Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Mozart: Requiem; Kyrie in D minor
 
Agrandissez cette image
 

Mozart: Requiem; Kyrie in D minor

14 septembre 1987 | Format : MP3

EUR 8,49 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 20,90 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:32
30
2
2:34
30
3
1:46
30
4
3:09
30
5
1:59
30
6
4:29
30
7
2:27
30
8
2:50
30
9
3:23
30
10
3:58
30
11
1:26
30
12
5:09
30
13
3:13
30
14
5:38
30
15
7:43

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 14 septembre 1987
  • Label: Universal Music Division Classics Jazz
  • Copyright: (C) 1987 Universal International Music B.V.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 54:16
  • Genres:
  • ASIN: B0025DCR7O
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 9.831 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par claude toon TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE on 8 février 2012
Format: CD Achat vérifié
Gardiner dispose pour cet enregistrement de son orchestre jouant sur instruments anciens, The English Baroque Players, du Monteverdi Choir et de quatre bons chanteurs dont Barbara Bonney et Anne Sofie von Otter.

Dès les premières notes de l'Introït, la diminution de l'effectif produit son effet, en bien. Le jeu de la petite harmonie simplifiée voulue par Mozart (ni flûte, ni hautbois) se détache de la masse des cordes chatoyantes, se fait méditatif. On retrouve le même rééquilibrage entre le chœur et l'orchestre qui perd son simple rôle d'accompagnement. Même si le tempo est plus rapide (48' au lieu de 63' chez Böhm !), l'œuvre retrouve une couleur merveilleusement limpide. La prière devient intimiste. Dans son célèbre enregistrement de 1971, Böhm nous offrait la grandeur mystique, Gardiner nous replonge dans les chapelles baroques de l'Autriche. Musicalement, c'est très beau, presque allègre dans le sens où l'interprétation se veut résolument certaine du chemin d'une âme vers un monde paradisiaque. Cette conception de Gardiner est confiante et justifie donc pleinement ce fervent raffinement. Il ne faut pas oublier que le franc-maçon Mozart ne devait guère imaginer un enfer de feu, un au-delà de désespérance promis par une Église toute puissante à l'époque.

Barbara Bonney chante, elle aussi avec simplicité et tendresse, une discrétion et un respect vis-à-vis du Sauveur et de l'âme qui prend son envol. Les mélodies s'entrecroisent sans aucune lourdeur. On est loin des expériences minimalistes et désincarnées de la plupart des concurrents baroqueux.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par F. De Monneron on 7 février 2009
Format: CD
Cette version est plus rapide que les versions "romantiques" auxquelles on est habitué. Autrement dit, le choeur et l'orchestre sont de dimensions plus raisonnables et les tempi plus rapides, ce qui évite une certaine lourdeur dans les fugues (par exemple le Kyrie). Les solistes sont bons, le choeur est excellent, et la prise de son est bonne. Bref, c'est presque parfait. Il y a seulement deux petites choses qui me gênent dans cette version : le Recordare est trop rapide à mon goût (4mn 30, au lieu de 6mn 30 dans d'autres version, trop lentes). Il est beau ainsi, mais à ce moment du Requiem, on a besoin de souffler et de "planer" un peu, ce qui suppose un tempo un peu moins rapide. Le Lacrimosa va peut-être un poil trop vite, lui aussi, et accélère un peu trop à mon goût lors du crescendo du début. Cela dit, cette version est peut-être la meilleure si on tient compte de tous les critères à la fois.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Reginald Verschooris on 11 novembre 2006
Format: CD
Barbara Bonney et Anne Sofie von Otter peuvent donner libre cours à leur talent dans cette expression intimiste mais exceptionnelle que Gardiner donne du Requiem. Avec la référence absolue (Karl Böhm, Wiener Philharmoniker, DGG 1971) c'est une des deux versions qu'on écoutera avec un plaisir toujours renouvelé.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique