undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles5
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:15,27 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 août 2011
"More Money than God" est incontournable pour tous, spécialement pour ceux qui pensent que les hedge funds sont le démon incarné, décideurs politiques inclus.

L'auteur fait un récit de voyage du monde méconnu des hedge funds depuis l'années 1968 jusqu'à la crise de 2007, en analysant des légendes comme Alfred Jones, George Soros, Julian Robertson et Jim Simmons. A mon avis peu moins de Soros et un peu plus de Warren Buffet serait idéal. La rédaction est claire, bien menée et documentée, et le livre se lit très facilement. Rien à voir avec d'autres libres des "insiders" des hedge funds qui ne décrivent que les frivolités de la vie des riches à Connecticut.

Certes, le récit de l'auteur est très légèrement biaisé en faveur des hedge funds. Mais son point est très simple et solide : ce ne sont les hedge funds qui ont fait, font et feront tomber le système financier mais les grandes banques. En effet:

(a) Les hedge funds sont en général "small enough to fail" (assez petits pour faire faillite) et leur faillite n'a jamais coûte un centime aux contribuables. A comparer avec les grosses institutions "too big to fail" (trop grand pour faire faillite) comme les banques d'affaires et les assurances dont les sauvetages ont coûté, coûtents et coûteront très cher aux gouvernements.

(b) Puisqu'en général les gérants d'un hedge fund investissent leur propre argent à côté de celui des investisseurs, si leur fonds baisse ils perdent aussi. De plus, pour accéder à ces fonds il faut avoir au moins un million de dollars, et les investisseurs acceptent et signent qu'ils peuvent tout perdre. A comparer avec les banques qui parient avec l'argent des tiers, notamment celui des salariés, étudiants et retraités.

L'auteur affirme que les hedge funds de taille petite et moyene ne doivent pas du tout être régulés, et qu'il faut par contre réguler les très grosses institutions comme des banques, assurances et les hedge funds de moyens colossaux. Ceci est très débattable, mais l'auteur fait son point de manière très fondé et avec une argumentation nette. En tout cas, ce qui demeure vrai sans aucun doute est, comme le dit l'auteur, que "l'avenir de la Finance réside dans l'histoire des hedge funds"
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2013
Clair, concis. Le monde des hedges funds magnifiquement dépeint. Pas d'emphase. Pas de débordements. La vue macro est très intéressante. Sebastien Mallaby signe là un excellent livre
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2013
Relativement facile à lire pour un niveau d'anglais standard. Les infos pertinentes sont souvent dans les annexes. Bonne lecture. S
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 février 2013
Cet excellent livre mérite d'être lu par tous ceux qui croient en une vérité en matière de finance.
Il démontre parfaitement bien que le succès vient à ceux qui ont fait l'effort d'observer les diverses réalités au-delà des connaissances économiques et financières de leur époque.
Ainsi, la première des règles énoncées, à savoir que les marchés seraient efficients, est mise en brèche par les premiers gérants contrariens : ils se sont enrichis en la contestant à bon escient. Et, depuis les années 50, il en a été ainsi que toutes les générations de gérants capables de dépasser leurs connaissances de l'époque.
La bonne nouvelle, c'est que l'innovation financière permet deux stratégies : on écrit un livre pour expliquer ce que l'on a découvert, ou on en profite directement comme investisseur. Mon conseil : il ne sert à rien de commencer par écrire puisque vous ne serez lu qu'après avoir été reconnu comme un praticien meilleur que ses pairs.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2015
Great panorama of most important hedge funds and their owners. Great read for people familiar with the finance world but might be a bit repetitive for non initiated readers.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)