EUR 24,72
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Mozart : Concertos pour p... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Mozart : Concertos pour piano Nos. 5-27 CD, Import

4.5 étoiles sur 5 4 commentaires client

10 neufs à partir de EUR 21,11

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Mozart : Concertos pour piano Nos. 5-27
  • +
  • Mozart : Intégrale des concertos pour piano (Coffret 12 CD)
Prix total: EUR 51,79
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Orchestre: Academy of St. Martin in the Fields
  • Chef d'orchestre: Neville Marriner
  • Compositeur: Wolfgang Amadeus Mozart
  • CD (7 août 2009)
  • Nombre de disques: 10
  • Format : CD, Import
  • Label: Decca
  • ASIN : B002CRJWXA
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 47.209 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. 1. Allegro (Original Version)
  2. 2. Andante Ma Un Poco Adagio (Original Version)
  3. 3. Allegro (Original Version)
  4. 1. Allegro Aperto (Original Version)
  5. 2. Andante Un Poco Adagio (Original Version)
  6. 3. Rondeau Allegro (Original Version)
  7. 1. Allegro (Original Version)
  8. 2. Andante (Original Version)
  9. 3. Rondeau Allegro (Original Version)

Disque : 2

  1. 1. Allegro (Mozart's Version For 2 Pianos)
  2. 2. Adagio (Mozart's Version For 2 Pianos)
  3. 3. Rondeau Tempo Di Menuetto (Mozart's Version For 2 Pianos)
  4. 1. Allegro Aperto (Original Version)
  5. 2. Andante (Original Version)
  6. 3. Rondeau Tempo Di Menuetto (Original Version)
  7. 1. Allegro (Original Version)
  8. 2. Larghetto (Original Version)
  9. 3. Tempo Di Menuetto (Original Version)

Disque : 3

  1. 1. Allegro
  2. 2. Andantino
  3. 3. Rondeau Presto
  4. 1. Allegro (Original Version)
  5. 2. Andante
  6. 3. Rondeau Allegretto (Original Version)
  7. Completion: Erik Smith/Alfred Brendel

Disque : 4

  1. 1. Allegro
  2. 2. Andante
  3. 3. Rondeau Allegro
  4. 1. Allegro
  5. 2. Andante
  6. 3. Allegretto
  7. 1. Allegretto Grazioso
  8. 2. Adagio
  9. 3. Allegro

Disque : 5

  1. 1. Allegro Vivace
  2. 2. Andantino
  3. 3. Allegro Ma Non Troppo
  4. 1. Allegro (Original Version)
  5. 2. Andante (Original Version)
  6. 3. Allegro (Original Version)
  7. 1. Allegro Assai (Original Version)
  8. 2. Andante (Original Version)
  9. 3. Rondeau Allegro Di Molto (Original Version)

Disque : 6

  1. 1. Allegro Vivace (Original Version)
  2. 2. Andante Un Poco Sostenuto (Original Version)
  3. 3. Allegro Vivace (Original Version)
  4. 1. Allegro Vivace (Original Version)
  5. 2. Allegretto
  6. 3. Allegro Assai (Original Version)

Disque : 7

  1. 1. Allegro
  2. 2. Romance
  3. 3. Rondo Allegro Assai
  4. 1. Allegro (Original Version)
  5. 2. Andante
  6. 3. Allegro Vivace Assai (Original Version)

Disque : 8

  1. 1. Allegro (Original Version)
  2. 2. Andante
  3. 3. Allegro - Andante Cantabile - Tempo I (Original Version)
  4. 1. Allegro
  5. 2. Andante
  6. 3. Allegro Assai

Disque : 9

  1. 1. Allegro (Original Version)
  2. 2. Larghetto
  3. 3. Allegretto (Original Version)
  4. 1. Allegro Maestoso
  5. 2. Andante
  6. 3. Allegretto

Disque : 10

  1. 1. Allegro
  2. 2. Larghetto
  3. 3. Allegretto
  4. 1. Allegro
  5. 2. Larghetto
  6. 3. Allegro (Original Version)

Descriptions du produit

10CD Brendel, Alfred


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Achat vérifié
Techniquement, l'étalement sur de nombreuses années des enregistrements ne se ressent pas, excellent "remastering".
L'ensemble de Saint-Martin-in-the-Fields en formation plutôt réduite contribue à une excellente lisibilité sonore et met en avant des détails de la partition rarement entendus.
Brendel adapte un point de vue "classique" avec une extrême élégance dans le phrasé, et une grande homogénéïté sur la totalité de l'intégrale.
Je le classe à égalité avec les intégrales de Schiff-Vegh, Perahya; la version Haskill-Fricsay reste un peu en deçà, à cause de sa qualité technique plus inégale. Bien entendu, d'autres interprétations isolées restent également intéressantes, mais une intégrale permet de juger de façon homogène l'ensemble de l'oeuvre.
1 commentaire 4 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
Etant une inconditionnelle de Brendel, je n'ai pas eu beaucoup de mal à me laisser séduire par les commentaires de Jacqueslefataliste, pour acheter de préférence cette version là et je dois dire que je ne suis pas déçue!!! Après écoute je reste entièrement d'accord avec ses commentaires et n'ai rien à y ajouter!J'adorrre!!!
Remarque sur ce commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par jacqueslefataliste COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURS le 5 juillet 2012
Ce coffret rassemble les Concertos pour piano de Mozart n° 5 à 27 gravés par Alfred Brendel de 1970 à 1984 en compagnie de l'Academy of St Martin in the Fields dirigée par Sir Neville Marriner. NB: dans les concertos n° 7 (version pour 2 pianos) et 10, Imogen Cooper rejoint Alfred Brendel.

Il existe bien sûr d'autres intégrales de haut niveau des concertos pour piano de Mozart, et notamment celle, presque toujours citée comme une référence majeure, de Murray Perahia. Cette somme gravée par Perahia est en effet très belle, limpide et particulièrement homogène, mais, de mon point de vue, elle ne remplace pas pour autant la fantaisie plus imaginative de celle-ci. Brendel joue en effet ici de façon constamment vivante et inventive et il est admirablement soutenu par un orchestre lui-même plein de vitalité. Quant aux prises de son, pleines de présence et de chaleur, elles sont vraiment excellentes.

L'approche proposée par Brendel n'est bien sûr pas la seule légitime, ni sans doute la seule à connaître, mais je la recommande vivement pour son originalité et pour sa force, qui excluent toute forme d'ennui.
4 commentaires 9 sur 10 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Cette intégrale aurait dû être le joyau suprême de la discographie , seulement voilà , avec un chef sec comme un coup de trique , adieu les lauriers .....on comprend pourquoi ce pauvre Brendel , au classicisme et à la probité exemplaire , semble tirer la tronche sur la photo de couverture !
L ' opposition entre le pianiste et le chef donne de curieux résultats , et une originalité , un relief particulier aux concertos 5 , 6 & 8... on peut aimer , cela reste au dessus de la moyenne , par contre c 'est la catastrophe dans le 15 et le 21 ! ! les 20 & 24 rate le sublime , baremboim fait mieux , Perahia aussi , pour rester dans les intégrales .
Cette sécheresse de la direction , qui mène à l ' opposition , nous rappelle amèrement le divorce Abbado / serkin dans ce même 24 , où le chef n ' écoute pas le vieux maitre et , sans être aussi sec que marriner ruine l 'entreprise encore plus gravement qu 'ici ....Brendel limite les dégats , pas plus mal d 'ailleurs que les quatres premiers concertos aient disparus par rapport au coffret d 'origine ( les divertimenti ) , le reste des concertos est honorable et l 'excellence arrive enfin dans les concertos 23 , 26 & 27 ...ouf ! ! ! mais tout de même , c 'est rageant .....
Au final , un coffret recommandable qui vaut pour un Brendel des grands jours , et pour l ' étonnante dichotomie de vision ....et puis il se passe quand même quelque chose .....Dans l 'ensemble , plus réussi que Abbado / Serkin de par des gros ratages plus nombreux ( 18 , 21 , 23 , 24 ...) et malgré les splendides et si humains 15 , 19 , 22 & 25 . Largement mieux qu 'Ashkenazy qui ne surnage que dans les 23 & 27 , un vrai miracle !
Lire la suite ›
11 commentaires 1 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x9266209c) étoiles sur 5 2 commentaires
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9267fba0) étoiles sur 5 Brendel's Way With Mozart: Thoughtful, Elegant, Vital 8 mai 2013
Par Johannes Climacus - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
This box contains Brendel's first Mozart cycle, with Marriner and the Academy, expertly remastered and offered in the bargain-basement price range. As such it is excellent value, despite skimpy notes (in German). Brendel's way with Mozart is well-known and often celebrated. Not for him the expressive nuances of Perahia, Uchida or Barenboim. Brendel's Mozart is vigorous, plainspoken and, at times, a bit prosaic. In compensation, however, the listener gets a non-interventionist, but always stylish, reading of Mozart as near as possible to authentic performance practice as can be conveyed on a modern piano, with a modern-instrument chamber orchestra of appropriate size. If that approach to these evergreen works appeals to you, then this set could function as a a fine "starter collection" of the Mozart Concertos (minus the four from KV 107 and those numbered 1-4, all of which derive from works of other composers, though they are arranged as concertos by Mozart himself). The set does include the two- and three-piano Concertos, nos. 10 & 7 respectively, though the latter is given in a very effective arrangement for two pianos. Both are played with zest and imagination by Brendel and Imogen Cooper.

Among the highlights of Brendel's cycle, I would cite the following: 6, 8, 9, 13, 14, 18, 19, 22, 23, 25, and 27. All of these remain free of the didacticism that could sometimes afflict Brendel's playing in the 1970's and 1980's. Few versions of no. 9 convey it's bold inventiveness as effectively as Brendel/Marriner, and I would cite that performance as the high-point of Brendel's cycle for this listener. Nos. 20 and 24 are appropriately dramatic in a Beethovenian way, though occasionally the brittleness of Brendel's approach--and his tone--prove irksome. That brittleness is also in evidence in no. 5, which is altogether too aggressive, and intermittently in nos. 15, 21 and 26 as well. But I am not disposed to overemphasize these liabilities, for Brendel proves throughout this set to be a more than reliable guide to repertoire he obviously knows intimately and loves enthusiastically. That enthusiasm ultimately wins the day, even in certain works where one might wish for a more gracious, lyrical approach. For listeners who might find Perahia too delicate, Barenboim too personal, Ashkenazy too robust, and Uchida too introverted (among the complete cycles with which I am familiar), Brendel's collaboration with Marriner and the Academy at the heght of their collective powers might be your best bet. Moreover, having a first-rate exponent of 18th-Century music at the helm assures that the orchestral contribution has the expert leadership it sometimes lacks in pianist-directed versions of these works.

Altogether, a successful venture, strongly recommended, particularly in this price range. Of course, every classical music lover and pianophile should at least consider obtaining certain Mozart concerto recordings that have deservedly acquired classic status--such as Edwin Fischer in many of the late concertos; Haskil in nos. 9, 13, 29 and 24; Serkin/Szell in 19 & 20; Casadesus/Szell in 21-24, 26-27; Curzon in 20, 23, 24, and 27; Gilels in 27; Kempff in 8, 22, 23, 24 and 27; and Bernstein (as soloist and conductor) in 15. I would also strongly recommend Brendel's earlier recordings for Vox (particularly 25, 27 and the two-piano Concerto with Klien) and for Vanguard (9 & 14 with Janigro/Zagreb). Haebler's distinctive--if rather "dresden-china-ish" cycle with Rowiki for Phillips is regrettably long-gone, as is (I believe) Kraus's less consistently successful cycle with Simon and a pick-up Viennese Orchestra. If some or all of those two cycles were reissued, that would be a benefaction for collectors. Kraus's splendid versions of 12 & 18 with Monteux and the BSO is currently available for direct order from Haydn House, in good transfers (don't hesitate if you are an admirer of the pianist).
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x92682ac8) étoiles sur 5 Four Stars 16 juin 2015
Par Jon Miller - Publié sur Amazon.com
These are mostly excellent with a few exceptions. Best performances are those of #s 5-10, 13-15, 18, 20, 22, and 24. Also five
star worthy are the outer movements of #s 25 and 26, but the second movement of #s 25 and 26 I find overornamented and #26/2
is too quick. I would also prefer slower tempi in #11, 12/1, 16/1 and 2. Some good performances must contend with formidable
rivals, e.g. Serkin/Schneider/Sony in #s12 and 17, Haskil/Fricsay in #s 19 and 27, Larrocha/Segal in #19, Haskil/Markevitch in #s 20 and 24, Larrocha/Segal in #22 and Larrocha/Davis in #s 22 and 26, Foldes/Leitner on a You Tube 24.. Least satisfactory
is
the rushed first movement of #21 c.f. versions by Haebler/Rowicki/Philips, Serkin/Schneider/BBC, Annie Fischer/Hungaraton, Kovacevich/Davis/Philips and Foldes/Schmitz. To hear Brendel at his best, try #s 13-15, 18, 22, 20 and 24 and the outer movements
of #26. Especially #26 1 and 3 which Brendel himself has denigrated. Too bad, for he is not alone in doing so.. In #26 he is rivalled only
by Tamas Vasary/DG and Ingrid Haebler/Philips, plus Casadesus/Szell Sony (twice) in the first two movements (the finale I find rushed)
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?