• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Mot pour mot : Kel ortogr... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par ~TIP-TOP~
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: === ENVOI LE JOUR MEME===Ref:C70
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Mot pour mot : Kel ortograf pr 2m1 ? Poche – 14 mars 2007

3 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 17,30
EUR 14,00 EUR 10,00

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Louis et Noémie se rencontrent dans le TGV. Noémie étant sourde, ils dialoguent par écrit. Désabusé et adepte du " tout fout le camp ", Louis enseigne dans un collège de banlieue et distribue des 00/20 à chaque dictée. Noémie, elle, est intime avec un correcteur professionnel et se passionne pour la liberté graphique avec laquelle la jeune génération pratique l'écrit (SMS, blogs, Internet...). Inévitablement, l'orthographe devient le thème central de leur conversation ferroviaire, et à chacun de leurs trajets le débat fait rage. Vincent Cespedes nous invite à un dialogue orthographiquement incorrect et passionnant. Il aborde ainsi les questions brûlantes de l'éducation, de l'illettrisme, des nouvelles technologies, des enjeux politiques et sociaux que recèle la " révolution " orthographique actuelle. Progrès ou décadence ? Avancée à encourager par des réformes, fatalité inévitable ou mal à combattre sévèrement ? En douze chapitres-trajets, Mot pour mot brasse avec humour et sagacité une matière riche qui nous concerne tous, et révèle que nos rapports à l'écrit, loin d'être neutres, sont complexes, épidermiques et fondateurs.

Biographie de l'auteur

Vincent Cespedes est philosophe, essayiste et romancier. Ancien professeur en ZEP, il a plusieurs livres remarqués à son actif notamment, chez Flammarion, La Cerise sur le béton, Sinistrose et Je t'aime.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

3.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Ce livre aborde sous forme de débat le thème de l'orthographe du français et de ses réformes. Il intéressera les linguistes, les enseignants de langue (L1 et L2) et tous les amoureux de la langue française qui ont envie de se forger une opinion (ou de confronter celle qu'ils se sont déjà forgée) sur le passé, le présent et l'avenir de l'orthographe du français. Les arguments des défenseurs de l'orthographe traditionnelle et de ceux d'une orthographe réformée, simplifiée sont exposés clairement et abondamment illustrés à travers le débat entre les deux personnages.
En revanche, si vous cherchez un roman avec une intrigue, un 'noeud', une évolution, du suspense, de l'émotion ou autre, passez votre chemin! On peut en effet résumer l'histoire en cette seule phrase: deux personnes débattent de l'orthographe dans un train (plusieurs voyages, mais peu importe). Il ne se passe absolument rien d'autre et les brefs moments où les personnages échangent sur un autre thème que celui de l'orthographe, se racontant leur vie, sont plats et 'inutiles'. Bref, si on peut comprendre la volonté de l'auteur de mettre le débat sur l'orthographe à la portée de tous et de le rendre le plus digeste possible, le choix de la forme romanesque me parait ici malheureux ou du moins bien malhabilement exploité.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?