undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Plus d'options
Mutter
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Mutter

3 février 2014 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:39
30
2
3:36
30
3
4:32
30
4
3:37
30
5
3:08
30
6
4:28
30
7
4:46
30
8
4:17
30
9
3:10
30
10
3:48
30
11
4:54
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Un client le 23 décembre 2004
Format: CD
Après avoir vu le début d'XXX de Rob Cohen, je me suis demandé qui était se groupe de barjos qui mettait littéralement le feu à la scène (et au film). A ma grande surprise, Mutter fut plus symphonique et moins « bourrin » que ce à quoi je m'attendais. Depuis Nine Inch Nails, je n'avais jamais rien trouver d'aussi puissant. C'est une véritable claque ou plus exactement une machine de guerre. Je ne connais pas leurs albums précédents mais je dois avouer que celui-ci est incroyablement bon. Les comptines côtoient des rythmes orientés plus vers le style marteaux-piqueurs, le tout entrelacé par une mélodie gothique. Mais surtout avec Rammstein, la langue allemande résonne à merveille dans les différents « niveaux » des sensations. Idéal dans les passages doux, cette langue de barbare n'en oublie pas pour autant sa rudesse dans les plus emportés. D'un point de vue de la phonétique, l'allemand à cet avantage de pouvoir amorcer avec légèreté les moments violents puis d'exploser dans nos tympans avec une efficacité unique. C'est cette maîtrise incarnée par la voix d'ours de Till Lindemann qui éclate dans les morceaux de Mutter. Pour terminer, je trouve cet album à la fois beau et agressif, à mi chemin entre la caresse et la morsure. C'est une petite bombe que l'on se plait à faire exploser dans nos oreilles. Au contraire du métal de Oomph !, je trouve celui de Rammstein « harmonique » et au risque de me faire lapider par les classiques, j'y devine même un je ne sais quoi de wagnerien : quelque chose de symphonique et de lyrique, d'imposant et d'émouvant, de brutale et de sensible. Avec Goethe, Rammstein est le meilleur moyen de vous donner envie d' apprendre l'allemand...
1 commentaire 35 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Mutter est à mon avis le meilleur album de Rammstein: il synthétise l'avant et l'après du groupe. De l'avant, on retient ce qui a fait le succès de Rammstein: son Tanz Metal, en anglais un mix entre la dance et le metal, ce qui résume finalement assez bien la musique de Rammstein dans ses moments les plus pêchus: des chansons comme "Links 2 3 4", "Zwitter" ou "Rein Raus" allient en effet le gros son des guitares avec des rythmes proches de ceux sur lesquels on pouvait se déhancher dans les boîtes de nuit et qu'on retrouvait en majorité sur les deux premiers albums des teutons: Herzeleid et Sehnsucht. De l'après, on a déjà des titres chargés d'émotion comme "Mutter" et "Nebel", ce que le groupe exploitera davantage sur Reise Reise et Rosenrot, le groupe ne se contentant plus de marteler ses riffs, mais de se montrer plus sensible et attachant avec un soupçon de phrasés mélodieux, sans rien perdre de son identité.

Et puis surtout, Mutter est une usine à tubes. Impossible d'oublier un titre, aucun n'est plus faible qu'un autre et tous rentrent dans le crâne dès la première écoute. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que presque la moitié de l'album placardera les murs de singles dans les magasins.

Au milieu de cette avalanche de qualités, Mutter a toutefois un défaut: sa linéarité. Malgré une certaine variété qui permet sans problème de faire la distinction entre tel et tel titre, le format des chansons est globalement toujours le même, aucune ne présente une structure différente des autres.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Suite à leur succès aux Etats-Unis grâce au single « Du hast » et de leur tournée en compagnie de Korn et Limp Bizkit dans le cadre du Family Values Tour 1998 qui allait les voir propulser au devant de la scène, Rammstein se devaient de frapper fort pour ne pas tomber dans l'oubli. Dans le milieu de la musique, le 3ème album est bien souvent le cap qui assoit un groupe ou le fait tomber de son trône, aussi éphémère fut-il. C'est donc confortablement installé dans un studio du sud de La France que l'union teutonne allait accoucher de « Mutter », peut-être à ce jour son album le plus abouti. Rétrospectivement, ni « Herzeleid » (1996), ni « Sehnsucht » (1998) ne possédaient réellement ce souffle épique présent sur bon nombre de titres de « Mutter ». Et c'est précisément là où réside toute la force de cet album, dans son côté emphatique (au sens positif) et grandiose... et l'utilisation plus intelligente du clavier et des cordes n'y est sans doute pas étrangère. Alors bien sur, comme d'habitude chez Rammstein, c'est la fête du riff aussi simpliste que jouissif, comme sur chaque album ils nous font le coup de la monstrueuse power-ballade (après « Seemann » et « Klavier », la géniale « Mutter » prend le relais), comme sur chaque album, ce côté poétique séduit et comme d'habitude, au final, la formule n'a pas changé. Et même si « Sehnsucht » restera sans doute toujours mon préféré, « Mutter » le talonnera également toujours de près... Rammstein c'est comme Ac/dc, c'est toujours un peu pareil mais c'est toujours aussi bon.
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique