EUR 15,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Muziq, N° 2 : Led Zep... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Muziq, N° 2 : Led Zeppelin Broché – 23 janvier 2014


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 15,00
EUR 13,95 EUR 14,80

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 15,00 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Muziq, N° 2 : Led Zeppelin + Muziq, 3 : Dossier Kate Bush
Prix pour les deux : EUR 30,90

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

POUSSIÈRE DE
J.J. CALE

Il est discrètement parti l'été dernier. Hommage à celui dont «la musique est une oasis».

J.J. Cale est mort, paraît-il. Personne ne s'en est rendu compte, même pas moi. Il fait partie de ces gens qui ont une permanence intacte malgré le temps qui passe. Sa vie était semblable à celle d'Albert Cossery, le romancier égyptien qui a vécu dans une chambre d'hôtel à Paris, écrivant des livres magnifiques au compte-gouttes, sur la beauté de la paresse et du temps ralenti. En musique, J.J. Cale, c'est pareil. Une race d'hommes à l'inverse du modèle frénétique dominant. Des fantômes pour leurs semblables, pas de roulements de tambour ni d'effets de voix, juste une persistance profonde, sensuelle et déterminée, d'une autre manière de prendre la vie. La musique de J.J. Cale est une oasis où l'on peut se poser et souffler, sourire aux lèvres, en regardant sans amertume sa vie et celle des autres.
J'ai dû le découvrir, comme tout le monde, à travers la reprise de Cocaïne, la scie laid back que nous infligeait Clapton. À chaque fois, nous avions ces regards entendus en se trémoussant sur le beat et à l'énoncé du mot sulfureux, alors que personne n'avait encore jamais vu ni sniffé de poudre blanche à prix prohibitif. Et les pailles, c'était juste pour boire des diabolo menthe ou du Coca bien frais. On était fin 1977, jeunes punks de province draguant dans les bals ou dans les boums, les yeux faussement dans le vague, matant le superbe décolleté qui leur faisait face. Cool, man. On pensait au reggae - on s'y connaissait si peu en style de musique - et on reprenait tous ensemble, «She don't lie, she don't lie, she don't lie...», et hop, la syncope, un petit coup de cul, et on lançait - le menton en avant, à la Terre entière, et surtout à sa cavalière, ce refrain qui a déterminé des carrières en Colombie et aidé à percer des cloisons nasales sur toute la planète. La version originale, je l'écouterai tardivement, à la fin des années 1980. Moi aussi, je suis lent.

ARTISAN DISCRET

J.J. Cale était natif de l'Oklahoma, ça me parlait. Un de mes Lucky Luke préférés, c'est Ruée sur l'Oklahoma, sorti en 1960. À cette époque, John Weldon Cale est revenu à Tulsa. Nashville a été un échec, mais il rencontre Léon Russell qui devient un ami fidèle. Ils ne feront pas de BD ensemble, mais Russell l'incite à le rejoindre à Los Angeles en 1964, année des Dalton courent toujours. Sa carrière professionnelle démarre... poussivement. Il repart à Tulsa, et fin 1970, il entend à la radio un rosbif qui a repris son Atter Midnight, Eric Clapton est déjà sur le coup... Il ne le lâchera plus.
Après, c'est le véritable allumage de la fusée, fin 1971, un tapis rouge coquelicot d'albums qui se déroule sur quatre décennies avec, comme carré d'as, "Naturally", "Really", "Okie" et "Troubadour", perles indémodables serties de pochettes soignées aux illustrations choisies.


Détails sur le produit

  • Broché: 157 pages
  • Editeur : Le Castor Astral (23 janvier 2014)
  • Collection : CASTOR MUSIC
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 285920976X
  • ISBN-13: 978-2859209766
  • Dimensions du produit: 24 x 1,3 x 17 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 70.503 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Philemon VOIX VINE le 21 avril 2014
Format: Broché Achat vérifié
La forme de ce magazine / livre (on m’a dit qu’on appelait ça « mook ») fait penser au fameux Planète paru dans les années 60.
Il est superbement mis en page, très attrayant … beau.
Et surtout, les articles sont passionnants. J’ai replongé avec délice dans l’évocation de JJ. Cale, de Kevin Ayers, de Tim Buckley (le père de Jeff), Donovan et autres. C'est pertinent, riche et bien écrit.
Le grand article consacré à Led Zeppelin est truffé d’anecdotes et d’informations que je ne connaissais pas sur « les mondes parallèles » de chacun des musiciens. C’est intéressant, ou amusant : Par exemple, quel fut le point commun en 1969 entre Led Zeppelin et Nana Mouskouri ?
Bon, c’est surtout la muziq des années 60 – 70, et donc destiné à un certain public.
Pour ma part, j’ai vraiment été séduit.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Carlos L. le 2 septembre 2014
Format: Broché Achat vérifié
I'm a regular Jazz Magazine reader and this is also a good magazine with the same design. Hope to buy others numbers
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Guy le 27 février 2014
Format: Broché Achat vérifié
Toute la musique que j'aime. Bien plus, toute la musique que je ne connais pas et que je vais aimer. C'est dire :-)
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?