undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Plus d'options
Négatif
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Négatif

30 juin 2003 | Format : MP3

EUR 14,99 (TVA incluse le cas échéant)

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre Artiste
Durée
Popularité  
30
1
4:29
30
2
5:07
30
3
3:33
30
4
3:56
30
5
4:54
30
6
4:07
30
7
5:28
30
8
4:24
30
9
3:16
30
10
5:59
30
11
3:15
30
12
5:42
30
13
5:02
30
14
4:14
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
L'ami Biolay revient avec un deuxième album sans doute meilleur que le premier. Un album plein de 14 titres et 64 minutes qui laisse nos oreilles emplies de douces mélodies. Sa compagne, Chiara Mastroianni fait plusieurs entrées remarquables. Si Chaise à Tokyo et Des lendemains qui chantent s'imposent facilement comme singles, Biolay essaie un peu plus, avec des sons et des mélodies plus variées, des choeurs omniprésents dont la voix de Coralie Clément, bien entendu. Et les cordes s'emballent facilement sur la fin de plusieurs morceaux pour la plus grande joie de l'auditeur.
Un printemps réussi.
Remarque sur ce commentaire 19 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Musicalement plus folk, rythmiquement plus lascif, irrésistiblement plus sombre, définitivement plus gainsbourien que "Rose Kennedy", le dandy BIOLAY signe un album sublimement beau. Le bonheur y est noir ébène, la mélancolie rouge sang et le destin une tragie-commédie. Parmi 22 bijoux, on remarquera des joyaux comme "Little darlin'" ou "Chère inconnue" teintés d'autant de charge émotionnelle que "Bonnie and Clyde" ou "Sorry Angel". "Initiales B. B." scellent le boitier. L'ombre errante de Serge plane. BIOLAY est de "la race des seigneurs", des très grands seigneurs.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
J'avais déjà beaucoup aimé le premier album de Benjamin, le second m'apparait encore meilleur, beaucoup plus sombre, plus travaillé. Les paroles se révêlent d'une rare et terrible mélancolie. Les arrangements sont somptueux (très belles cordes sur l'ensemble du disque, les chansons entêtantes à souhait et les secondes voix de Chiara se marrient totalement à la voix de Benjamin. On découvre sur le duo "Je ne t'ai pas aimé" une acidité rappelant les duos Higelin-Fontaine. Un album chic d'un orfèvre de la chanson française. Et si l'ombre de Serge plane, Benjamin construit son style et son écriture devient de plus en plus précise et fait qu'il va falloir compter (et de plus en plus) sur cet auteur-compositeur-interprètes-arrangeur... qui garde le meilleur de ses ainés pour batir sa propre oeuvre discographique.
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Il est enfin agréable de retrouver Benjamin après le superbe Rose Kennedy et qui plus est un Benjamin qui s'assume et ose voir enfin grand, plus de barrières, la production est énorme, plus de complexes variéto-intellos, cette voix est la sienne. C'est sûr on traine encore une bonne grosse dose de cafard sous les godasses mais qui à l'heure actuelle est capable de parler du quotidien avec tant d'élégance ? et puis qui est capable d'assembler des montagnes russes de cordes dans le paysage Français, ...Bashung et qui d'autre ??? enfin, on a tout notre temps pour profiter de cette pièce montée digne de "Melody Nelson", en négatif alors, pas moins.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 9 avril 2003
Format: CD
J'avais découvert Benjamin Biolay aux Victoires de la musique. Je m'étais alors précipité sur l'album "Rose Kennedy" et avais été séduit
Je trouve cet album meilleur encore que le premier. Plus mélodieux, plus calme, les textes sont du même style, plutot poétiques, mais ce que j'aime surtout c'est la qualité de l'accompagnement musical. Un rafinement !
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Après le choc ressenti à l'écoute de "Rose Kennedy" préparez vous à décoller: album magnifique, magistral.
Musiques et textes sophistiqués et thèmes plus variés que sur le 1er album.
Nous tenons là une âme sensible et un artiste majeur.
Benjamin appartient à une génération touchée par la grâce( Delerm, Benabar, Boogaerts and Co)
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 13 janvier 2004
Format: CD
L'espoir confirmé de la nouvelle pop française nous comble de ce beau double CD. Des mélodies toutes jolies sous des textes travaillés. N'oublions pas que nous lui devons le come-back réussi d'Henri Salvador.
Titre phare de ce double enfin possédé: Une chaise à Tokyo. Un délice !
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique