undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Mozart: Le nozze di Figaro
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Mozart: Le nozze di Figaro

17 février 2014 | Format : MP3

EUR 24,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 31,56 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
3:59
30
2
2:47
30
3
0:44
30
4
2:41
30
5
1:50
30
6
0:49
30
7
2:40
30
8
1:09
30
9
3:06
30
10
0:42
30
11
2:14
30
12
2:05
30
13
2:43
30
14
1:49
30
15
2:10
30
16
4:09
30
17
0:57
30
18
1:13
30
19
1:27
30
20
0:57
30
21
1:10
30
22
4:08
30
23
3:21
30
24
3:51
30
25
1:27
30
26
2:57
30
27
1:08
30
28
2:30
30
29
2:53
Disc 2
30
1
1:18
30
2
3:25
30
3
0:53
30
4
0:54
30
5
0:23
30
6
1:17
30
7
2:34
30
8
1:29
30
9
2:58
30
10
1:03
30
11
2:15
30
12
5:38
30
13
3:48
30
14
1:05
30
15
1:39
30
16
2:55
30
17
0:59
30
18
1:17
30
19
3:26
30
20
2:18
30
21
5:42
30
22
1:15
30
23
0:44
30
24
1:47
30
25
4:41
30
26
0:36
30
27
0:25
30
28
3:00
30
29
0:30
30
30
1:12
30
31
3:12
30
32
2:03
30
33
1:08
30
34
1:45
30
35
1:13
Disc 3
30
1
2:13
30
2
2:01
30
3
0:34
30
4
3:31
30
5
2:01
30
6
3:50
30
7
1:15
30
8
2:41
30
9
0:50
30
10
1:21
30
11
3:11
30
12
0:45
30
13
3:22
30
14
2:16
30
15
4:13
30
16
1:50
30
17
1:29
30
18
2:48
30
19
1:19
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD Achat vérifié
Voila des Noces comme on n'en a pas entendues depuis longtemps. Depuis les Noces haletantes de Karajan, depuis l'élégance de Kleiber, le clacissisme de Böhm, depuis la version solaire de Solti, l'italianité revigorante de Muti, depuis le retour au baroque d'Östman et le baroque retrouvé de Jacobs (pour ne citer que quelques unes des gravures marquantes de l'oeuvre), chaque nouvelle vision de l'oeuvre nous en apprend davantage sur une partition décidément inépuisable. On pouvait du reste penser avoir fait le tour de la question et épuisé l'éventail des grandes visions possibles des Noces. Teodor Currentzis nous prouve le contraire dans une interprétation superlative et renouvelée sinon traditionnelle de l'oeuvre. Dans ce nouvel enregistrement de studio, Teodor Currentzis fait en effet fi du poids d'une certaine tradition avec une relecture, voire une recréation de l'oeuvre, et son propos stupéfiant décape singulièrement la vision qu'on avait de l'opéra. On pourra toutefois être surpris par certains partis pris qui ne manqueront d'agacer certains mélomanes. Et pour commencer un continuo éloquent un rien bavard, animé par le très volubile pianoforte de Maxim Emelyanychev dont les interventions suivent l'action au plus près, jusque dans les airs soulignant la théâtralité voulue par le chef. Le cinéma muet n'est pas loin et pourtant jamais Noces ne furent moins muettes!Lire la suite ›
2 commentaires 28 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Oui, pour l'orchestration la fougue et l'énergie instrumentale (c'est peu dire au regard de la violence des coups d'archers sur les violons), même si les changements de tempi vers une accélération parfois tempétueuse vont en dérouter certain (les plus attaché aux versions classiques /romantiques de cette oeuvre) il est vrai aussi que le travail sur les récitatifs est particulièrement intéressant, quoique le principe de vouloir à tout prix enchaîner et fondre les récitatifs avec les airs qui suivent, est un peu fatiguant à la longue. Les plus baroqueux d'entre nous ne tomberont pas non plus à la renverse, depuis Harnoncourt, Jacobs, Östman, "les Noces" de Mozart ont déjà été passé avec rigueur et talent à la moulinette des instruments anciens, globalement je suis assez séduit par cette version Currentzis, musicalement parlant d'où mes 3 *** ... MAIS... l'opéra n'est pas qu'instruments et orchestration c'est aussi des voix ... et là je suis franchement resté sur ma faim.. j'ai tenue jusqu’à l'air dans l'acte III de la comtesse "E Susanna non vien... Dove sono" là, le choc... elle ne chante pas ! aucune modulation, le cantabile est resté au vestiaire !... du coup en opérant quelques retours en arrière sur les CDs et en se concentrant sur le chant (pas toujours évident au regard de la fougue orchestrale) l'ensemble des voix est nettement en retrait ... je me suis alors repassé les versions G. Solti / Kiri Te Kanawa et Giulini / E. Schwarzkopf , rien que l'écoute de l'air de la comtesse dans l'acte III...Lire la suite ›
3 commentaires 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par emji MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 7 février 2016
Format: CD
C'est peu de dire le choc à cette écoute ! Je ne reviendrais pas sur les (brillants) commentaires qui émaillent ci dessous cet enregistrement, car tout a été dit. Jamais je n'avais entendu une version aussi passionnante de cet opéra de Mozart, ceci surtout pour les récitatifs si inventifs et brillants ici entendus ! Certes , un rien envahissants voire horripilants parfois, mais l'oeuvre s'y prête et le talent musical est là bien réel et présent. J'attends effectivement avec impatience de voir ce que Currentzis va fair avec Don Giovanni ! Je ne suis vraiment pas fan de Simone Kermes dans la Comtessa; d'autres y ont été bien autrement sublimes (Schwarzkopf, Price etc ...), mais ce côté légèrement "éteint" sied bien au personnage déprimé de la Comtessa. Pour les autres rôles: ils sont tous parfaitement en adéquation avec leur rôles respectifs (juste l'horripilant bégaiement confié à Don Curzio le jardinier, aurait pu être évité, mais ce n'est là que broutilles.... Quand aux choeurs et à l'orchestre de Théodor Currentzis: ils sont fabuleux, de musicalité, d'énergie, de plaisir communicatif à jouer. Une grande version assurément, peut être pas du goût de tout le monde, car encore une fois, c'est un sacré choc ! Et cela n'enlève bien entendu rien aux grandes versions du passé.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique