Appli Amazon

D'occasion:
EUR 14,99
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par Round3FR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Expedié la jour prochaine á partir de GA, ETATS UNIS. Toutes les produits sont inspectée pour assurer la qualitié jouable (á l'exclusion de tout contenu numérique). Notre equipe sympathique et multilingue sera prêt et heureux de résoudre vos requêtes.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Monsieur Verdoux [Import USA Zone 1]
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Monsieur Verdoux [Import USA Zone 1]


Voir les offres de ces vendeurs.
3 d'occasion à partir de EUR 14,99

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Charles Chaplin, Robert Lewis, Audrey Betz, Martha Raye, Ada May
  • Réalisateurs : Charles Chaplin
  • Format : Noir et blanc, NTSC, Import
  • Audio : Anglais
  • Région : Région 1 (USA et Canada). Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Image Entertainment
  • Date de sortie du DVD : 16 mai 2000
  • Durée : 124 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • ASIN: 6305837104
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Descriptions du produit

Description du produit

A suave yet cynical man supports his family by marrying and murdering rich women for their money, but the job has some unforseen occupational hazards...

Amazon.fr

Avec cette "comedy of murders", Chaplin rompt définitivement avec l'éternel personnage de vagabond qui lui a apporté célébrité et fortune. Parti d'une idée originale d'Orson Welles, il réussit une comédie librement inspirée de la vie de Landru, célèbre Barbe bleue moderne. Monsieur Verdoux retrace le parcours d'un père et époux modèle qui séduit puis assassine des femmes pour leur argent. L'histoire est une allégorie dérangeante qui renvoie dos à dos les actes horribles d'un individu, et ceux d'une société toute entière. Verdoux est le produit de son époque, il symbolise les troubles provoqués par les grandes crises. Dans son esprit, ses actes sont justifiés ; si la guerre est la continuation logique de la diplomatie, alors le meurtre est la continuation logique des affaires. Cette remise en question de la vision traditionnelle de la guerre, généralement perçue comme valeureuse et utile, heurte le public américain qui, à cette époque, célèbre encore la victoire dans la Seconde Guerre mondiale. Alors qu'aujourd'hui on apprécie l'audace de Chaplin, le film est loin de faire l'unanimité à sa sortie, et marque un sérieux coup d'arrêt dans la carrière de l'artiste. Monsieur Verdoux essuie un lourd échec commercial aux États-Unis, avant de triompher en Europe, et surtout en France. --Christophe Gagnot --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Source Vive TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 11 juin 2010
Format: DVD
Lors d'un dîner arrosé avec Orson Welles, Welles propose à Chaplin d'adapter l'histoire de Landru. Quelques jours plus tard, Chaplin creuse l'idée, veut l'acheter et souhaite la réaliser seul, Welles bat en retraite mais insiste pour avoir son nom au générique.Le résultat est une comédie brillante, pleine d'esprit. Chaplin joue un Landru beau gosse, habile et cynique, dragueur, il escroque et se pavane avec un naturel inimitable.. Chaplin en profite pour régler ses comptes avec l'Amérique, le film est plein de rythme et de tout le brio des comédies américaines d'aprés-guerre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: DVD Achat vérifié
C'est un film très noir. Chaplin y est parfait en cynique désespéré. J'ai aimé le fragile équilibre du scénario entre l'horreur et le rire. Cela a un peu vieilli mais ce détail ne m'a pas dérangée. Chaplin égratigne sans ménagement la sottise et la vanité de ses semblables, sans s'épargner pour autant.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Michael W. Perry le 15 décembre 2008
Format: DVD
According to the commentary included with this 1947 film, Chaplin considered Monsieur Verdoux one of his best films. It would be more accurate to regard it as one of the best for illustrating his enormous vanity and self-obsession. In his 1940 film, The Great Dictator, Chaplin found humor in Hitler, who resembled him slightly in appearance and more than slightly in ego. In this film he finds a similar humor in a French serial killer who woes and murders women for their money. For Chaplin, the central figure in all human history and the only person who matters is always himself.

A better man would have used the film as a launching pad for actors younger, poorer, and less well-established than himself. Chaplin, who also wrote and directed it, sees it as another opportunity to strut his talents. No other actor was given a major role. Even the pretty young woman (Marilyn Nash) who has the second most important role merely exists to inflate our opinion of M. Verdoux. We are supposed to be impressed that, intending to kill her to test a new poison, he takes pity and lets her live. Chaplin is that self-obsessed.

In a city park, I once had to tell a man throwing knives at a tree just a few feet from a busy walkway that he had to stop. He defended his actions by talking about all those who die in highway accidents each year. I told the deluded twit that he was talking nonsense, that there was no relationship between the danger that one of his knives would bounce off a tree, hitting an child's eye and far away car crashes. In this film, Chaplin, scriptwriter and actor, is equally deluded.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?