ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Muswell Hillbillies [Compilation, Super Audio CD]

The Kinks CD
4.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
Prix : EUR 24,28 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le vendredi 1 août ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste The Kinks

Discographie

Image de l'album de The Kinks

Photos

Image de The Kinks

Biographie

Muswell Hill, faubourg du Nord de Londres. Raymond Douglas et David Russell Gordon sont les seuls garçons de la famille Davies , ils comptent six soeurs aînées.

Karnaby Street

Après quelques essais infructueux dans de précédentes formations et séparément, les frères Davies engagent leur voisin, Peter Alexander Greenlaw ... Plus de détails sur la Page Artiste The Kinks

Visitez la Page Artiste The Kinks
288 albums, 7 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Muswell Hillbillies + Arthur + The Village Green Preservation Society
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (2 novembre 2004)
  • : Requires SACD-compatible hardware
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Compilation, Super Audio CD
  • Label: Koch
  • ASIN : B0002IQI7E
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 90.568 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. 20th century man
2. Acute schizophrenia paranoia blues
3. Holiday
4. Skin and bone
5. Alcohol
6. Complicated life
7. Here come the people in grey
8. Have a cuppa tea
9. Holloway jail
10. Oklahoma u.s.a
11. Uncle son
12. Muswell hillbilly
13. Mountain woman
14. Kentucky moon

Descriptions du produit

Critique

Aussitôt célébré par les amateurs des Kinks, cet album est aussi le préféré des frères Davies. Il inaugure la signature moyennant une grosse avance sur royalties avec leur nouvelle maison de disques et cette fois pour le monde entier (auparavant, Pye distribuait en Angleterre, les licenciés de Pye en Europe - Vogue en France - et Reprise aux USA). Taillé pour le marché américain avec son ambiance instrumentale « honky tonk » pas très éloigné du country & western, il n’y eut aucun succès commercial, à cause des textes, bien éloignés des préoccupations de la classe moyenne nord-américaine. Le propos n’est pas les grands espaces, mais bien un portrait de la renaissance urbaine (leur quartier londonien de naissance*) traité avec le cynisme auquel Ray Davies nous a habitués depuis un moment. Un Ray Davies chanteur très drôle, adaptant son chant à la fantaisie de ses chansons (« Holiday » en particulier). Là aussi toute une galerie de personnages dont certains ont réellement existé, truffent les chansons (Rosie Rooke dans « Muswell Hillbilly », Uncle Son, ou le cadre moyen en pleine déchéance de « Alcohol ».

Le thème dominant est la paranoïa inhérente à la vie citadine, flagrante dans « Here Come The People In Grey ». Ray Davies avait minutieusement préparé cet album, variant les orchestrations et les thèmes, lui donnant une variété qui n’a pas pris une ride, et s’écoutant toujours avec plaisir. A la déception de RCA, Ray Davies n’a pas voulu écrire de hit, mais bien un album, à la limite du concept. Seul « 20th Century Man » est sorti en simple, sans succès. Il est vrai que son sujet avait tout pour déplaire : la haine de la course au progrès et des recherches technologiques, la croissance donc, voulue par des esprits étroits... *qui avait beaucoup souffert des bombardements lors de la guerre, et qui était rénové très lentement.                                                                                                                                          

Jean-Noël Ogouz - Copyright 2014 Music Story

Descriptions du produit

MUSWELL HILLBILLIES

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.9 étoiles sur 5
4.9 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 l'album "à part" 30 mai 2009
Par M W
Format:CD
Chez les Kinks, il y a un "avant" : l'Angleterre, le look dandy, la pop sixties, you really got me, la satire sociale, le village green, Ray avec son sourire en coin accompagnant son frère à la guitare...
Et un aprés : un 5ème membre au clavier, les tournées dans les stades, la pop seventies, les problèmes d'alcool, le starsystem ....
Entre les deux, il y a cet album : Muswell Hillbillies. Il ne ressemble à ni ce qu'ils ont fait avant et ni ce qu'ils feront aprés.
Une sorte de trait d'union entre l'angleterre et les USA, leur prochaine destination. Un retour aux sources du rock donc, un peu comme les Doors ont pu le faire avec "LA Women" et "morrison Hotel" ou les Stones avec "Let it Bleed" et "Beggars Banquet", un peu de country, de Folk, de ballades, des trompettes teintés de jazz new orleans, une trés belle production, bref, un trés grand album de rock que tout amoureux de musique se doit de posséder, même s'il n'est pas fan des Kinks, car ici, c'est autre chose que les Kinks, cet album les emmène beaucoup plus loin, vers une maturité unique et jamais renouvellée. Un pur chef d'oeuvre de simplicité rock.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un autre Kinks, une autre réussite 19 mars 2012
Par Stefan TOP 50 COMMENTATEURS
Format:CD
Pour leur tout joli, tout neuf nouveau contrat avec RCA (qui succède donc à Pye chez qui tous les albums des Kinks étaient alors sorti), Ray Davies & Co frappent fort. Muswell Hillbillies succède pourtant à une impeccable succession d'albums de qualité supérieure (qui tutoient les Beatles et ridiculisent le reste de la concurrence) et surtout d'un Lola totalement renversant. Faire ne serait-ce qu'aussi bien parait alors un doux songe ô combien inaccessible.

Mécréant que nous étions ! Les Kinks relèvent le défi et le soufflet méprisant qu'ils nous assènent à tout d'un uppercut de Cassius Clay. Parce qu'en plus d'être de d'excellents instrumentistes, les Kinks sont des compositeurs supérieurement malins possédant une incroyable aptitude au renouvellement. Leur melting-pop and blues américano-britannique (un comble pour le plus anglais des groupes de la british invasion), tantôt bouffonnant, tantôt bouleversant, est preuve de l'écrasante injustice subie par un groupe connu pour une poignée de chansons alors qu'ils délivrèrent les perles à la chaîne. Comme sur ce Muswell Hillbillies un poil chaotique... Comme l'est la vie des cette working class ici dépeinte.

Bipolaire et délicieux, larger than life, mais hélas trop méconnu (comme le sont la plupart des albums de ces divins britons), Muswell Hillbillies, album sans le moindre faux-pas, est évidemment chaudement recommandé et vous fera voyager plus qu'agréablement quelque soit la paroisse pour laquelle vous prêchez.

Personnel:
- Ray Davies: chant, guitare, harmonica
- Dave Davies: guitare, choeurs
- John Dalton: basse
- John Gosling: claviers
- Mick Avory: batterie, percussions
- Mike Cotton: trompette
- John Beecham: trombone, tuba
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 parfait 12 janvier 2012
Format:CD|Achat vérifié
Rien a dire: parfait.
Peut être le meilleur album des Kinks, mais certainement pas le plus connu.
A découvrir de toute urgence.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 retour de manivelle 9 octobre 2009
Par P. Vero TOP 1000 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:CD
On avait laissé les Kinks pas contents dans Lola. Un album qui commercialement a bien marché et leur a permis de retrouver les hauteurs des hit parades. Maintenant qu'ils ont retrouvé leur statut, qu'en faire ?
Eh bien un excellent album, mais différent. Certes on est à nouveau dans la description de l'Angleterre idéale de jadis, mais on parle des Etas unis et on a de la musique de bastringue. On sent une nostalgie triste à la différence des Village green et Arthur pleins de gaieté. On évoque la surcharge pondérale "skin and bone" la prison " holloway jail", l'alcool et la vie compliqué. Certes, on se console avec la panacée britannique " have a cup of tea, Rosalie". Mais cela ne suffit pas : on rève d'ailleurs avec une tristesse indicible, Oklahoma USA est la conclusion.
Et nous avons là encore la plume miraculeuse de Ray Davies, le talent des Kinks.
Mais c'est la dernière fois que cette grace touche tout un album. Des éclairs de ce génie on les trouvera par la suite mais par doses homéopathiques.
Des opéras ratés, des Cd avec quelques titres, un Cd de Ray Davies en solo en 2008 où on retrouve par ci par là the davies magic touch, mais après cet album, ce n'est plus la même chose.
Voilà c'est la fin de la saga des Kinks. La suite n'en vaut sans doute pas la peine.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Belle réédition 18 décembre 2013
Par procol14
Format:CD|Achat vérifié
Sur l'album original, rien à dire, c'est un must et un classique pour qui aime les Kinks , rien à jeter, que des incontournables !
Le CD bonus est intéressant avec deux titres totalement inédits (Lavender lane et l'instrumental Queenie) et des versions alternatives intéressantes de Cuppa tea et Uncle Son. Le reste l'est moins ou déjà connu.
Mountain woman et Kentucky moon, initialement inédits figuraient déjà sur la précédente version CD. La démo Nobody's fool sortie en pirate vaut également le détour.
Le package et le livret sont très réussis avec beaucoup de photos d'époque (même sur les CD) dont certaines inédites, lyrics et articles.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?