonner le récit national autour de fortes césures, de scansions longues, de grands drames et de grands accomplissements, de personnages sculptés dans le bois dont on fait les héros tutélaires.

Charles de Gaulle fut, à cet égard, un formidable romancier. Au lendemain de la guerre, déjà, il avait raconté que la France, la vraie, ne s'était pas fourvoyée avec l'occupant nazi ; mieux, qu'elle lui avait assez résisté pour s'en libérer et figurer dans le camp des vainqueurs. Il avait, il est vrai, quelques titres pour le prétendre. Longtemps, les Français ont été soulagés de le croire, pour mieux occulter une réalité moins glorieuse. Une douzaine d'années plus tard, en 1958, il livra le second tome d'une épopée nationale dont il se voulait le réalisateur inspiré. Une nouvelle fois, le pays était au bord de l'abîme, miné par la guerre d'Algérie après celle d'Indochine, impuissant à maîtriser son destin, paralysé par ses divisions, ses carences et ses lâchetés ; une fois encore, il allait le tirer d'affaire.

Le 29 mai 1958, à la une du Monde, Hubert Beuve-Méry sonna le glas d'un régime à l'agonie : «Incapable de vivre décemment, la IVe République n'aura pas su mourir en beauté.» Superbe et terrible épitaphe. Le lendemain, 1er juin, le général de Gaulle était investi par l'Assemblée nationale, avec les pleins pouvoirs pour enterrer un régime parlementaire qu'il n'avait cessé de fustiger et en rebâtir un autre, à la mesure de ses ambitions. Dans ses Mémoires d'espoir, le fondateur de la V République n'est pas moins cruel que celui du Monde : «Pendant douze ans, le système des partis fit donc, une fois de plus, ses preuves. Tandis que se nouait et se dénouait sans relâche dans l'enceinte du Palais-Bourbon et dans celle du Luxembourg l'écheveau des combinaisons, intrigues et défections parlementaires, alimentées par les motions des congrès et des comités, sous les sommations des journaux, des colloques, des groupes de pression, dix-sept présidents du Conseil, constituant vingt-quatre ministères, campèrent tour à tour à Matignon. Tous hommes de valeur et, à coup sûr, qualifiés pour les affaires publiques, mais successivement privés, par l'absurdité du régime, de toute réelle emprise sur les événements.»

Le mal ainsi diagnostiqué, restait à appliquer le remède, maintes fois recommandé auparavant : «Pour que l'État soit, comme il le faut, l'instrument de l'unité française, de l'intérêt supérieur du pays, de la continuité dans l'action nationale, je tenais pour nécessaire que le gouvernement procédât, non point du Parlement, autrement dit des partis, mais, au-dessus d'eux, d'une tête directement mandatée par l'ensemble de la nation et mise à même de vouloir, de décider et d'agir. Faute de quoi, la multiplicité des tendances qui nous est propre, en raison de notre individualisme, de notre diversité, des ferments de divisions que nous ont laissés nos malheurs, réduirait l'État à n'être qu'une scène pour les confrontations d'inconstantes idéologies, de rivalités fragmentaires, de simulacres d'action intérieure et extérieure sans durée et sans portée.» Ainsi fut fait, en deux étapes et deux référendums. En septembre 1958, plus de quatre Français sur cinq approuvèrent la nouvelle Constitution ; en octobre 1962, plus de trois sur cinq approuvèrent l'élection du président de la République au suffrage universel.

Présentation de l'éditeur

A travers quelque 200 articles rédigés entre 1958 et 2014, les plus grandes plumes du Monde nous invitent à une immense rétrospective qui permet de décrypter l'histoire de la Ve République. Colosse aux pieds d'argile, friable depuis sa création, elle s'est construite dans le conflit permanent ; non seulement entre les droites et les gauches, mais à l'intérieur des mêmes partis. Autant de drames et de soubresauts qui interdisent une vision linéaire et qui interrogent sur sa pérennité. Une anthologie de référence pour quiconque s'intéresse à l'histoire politique contemporaine et qui éclaire la situation actuelle. " Un travail considérable, une présentation critique et pertinente : l'histoire ainsi relue ne manque ni de sel ni de brillantes analyses. " Frédéric Valloire, Valeurs actuelles


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 5,20
Vendez Le Monde. Les grandes crises politiques françaises contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 5,20, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 1062 pages
  • Editeur : Tempus Perrin (4 septembre 2014)
  • Collection : Tempus
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2262047472
  • ISBN-13: 978-2262047474
  • Dimensions du produit: 18,6 x 4,8 x 13,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 191.477 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

Format: Poche Achat vérifié
Lorsque Le Monde décide de publier une compilation de ses meilleurs articles parus depuis 1958 sur le thème des "grandes crises politiques", c'est évidemment intéressant à plus d'un titre:

- D'abord parce que Le Monde est le journal français de référence depuis l'après-guerre. Les articles choisis sont donc généralement de qualité, bien écrits et instructifs. Ces commentaires et analyses, écrits sur le vif du sujet ou après réflexion, redonnent vie un instant aux événements passés et permettent de sentir une partie de l'esprit de chaque époque (côté "élites" et dirigeants).

- Ensuite parce que Le Monde est un journal qui, comme tous autres, possède une ligne éditoriale et défend donc certaines idées : parmi les plus évidentes, une forme classique de libéralisme et de capitalisme, la construction européenne et un humanisme cosmopolite. Plutôt centriste, donc.

Ce second point explique certains défauts étonnants pour un ouvrage de près de 1000 pages qui devrait être complet ou presque sur son thème.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?