ARRAY(0xa4a2faf8)
 

Muse

 

Les clients ont également acheté des articles de

Coldplay
Red Hot Chili Peppers
Radiohead
Nirvana
Franz Ferdinand
Oasis
Placebo
Linkin Park

Top albums (Voir les 53)


Voir les 53 albums de Muse

Muse : top des titres MP3

 
Tous les titres
1 - 10 titres sur 358 titres
Trier par
Titre Album Durée Prix
Écouter1. MadnessThe 2nd Law [Explicit] 4:39EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter2. StarlightStarlight 4:03EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter3. Supermassive Black HoleBlack Holes And Revelations (Updated 09 version) 3:32EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter4. SupremacyThe 2nd Law [Explicit] 4:55EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter5. Follow MeThe 2nd Law [Explicit] 3:50EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter6. The 2nd Law: Isolated SystemThe 2nd Law [Explicit] 5:00EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter7. Undisclosed DesiresThe Resistance 3:56EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter8. ResistanceThe Resistance 5:46EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter9. New BornOrigin Of Symmetry 6:03EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter10. UprisingThe Resistance 5:04EUR 1,29  Acheter le titre 
1 - 10 titres sur 358 titres
« Précédent| Page: 12345...|Suivant »
Vendu par Amazon Media EU S.à r.l. En passant une commande, vous acceptez nos conditions d'utilisation.



Vidéos


Image de Muse

Dernier Tweet

muse

RT @MattBellamy: Thanks Sao Paolo for ur support tonight and singing for me. Sorry we missed Muscle Museum. promise to come back next year and will play it.


Biographie

Elèves du même lycée de Teignmouth (Devon, sud-ouest de l'Angleterre), trois adolescents impliqués dans différents groupes décident de rassembler leurs qualités. C'est ainsi que le batteur Dominic Howard (né le 7 décembre 1977) et le guitariste Matthew Bellamy (né le 9 juin 1978) proposent à Christopher Wolstenholme (né le 2 décembre 1978) - initialement batteur, mais qui doit apprendre la basse pour intégrer le trio - de les rejoindre ; ensemble, ils forment Gothic Plague, transformé en Fixed Penalty puis Rocket Baby Dolls, en 1994.

En 1997, le trio abandonne les études, change de nom et ... Lire la suite

Elèves du même lycée de Teignmouth (Devon, sud-ouest de l'Angleterre), trois adolescents impliqués dans différents groupes décident de rassembler leurs qualités. C'est ainsi que le batteur Dominic Howard (né le 7 décembre 1977) et le guitariste Matthew Bellamy (né le 9 juin 1978) proposent à Christopher Wolstenholme (né le 2 décembre 1978) - initialement batteur, mais qui doit apprendre la basse pour intégrer le trio - de les rejoindre ; ensemble, ils forment Gothic Plague, transformé en Fixed Penalty puis Rocket Baby Dolls, en 1994.

En 1997, le trio abandonne les études, change de nom et devient Muse. Le groupe participe bientôt à un tremplin du type Battle of the bands qu'il remporte, à sa grande surprise. Fort de ce succès, Muse quitte Teignmouth et donne quelques concerts, jouant notamment à Londres ou Manchester. Une rencontre avec Dennis Smith, du label Sawmills, leur permet d'obtenir deux journées d'enregistrement dans son studio des Cornouailles (dans lequel Oasis a enregistré) que le groupe remboursera s'il obtient un contrat. S'ensuivent deux EP chez Dangerous Records. Le second, Muscle Museum, attire l'attention de la presse spécialisée. La carrière de Muse est sur le point de décoller.

Dennis Smith, confiant en ses poulains, leur imagine une carrière fulgurante et décide même de créer Taste Media, société de production uniquement dédiée au trio. En 1998, lors d'un concert devant des professionnels de la musique à Manchester puis une apparition au CMJ Festival de New York, Muse séduit le label Maverick, qui leur fait signer un contrat la veille de Noël (grâce à l'homme qui avait repéré les Deftones à Los Angeles, quelques années auparavant). Représenté par plusieurs labels selon les pays, dont Mushroom pour l'Angleterre, Muse n'a pas encore sorti d'album, mais le terrain est préparé.

Un succès immédiat...

Produit par John Leckie (George Harrison, Radiohead, Stone Roses, The Verve...), le premier album, Showbiz, sort en septembre 1999. Le succès rencontré leur vaut d'être comparés à Radiohead ou encore à Nirvana, et d'être présentés comme de dignes successeurs. Les singles « Uno » et « Muscle Museum » leur ouvrent les portes de la scène internationale et leur permet de jouer en première partie de gros calibres tels que Red Hot Chili Peppers ou Foo Fighters. Sombre, agressif, lyrique, Showbiz est un premier album excitant, qui donne envie de connaître la suite et rend impatient.

L'année 2000 est consacrée à la scène et à l'enregistrement de leur deuxième album Origin of Symmetry, qui sort en juin 2001. Leur éditeur exige alors une adaptation spéciale pour les Etats-Unis prétextant une voix trop aiguë et peu commerciale du leader Matthew Bellamy. Le groupe refuse catégoriquement cette ingérence artistique, c'est pourquoi cet album de Muse ne sort que quatre ans plus tard outre-Atlantique. Origin of Symmetry se veut plus élaboré et plus « sage » aux dires de certains. Son rock est détonant s'accompagne de sonorités obtenues à partir d'instruments comme le mellotron et l'orgue. Les singles « New Born » et « Bliss » propulse le trio au sommet des charts, faisant de Muse devient une valeur sûre du rock anglais, au côté des Coldplay ou Travis, qui émergent à la même époque. L'album comprend également une surprenante reprise de Nina Simone, « Feeling Good ». Nestlé s'en empare pour promouvoir l'un de ses produits et s'attire ainsi les foudres de ses créateurs, qui gagnent le procès et obtiennent ainsi l'interdiction de diffusion du spot publicitaire.

Pour faire attendre des fans de plus en plus nombreux la sortie d'un nouvel album, paraissent en juillet 2002 à la fois un double-CD et un double DVD Hullabaloo : le premier rassemble un disque de faces B et un disque live enregistré lors de deux concerts de Muse au Zénith en 2001 ; le second propose ce même concert, ainsi que des bonus (documentaires, clips).

... que confirme le groupe

C'est en septembre 2003 que sort Absolution, un album aux accents mystiques. Ce dernier se place directement en tête des ventes en Angleterre et atteint la première place également en France et le top 20 dans une vingtaine de pays. « Time is Running Out » et « Sing For Absolution » deviennent des classiques et envahissent les ondes radio.

Trois ans plus tard, paraît Black Holes and Revelations. Il s'avère très vite être une machine à tubes et un disque surprenant de rock progressif aux tempi disco, lardé de rock noisy et de metal, et mâtiné d'arrangements electro. L'audace paie pour le groupe qui, s'il perd une partie de son public, en conquiert un nouveau : les ventes explosent et l'album se vend très bien, dépassant les trois millions en un peu plus de deux ans et en pleine crise de l'industrie du disque.

Après une tournée sur les continents européen et américain à l'été 2007, Muse délivre un nouvel album live HAARP, décliné en version CD et DVD le 18 mars 2008. Apparu à la fin des années 1990 avec l'étiquette réductrice de groupe « radioheadien », le trio a su prouver de disque en disque sa capacité à se renouveler, à expérimenter, à affirmer son unicité. La constance de ses efforts force le respect et en fait un des meilleurs groupes de rock mainstream des années 2000.

En septembre 2009, Muse dont la popularité ne fait que croître, livre un album qui l'impose parmi les groupes majeurs de sa génération. The Resistance et son tube « Uprising » se classe au sommet des ventes mondiales. Muse est couvert d'éloges et de succès. L'année suivante, le gang de Matthew Bellamy s'installe au Stade de France pour deux concerts affichant complet les 11 et 12 juin. En 2012, Muse est choisi pour composer l'hymne officiel des Jeux Olympiques de Londres. «Survival » est interprété par le groupe lors de la cérémonie de clôture des trentièmes Olympiades le 12 août 2012. Ce premier titre sert également de prélude au sixième opus du groupe qui voit Muse évoluer vers un son inspiré par le dubstep et des artistes electro comme Skrillex, Justice, ou Does It Offend You, Yeah? The 2nd Law sort le 1er octobre 2012 et fait figure d'évènement musical majeur de l'année. Copyright 2014 Music Story Carole Le Bras

Elèves du même lycée de Teignmouth (Devon, sud-ouest de l'Angleterre), trois adolescents impliqués dans différents groupes décident de rassembler leurs qualités. C'est ainsi que le batteur Dominic Howard (né le 7 décembre 1977) et le guitariste Matthew Bellamy (né le 9 juin 1978) proposent à Christopher Wolstenholme (né le 2 décembre 1978) - initialement batteur, mais qui doit apprendre la basse pour intégrer le trio - de les rejoindre ; ensemble, ils forment Gothic Plague, transformé en Fixed Penalty puis Rocket Baby Dolls, en 1994.

En 1997, le trio abandonne les études, change de nom et devient Muse. Le groupe participe bientôt à un tremplin du type Battle of the bands qu'il remporte, à sa grande surprise. Fort de ce succès, Muse quitte Teignmouth et donne quelques concerts, jouant notamment à Londres ou Manchester. Une rencontre avec Dennis Smith, du label Sawmills, leur permet d'obtenir deux journées d'enregistrement dans son studio des Cornouailles (dans lequel Oasis a enregistré) que le groupe remboursera s'il obtient un contrat. S'ensuivent deux EP chez Dangerous Records. Le second, Muscle Museum, attire l'attention de la presse spécialisée. La carrière de Muse est sur le point de décoller.

Dennis Smith, confiant en ses poulains, leur imagine une carrière fulgurante et décide même de créer Taste Media, société de production uniquement dédiée au trio. En 1998, lors d'un concert devant des professionnels de la musique à Manchester puis une apparition au CMJ Festival de New York, Muse séduit le label Maverick, qui leur fait signer un contrat la veille de Noël (grâce à l'homme qui avait repéré les Deftones à Los Angeles, quelques années auparavant). Représenté par plusieurs labels selon les pays, dont Mushroom pour l'Angleterre, Muse n'a pas encore sorti d'album, mais le terrain est préparé.

Un succès immédiat...

Produit par John Leckie (George Harrison, Radiohead, Stone Roses, The Verve...), le premier album, Showbiz, sort en septembre 1999. Le succès rencontré leur vaut d'être comparés à Radiohead ou encore à Nirvana, et d'être présentés comme de dignes successeurs. Les singles « Uno » et « Muscle Museum » leur ouvrent les portes de la scène internationale et leur permet de jouer en première partie de gros calibres tels que Red Hot Chili Peppers ou Foo Fighters. Sombre, agressif, lyrique, Showbiz est un premier album excitant, qui donne envie de connaître la suite et rend impatient.

L'année 2000 est consacrée à la scène et à l'enregistrement de leur deuxième album Origin of Symmetry, qui sort en juin 2001. Leur éditeur exige alors une adaptation spéciale pour les Etats-Unis prétextant une voix trop aiguë et peu commerciale du leader Matthew Bellamy. Le groupe refuse catégoriquement cette ingérence artistique, c'est pourquoi cet album de Muse ne sort que quatre ans plus tard outre-Atlantique. Origin of Symmetry se veut plus élaboré et plus « sage » aux dires de certains. Son rock est détonant s'accompagne de sonorités obtenues à partir d'instruments comme le mellotron et l'orgue. Les singles « New Born » et « Bliss » propulse le trio au sommet des charts, faisant de Muse devient une valeur sûre du rock anglais, au côté des Coldplay ou Travis, qui émergent à la même époque. L'album comprend également une surprenante reprise de Nina Simone, « Feeling Good ». Nestlé s'en empare pour promouvoir l'un de ses produits et s'attire ainsi les foudres de ses créateurs, qui gagnent le procès et obtiennent ainsi l'interdiction de diffusion du spot publicitaire.

Pour faire attendre des fans de plus en plus nombreux la sortie d'un nouvel album, paraissent en juillet 2002 à la fois un double-CD et un double DVD Hullabaloo : le premier rassemble un disque de faces B et un disque live enregistré lors de deux concerts de Muse au Zénith en 2001 ; le second propose ce même concert, ainsi que des bonus (documentaires, clips).

... que confirme le groupe

C'est en septembre 2003 que sort Absolution, un album aux accents mystiques. Ce dernier se place directement en tête des ventes en Angleterre et atteint la première place également en France et le top 20 dans une vingtaine de pays. « Time is Running Out » et « Sing For Absolution » deviennent des classiques et envahissent les ondes radio.

Trois ans plus tard, paraît Black Holes and Revelations. Il s'avère très vite être une machine à tubes et un disque surprenant de rock progressif aux tempi disco, lardé de rock noisy et de metal, et mâtiné d'arrangements electro. L'audace paie pour le groupe qui, s'il perd une partie de son public, en conquiert un nouveau : les ventes explosent et l'album se vend très bien, dépassant les trois millions en un peu plus de deux ans et en pleine crise de l'industrie du disque.

Après une tournée sur les continents européen et américain à l'été 2007, Muse délivre un nouvel album live HAARP, décliné en version CD et DVD le 18 mars 2008. Apparu à la fin des années 1990 avec l'étiquette réductrice de groupe « radioheadien », le trio a su prouver de disque en disque sa capacité à se renouveler, à expérimenter, à affirmer son unicité. La constance de ses efforts force le respect et en fait un des meilleurs groupes de rock mainstream des années 2000.

En septembre 2009, Muse dont la popularité ne fait que croître, livre un album qui l'impose parmi les groupes majeurs de sa génération. The Resistance et son tube « Uprising » se classe au sommet des ventes mondiales. Muse est couvert d'éloges et de succès. L'année suivante, le gang de Matthew Bellamy s'installe au Stade de France pour deux concerts affichant complet les 11 et 12 juin. En 2012, Muse est choisi pour composer l'hymne officiel des Jeux Olympiques de Londres. «Survival » est interprété par le groupe lors de la cérémonie de clôture des trentièmes Olympiades le 12 août 2012. Ce premier titre sert également de prélude au sixième opus du groupe qui voit Muse évoluer vers un son inspiré par le dubstep et des artistes electro comme Skrillex, Justice, ou Does It Offend You, Yeah? The 2nd Law sort le 1er octobre 2012 et fait figure d'évènement musical majeur de l'année. Copyright 2014 Music Story Carole Le Bras

Elèves du même lycée de Teignmouth (Devon, sud-ouest de l'Angleterre), trois adolescents impliqués dans différents groupes décident de rassembler leurs qualités. C'est ainsi que le batteur Dominic Howard (né le 7 décembre 1977) et le guitariste Matthew Bellamy (né le 9 juin 1978) proposent à Christopher Wolstenholme (né le 2 décembre 1978) - initialement batteur, mais qui doit apprendre la basse pour intégrer le trio - de les rejoindre ; ensemble, ils forment Gothic Plague, transformé en Fixed Penalty puis Rocket Baby Dolls, en 1994.

En 1997, le trio abandonne les études, change de nom et devient Muse. Le groupe participe bientôt à un tremplin du type Battle of the bands qu'il remporte, à sa grande surprise. Fort de ce succès, Muse quitte Teignmouth et donne quelques concerts, jouant notamment à Londres ou Manchester. Une rencontre avec Dennis Smith, du label Sawmills, leur permet d'obtenir deux journées d'enregistrement dans son studio des Cornouailles (dans lequel Oasis a enregistré) que le groupe remboursera s'il obtient un contrat. S'ensuivent deux EP chez Dangerous Records. Le second, Muscle Museum, attire l'attention de la presse spécialisée. La carrière de Muse est sur le point de décoller.

Dennis Smith, confiant en ses poulains, leur imagine une carrière fulgurante et décide même de créer Taste Media, société de production uniquement dédiée au trio. En 1998, lors d'un concert devant des professionnels de la musique à Manchester puis une apparition au CMJ Festival de New York, Muse séduit le label Maverick, qui leur fait signer un contrat la veille de Noël (grâce à l'homme qui avait repéré les Deftones à Los Angeles, quelques années auparavant). Représenté par plusieurs labels selon les pays, dont Mushroom pour l'Angleterre, Muse n'a pas encore sorti d'album, mais le terrain est préparé.

Un succès immédiat...

Produit par John Leckie (George Harrison, Radiohead, Stone Roses, The Verve...), le premier album, Showbiz, sort en septembre 1999. Le succès rencontré leur vaut d'être comparés à Radiohead ou encore à Nirvana, et d'être présentés comme de dignes successeurs. Les singles « Uno » et « Muscle Museum » leur ouvrent les portes de la scène internationale et leur permet de jouer en première partie de gros calibres tels que Red Hot Chili Peppers ou Foo Fighters. Sombre, agressif, lyrique, Showbiz est un premier album excitant, qui donne envie de connaître la suite et rend impatient.

L'année 2000 est consacrée à la scène et à l'enregistrement de leur deuxième album Origin of Symmetry, qui sort en juin 2001. Leur éditeur exige alors une adaptation spéciale pour les Etats-Unis prétextant une voix trop aiguë et peu commerciale du leader Matthew Bellamy. Le groupe refuse catégoriquement cette ingérence artistique, c'est pourquoi cet album de Muse ne sort que quatre ans plus tard outre-Atlantique. Origin of Symmetry se veut plus élaboré et plus « sage » aux dires de certains. Son rock est détonant s'accompagne de sonorités obtenues à partir d'instruments comme le mellotron et l'orgue. Les singles « New Born » et « Bliss » propulse le trio au sommet des charts, faisant de Muse devient une valeur sûre du rock anglais, au côté des Coldplay ou Travis, qui émergent à la même époque. L'album comprend également une surprenante reprise de Nina Simone, « Feeling Good ». Nestlé s'en empare pour promouvoir l'un de ses produits et s'attire ainsi les foudres de ses créateurs, qui gagnent le procès et obtiennent ainsi l'interdiction de diffusion du spot publicitaire.

Pour faire attendre des fans de plus en plus nombreux la sortie d'un nouvel album, paraissent en juillet 2002 à la fois un double-CD et un double DVD Hullabaloo : le premier rassemble un disque de faces B et un disque live enregistré lors de deux concerts de Muse au Zénith en 2001 ; le second propose ce même concert, ainsi que des bonus (documentaires, clips).

... que confirme le groupe

C'est en septembre 2003 que sort Absolution, un album aux accents mystiques. Ce dernier se place directement en tête des ventes en Angleterre et atteint la première place également en France et le top 20 dans une vingtaine de pays. « Time is Running Out » et « Sing For Absolution » deviennent des classiques et envahissent les ondes radio.

Trois ans plus tard, paraît Black Holes and Revelations. Il s'avère très vite être une machine à tubes et un disque surprenant de rock progressif aux tempi disco, lardé de rock noisy et de metal, et mâtiné d'arrangements electro. L'audace paie pour le groupe qui, s'il perd une partie de son public, en conquiert un nouveau : les ventes explosent et l'album se vend très bien, dépassant les trois millions en un peu plus de deux ans et en pleine crise de l'industrie du disque.

Après une tournée sur les continents européen et américain à l'été 2007, Muse délivre un nouvel album live HAARP, décliné en version CD et DVD le 18 mars 2008. Apparu à la fin des années 1990 avec l'étiquette réductrice de groupe « radioheadien », le trio a su prouver de disque en disque sa capacité à se renouveler, à expérimenter, à affirmer son unicité. La constance de ses efforts force le respect et en fait un des meilleurs groupes de rock mainstream des années 2000.

En septembre 2009, Muse dont la popularité ne fait que croître, livre un album qui l'impose parmi les groupes majeurs de sa génération. The Resistance et son tube « Uprising » se classe au sommet des ventes mondiales. Muse est couvert d'éloges et de succès. L'année suivante, le gang de Matthew Bellamy s'installe au Stade de France pour deux concerts affichant complet les 11 et 12 juin. En 2012, Muse est choisi pour composer l'hymne officiel des Jeux Olympiques de Londres. «Survival » est interprété par le groupe lors de la cérémonie de clôture des trentièmes Olympiades le 12 août 2012. Ce premier titre sert également de prélude au sixième opus du groupe qui voit Muse évoluer vers un son inspiré par le dubstep et des artistes electro comme Skrillex, Justice, ou Does It Offend You, Yeah? The 2nd Law sort le 1er octobre 2012 et fait figure d'évènement musical majeur de l'année. Copyright 2014 Music Story Carole Le Bras


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page