Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Motherland
 
Agrandissez cette image
 

Motherland

22 mars 2013 | Format : MP3

EUR 8,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 19,29 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:33
30
2
4:23
30
3
1:37
30
4
3:47
30
5
4:31
30
6
3:40
30
7
3:48
30
8
4:08
30
9
3:27
30
10
3:30
30
11
3:58
30
12
3:54
30
13
5:14

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 22 mars 2013
  • Label: Frontiers Records
  • Copyright: (c) 2013 Frontiers Records
  • Durée totale: 50:30
  • Genres:
  • ASIN: B00BJ7DZ78
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (13 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 10.273 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par MARCEL Frederic TOP 500 COMMENTATEURS sur 26 mars 2013
Format: CD
Curieuse carrière que celle de PRETTY MAIDS. Après un début en fanfare dans les années 80 (Red Hot And Heavy, Future World) le groupe sort dans les années 90 et au début des années 2000 des albums nettement moins inspirés que les deux de leur début.

Et puis, en 2010, sort LA bombe : Pandemonium. Album génial, qui remettra le groupe sur de bons rails, avec la reconnaissance de la presse, et surtout : de ses fans. D'ailleurs, un double live issu de la tournée sera commercialisé (It comes alive (maid in switzerland)), avec en prime le dvd du concert !

Ce MOTHERLAND allait-il être à la hauteur des espérances ?

Constatons d'abord que le CD contient 13 titres, pour une durée d'un peu plus de 50 mn. Notons aussi une production dans la lignée de son prédécesseur, mais plus moderne, et bien travaillée en ce qui concerne les sons graves : nappes de synthés, toms basses, mais avec, curieusement, une basse un peu trop en retrait à mon goût.

Même s'il faut plusieurs écoutes pour bien s'approprier cet album (mais en va-t-il autrement ?
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vincent TOP 1000 COMMENTATEURS sur 17 novembre 2013
Format: CD Achat vérifié
Oui ! Après quelques publications qui, sans être déplaisantes, semblaient toutefois montrer quelques signes de lassitude de la part de ces vétérans du Hard/Heavy, l'actuelle mouture de PRETTY MAIDS nous démontre une nouvelle fois toutes ses capacités, toutes ses aptitudes, tout le métier qui est le sien, en nous offrant encore une fois un disque de grande qualité.

Le constat de ce "retour aux affaires" est à mon sens à mettre à l'actif d'un groupe qui se sera beaucoup renouvelé sur le plan de ses individus ces dernières années.

Officiellement intégré au groupe en 2006, les claviers de Morten Sandager par exemple font désormais quasiment jeu égal avec les riffs et les solis (très inspirés) de Ken Hammer. La complémentarité Claviers/Guitares ne c'est ainsi jamais faite aussi forte que sur ce disque. Un très bon point d'ores et déjà.
Côté rythmique, si René Shades, le nouveau et très "Nicky Sixx-ien" (de part son look) bassiste ne fait pas là ce que j'appellerai des étincelles, en revanche, le jeu musclé (entre modernité et héritage/traditions) de Allan Tschicaja (à vos souhaits !) fait une fois encore des merveilles sur ce disque. Puisse ce line up rester stable pour les quelques années à venir SVP.
Du côté des anciens, la donne reste là même. Ronnie Atkins chante ainsi toujours de façon aussi caractéristique: L'aspect Spontex/Gratounette en quelque sorte. Une face rugueuse et l'autre bien plus moelleuse.
Lire la suite ›
5 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hardos sur 31 mars 2013
Format: CD Achat vérifié
Pandemonium m'avait comblé.Motherland me ravit tout autant.Cet album arrive à être le prolongement de Pandemonium tout en étant différent.Bien que Futur world et Red Hot and Heavy furent un choc pour moi lors de leur sortie au début des années 1980,je pense que les deux dernières oeuvres du groupe, Motheland inclus arrivent à retrouver le fol équilibre entre hargne et mélodies que possédaient ces albums des 80 's.Les arrangements sont d'une classe...Le synthé apporte une richesse , un relief qui manquait sur les albums qui ont suivis Futur World et précédés Pandemonium/Motherland.Le reste est évidemment parfais. Pretty Maids ose ce que certains groupes n'osent plus faire.Garder sa personnalité musicale tout en la faisant évoluer .Ils se livrent a un véritable travail d’acrobates en maintenant un équilibre entre ultra puissance et mélodie épique. La richesse des arrangements des derniers Pretty Maids font qu'on peut écouter nombre de fois leurs dernières galettes, que l'on découvre encore et encore des arrangements pas forcément perçus lors des premières écoutes. Pretty Maids reste une des derniers maître du métal, au succès surement pas à la hauteur de son talent.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Stefan TOP 50 COMMENTATEURS sur 20 juin 2013
Format: CD
J'ai toujours eu une tendresse particulière pour les danois de Pretty Maids, groupe mineur au demeurant mais capable de produire de belles galettes de metal mélodique comme leur doublette d'ouverture, Red Hot And Heavy (1984) et Future World (1987) ou, plus tard, l'impeccable Spooked (1997). Cette affection date en fait de 1987 quand je les vis (en tête d'affiche !) dans un Zénith parisien à moitié plein (ou vide pour le pessimiste) pour une prestation de qualité. C'était pour l'album Future World et le groupe était alors au sommet de sa gloire.

De l'eau à coulé sous les ponts depuis et ce qu'il reste du groupe, le guitariste Ken Hammer et le chanteur Ronnie Atkins deux seuls membres restants des débuts du groupe rejoint par trois "nouveaux" camarades de jeu "collectés" en ce nouveau millenium, sort en 2013 son 13ème album en trois décennies qui s'appelle Motherland et rivalise avec les plus belles heures du groupe, ce n'est pas rien.

En fait, on a souvent l'impression ici que Pretty Maids tente ici de nous refaire le coup de Future World.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique