undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

59
3,7 sur 5 étoiles
Monuments Men [Blu-ray]
Format: Blu-rayModifier
Prix:9,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

12 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 août 2014
Le sujet est plus qu'intéressant et particulièrement instructif , à savoir la recherche et la récupération ,des multiples oeuvres d'art pillées par les nazis , et disséminées aux 4 coins du Reich hitlérien .L'action se situe globalement entre 1943 et pratiquement la fin des hostilités .Dans le film "un commando d'experts "en tableaux , sculpture , et autres ," est formé pour sauver et retrouver ce qui peut l'être . Ceci dit le film manque de souffle, de cadence .Si Clooney en tant que responsable, et Damon arrivent à être assez crédibles, il n'en est pas de même (loin s'en faut ) , des "has been" que sont Bill Murray , John Goodman ( monstrueusement obèse) et Bob Balaban .Ils sont vraiment trop vieux pour porter l'uniforme , surtout à des grades subalternes , et en mauvais état physique .Surement vu le contexte , l'on ne s'attendait pas à voir de jeunes gens au top niveau comme le furent les paras et les marines ., mais là, cela fait trop" club du 3em âge ", pour être crédible .En réalité les authentiques "Monument Men " étaient plus de 300 ,de plus de 15 nationalités différentes , avaient une moyenne d'âge d'une quarantaine d'années , certes n'étaient pas des troupes combattantes , mais tout de même se trouvaient au minimum requis physiquement .pour servir .Dujardin est ridicule , est on se demande bien ce qu'il est venu faire dans l'histoire !Cate Blanchett semble s'ennuyer tout le long du film ,et son idylle amoureuse , "platonique " avec Damon , ne sauve pas un film d'une grande platitude .Concernant le sujet le film 'le train " , est de loin plus crédible à tous les points de vue , y compris le contexte historique .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
22 sur 25 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
La plus grande chasse au trésor du XXe siècle est une histoire vraie. MONUMENTS MEN est inspiré de ce qui s’est réellement passé.
En pleine Seconde Guerre mondiale, sept hommes qui sont tout sauf des soldats – des directeurs et des conservateurs de musées, des artistes, des architectes, et des historiens d’art – se jettent au cœur du conflit pour aller sauver des œuvres d’art volées par les nazis et les restituer à leurs propriétaires légitimes. Mais ces trésors sont cachés en plein territoire ennemi, et leurs chances de réussir sont infimes. Pour tenter d’empêcher la destruction de mille ans d’art et de culture, ces Monuments Men vont se lancer dans une incroyable course contre la montre, en risquant leur vie pour protéger et défendre les plus précieux trésors artistiques de l’humanité…
Un curieux malaise s’installe rapidement. Ce qui aurait pu être un grand film de guerre sur un volet particulier de cette guerre contre les nazis n'est qu'un film de potaches bourré de poncifs et d'erreurs historiques affligeantes! Un des grands travers d'ailleurs des films dit : Tout d'abord ils étaient plus d'une centaine et non six comme dans le film. On est donc loin d'une vadrouille de quelques hommes. De plus rien est dit ou presque sur l'origine d'une grande partie des oeuvres! De plus ayant vraiment existé, Claire Simone( Rose Valland) est décrite en bibliothécaire coincée qui comme par hasard va tombé amoureuse du bel américain M Damon dans le rôle de Granger. Un peu consternant quand on connait véritablement le parcours de cette héroïne qui a tout consigné au risque de sa vie durant les quatre années du pillages des collections françaises.
je préfère le train de John frankenheimer ou Suzanne Flon joue le rôle de rose VALLAND À la déclaration de guerre, elle devient attachée de conservation au musée du Jeu de Paume, protégée par le directeur des Musées nationaux, Jacques Jaujard qui tient absolument à suivre les œuvres réquisitionnées par les nazis. Pendant l'Occupation, les Allemands, sous l'administration du « personnel spécial pour l'art pictural » (Sonderstab Bildende Kunst) de l'Institut du Reichsleiter Rosenberg pour les territoires occupés (Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg, ou E.R.R.), commencent à travers la France un pillage systématique des œuvres des musées et des collections privées, principalement celles appartenant à des Juifs déportés ou ayant fui. Ils utilisent le musée du Jeu de Paume comme dépôt central (avec six salles du département des antiquités orientales du musée du Louvre) avant d'orienter les œuvres vers différentes destinations en Allemagne. Pendant le pillage nazi, Rose Valland dresse un inventaire précis des œuvres qui transitent par le musée du Jeu de Paume et essaye de connaître leurs destinations, les noms des personnes responsables des transferts, ainsi que le numéro des convois et des transporteurs.
Pendant quatre ans, elle garde la trace de ces mouvements, de la provenance, de la destination et du destinataire (généralement un dignitaire nazi) des œuvres, etc. Pour remplir ses centaines de fiches de manière scrupuleuse, elle déchiffre les papiers carbone allemands dans les poubelles du musée et écoute les conversations des officiels nazis. Elle fournit également des informations à la Résistance sur les trains qui transportent les œuvres, afin que ces convois soient épargnés par les résistants.
Le musée du Jeu de Paume est fréquemment visité par de hauts dignitaires nazis, et Rose Valland est présente quand Hermann Göring vient sélectionner personnellement certains des tableaux volés pour alimenter sa propre collection3. Dès l'automne 1944, elle informe les Américains afin d'éviter le bombardement des sites de stockage supposé des œuvres volées en Allemagne et faciliter leur récupération. Le lieutenant James Rorimer, l'une des personnes chargée du sauvetage du patrimoine artistique européen, témoignera du travail de Rose Valland dans son livre Survival, en 1950.
66 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
19 sur 24 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un film qui ne dérange pas suffisamment les esprits car il ne pointe qu’un seul coupable: Hitler. Il y a beaucoup de choses à dire sur le sujet.

Le sujet est un groupe de volontaires choisis sur le volet pour former une équipe américano-anglo-française pour partir en Europe après le débarquement en 1944 et suivre le front pour essayer d’empêcher les Nazis de mettre à exécution leur plan de détruire tout ce qu’ils pouvaient et en particulier les millions d’œuvres d’art qu’ils avaient pillées depuis le début de la guerre. Pour le grand public, cela est une grande révélation : des millions d’œuvres ont été volées, d’abord et avant tout par la spoliation des juifs avant même la guerre, puis pendant toute la guerre, et dès le début de la guerre par le pillage systématique de tout ce qu’ils pouvaient voler dans les églises, les cathédrales, les collections privées, voire bien sûr les musées.

Les collections nationales en France furent plus ou moins épargnées car elles furent cachées dissimulées et un peu protégées. La Joconde aurait du être épargnée de la déportation. Mais ce ne fut pas le cas de toutes les œuvres. En plus les modernes étaient détruites pour beaucoup sur le champ, et à la toute fin des milliers d’œuvre sont été détruites par les Nazis eux-mêmes.

Ils emmagasinèrent les millions d’œuvres dans les mines en Allemagne et le projet était de construire un musée pour le Führer dans sa ville natale en Autriche où il aurait pu pendre et présenter toutes ces œuvres. Il y a d’ailleurs là une erreur d’interprétation. Il ne s’agissait pas tant de détruire la culture de l’Europe, que de la voler, de se l’approprier pour forcer les Européens ensuite à venir dans ce musée spécial pour voir les œuvres qui leur appartenaient et qui étaient leur culture. Il ‘agissait pour Hitler d’aliéner les Européens de leur culture et non de la détruire. La destruction n’apparût que à la fin même de la guerre comme une mesure de guerre perdue, de terre brûlée comme certains militaires français ont prétendu et exécuté en Algérie à la fin de cette guerre-là.

Mais le film, tout émouvant qu’il soit, surtout concernant les Juifs, est trop court sur la réalité. Que dire des trains SNCF dûment loués pour les transports multiples de déportés ou de trésors de guerre ? Que dire des complices innombrables en France qui livrèrent les hommes, les femmes, les enfants, et les œuvres, du moins quand ils ne pouvaient pas se les approprier eux-mêmes. Et que dire des millions d’œuvres récupérées et dont une proportion inconnue est encore entre les mains de musées publics qui se les sont appropriées après la guerre sous prétexte que les propriétaires avaient été exterminés, sans trop se demander si des ayant-droit existaient encore. On est tout juste en train de commencer à recenser les œuvres ainsi « confiées » à des musées publics – ou privés – récupérées par les hommes que nous voyons dans le film, et bien d’autres.

Et que dire des milliers d’hommes et de femmes qui planquèrent des œuvres innombrables pour qu’elles ne soient ni volées ni détruites et qui les ont rendues à la fin de la guerre, comme par exemple les tapisseries de La Chaise Dieu ? Le seul cas cité de résistance locale en Allemagne est celui de la dernière mine où se trouvait le Rétable de Gand : les mineurs allemands dynamitant les trois entrées de la mine pour empêcher les Nazis de tout détruire. L’insistance sur cet épisode et la récupération du Rétable et de La Madone de Bruges de Michel Ange avant l’arrivée des Russes est un peu « guerre froide » avant l’heure.

Par contre il est sûr que Roosevelt qui lança l’opération The Monuments Men était ouvert à la culture, alors que son successeur, Truman était fermé à cela comme un vrai cénotaphe.

Intéressant, mais un peu réécrit et au goût du jour. On aurait pu faire mieux avec un peu de recherche historique. Je connais une famille juive qui a survécu en France de planque en planque au prix d’un peu d’argenterie dans chaque planque. Il n’y a pas eu que les Nazis à profiter de la situation, quand ce n’était pas le pillage par les voisins d’un appartement dont les habitants juifs venaient d’être arrêtés. On aurait pu faire mieux.

Dr Jacques COULARDEAU
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 mai 2015
Ce film revisite de manière totalement inspirée et nouvelle la période la plus sombre de l'histoire moderne.
Totalement novateur, il met en lumière l'existance de gens que l'on ne peut soupconner; et qui ont pourtant, en risquant leur vie, permi de transmettre aux générations futures que nous sommes, un patrimoine historique inestimable.
Un trés bel hommage excellement bien réalisé, mis en scéne, et interprété par des acteurs qui savent de maniére remarquable faire oublier qui ils sont au profit du role qu'ils jouent.
En bref pour les amateurs de films historiques à ne manquer sous aucun pretexte.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 décembre 2014
j'avais hâte de voir ce film et je dois dire que je suis déçue. il n y a pas d'action et les héros du film ne sont pas terribles. j'adore les films sur la guerre 39/45 et surtout quand ils retracent des événements réels. George Clooney a bâclé ce film. dommage.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 mai 2014
On est bien en dessous de ce que l'on pouvait espérer, à tout point de vue : historiquement très moyen, peu de souffle, le film manque de rythme et on n'arrive jamais à y croire. Pire, on s'ennuie assez vite. L'intrigue est mal ficelée, beaucoup de trous dans la narration, tous les éléments importants de cette traque sont oubliés alors que l'on focalise sur certains aspects totalement inutiles de certains personnages, ce qui multiplie les digressions et élimine tout suspens, bref, cela ne va pas du tout. Jean Dujardin est transparent, complètement à côté du film, il n'a visiblement servi que de caution auprès de son copain Clooney qui devait vouloir un frenchie. Beaucoup d'autres également : Bill Murray est pathétique et semble s'ennuyer autant que nous, la scène de la mine avec Matt Damon oscille entre le décalé et l'inutile, on pourrait continuer longuement sur ce registre. C'est hélas et globalement mal joué. Bref, Clooney est clairement passé à côté de son sujet.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 mai 2015
Un film très intéressant, et qui nous montre un volet de la seconde guerre mondial peu connu , et qui mériterai d être appris à l école .
Le casting fait le job , et la fin tire quelques larmes.
A voir
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Comment louper un film quand on a un sujet original et peu traité ("Le train"de Frankenheimer était une totale réussite sur un sujet similaire), une brochette d'excellents acteurs, un budget confortable: tout simplement en ayant négligé le scénario. Il ne se passe à peu près rien pendant les deux heurs du film: on parle beaucoup, on agit peu et on laisse le spectateur s'endormir. Jean Dujardin apparaît par copinage avec Clooney, tout comme Matt Damon. Ce sont des acteurs que j'apprécie énormément, tout comme Bill Murray. Mais mal dirigés et avec pas grand chose à faire, c'est un gaspillage de compétences.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 20 juillet 2015
Encore un côté de la deuxième guerre mal connu et qui pourtant a permis de sauvé une enorme partie du patrimoine mondial de l'art et de la culture. Il est vrai qu'en tant de guerre, personne ne se soucis de ce genre de chose, après tout, les vies humaines sont sans conteste les premières à devoir être protégées. Quoi qu'il en soit, grasse aux efforts d'une femme et d'une poignée d'hommes courageux nous avons la chance de pouvoir admirer des oeuvres d'art qui auraient probablement définitivement disparues. Tous les acteurs sont incoyables! Je vous le recommande!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 24 septembre 2014
Basé sur une histoire vraie, celle des monuments men.
J'ai beaucoup aimé même si j'avais été déçu à la sortie.
J'aime :
l'accent français de matt damon
L'humour du film
Un casting de fou
Une belle bonde son
Une belle reconstitution

J'aime pas :
Jean dujardin qui ne sert pas a grand chose
Le côté ocean eleven façon seconde guerre mondiale

A voir tout de même on passe un bon moment et on apprend des choses
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Le Majordome [Blu-ray]
Le Majordome [Blu-ray] de Forest Whitaker (Blu-ray - 2014)
EUR 9,99

La Voleuse de livres [Blu-ray]
La Voleuse de livres [Blu-ray] de Geoffrey Rush (Blu-ray - 2014)
EUR 9,99