undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Mozart Symphonies 38-41
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Mozart Symphonies 38-41

1 juillet 2008 | Format : MP3

EUR 13,98 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 38,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
17:44
30
2
11:18
30
3
7:45
30
4
9:50
30
5
8:02
30
6
4:21
30
7
7:49
Disc 2
30
1
7:07
30
2
13:25
30
3
4:03
30
4
9:26
30
5
11:28
30
6
10:27
30
7
5:03
30
8
11:30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
7
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 7 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD Achat vérifié
Les symphonies de Mozart, ça s'écoute avec Mackerras, chef intimiste qui les conduit comme de la musique de chambre. Il fait partie de ceux, avec Harnoncourt, qui a compris ce qu'est l'orchestration mozartienne: une mécanique énergique mais délicate où l'on perçoit avec netteté toutes les notes qui s'imbriquent pour former un tout cohérent qui fait sens immédiatement.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Quatre symphonies et quatre chef d'oeuvres! Ces pièces issues de l'imagination d'un compositeur parvenu à la quintescence de son art sont ici interprétées avec soin et implication de tous les instants. Cet orchestre de Chambre d'Ecosse est capable de rivaliser avec les meilleurs, quant-à Mackerras on ne le présente plus! La prise de son, signée Philip Hobbs est, comme à l'accoutumé, remarquable! transparence, relief, dynamique et respect des timbres, tout y est! Magnifique!
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Yves Léonard TOP 500 COMMENTATEURS le 12 mai 2012
Format: CD Achat vérifié
Des symphonies qui revivent, animées d'un formidable dynamisme. Mackerras peaufine son Mozart depuis des décennies, il semble qu'il soit parvenu avec son orchestre d'Ecosse a un accomplissement. On n'est parfois pas loin d'une forme d'expressionisme qu'on ne s'attendrait pas à entendre dans ces pages rabachées. Passionnant.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Pèire Cotó TOP 50 COMMENTATEURS le 8 janvier 2016
Format: CD
Petit préambule : je n'entends pas la musique à la manière de ceux qui aiment surtout ou exclusivement les baroqueux, mais je me crois capable d'objectivité quand des versions baroqueuses sont réussies (voir notamment mes commentaires sur certains disques de Haydn (B0036FOV4W ou B005DIVG5W), dans lesquels on peut même trouver que je note "large", compte tenu de mes réserves). Particulièrement, c'est dans Mozart et notamment ses dernières symphonies qu'aucun chef ni orchestre baroqueux ne m'avait convaincu, ni avec un orchestre d'instruments anciens, ni avec un orchestre symphonique jouant sur des instruments modernes. Ici, c'est différent.

L'excellent Scottish Chamber Orchestra ne joue apparemment pas sur instruments anciens, aurais-je été si positif avec des instruments d'époque... je ne sais pas. Pourtant, les "pétarades" du début de la 39, un peu sèches et brutales, selon les critères de ceux qui ont appris Mozart avec Walter ou Krips, pourraient le faire supposer (encore qu'elles seraient davantage anorexiques si c'était le cas). Mais comment ne pas ressentir le mystère de l'introduction Adagio de la "Prague", malgré un tempo qui est pratiquement celui d'un Andante d'autrefois et ce qui peut apparaître comme une absence volontaire de tenue dans les moments piano ? Comment ne pas ressentir la logique de la construction de l'Adagio qui suit ? La détente noble et sereine de l'Andante ? Le jaillissement et la rigueur du Presto ? Le premier mouvement de la 39, avec son rebondissement, en fait peut-être un des sommets de ces deux disques, qui en comptent beaucoup.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus