EUR 27,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Néo-libéralisme(s): Une a... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Néo-libéralisme(s): Une archéologie intellectuelle Broché – 15 février 2012

3.3 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 27,00
EUR 27,00 EUR 58,09

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Néo-libéralisme(s): Une archéologie intellectuelle
  • +
  • Le colloque Lippmann : Aux origines du néo-libéralisme, précédé de Penser le néo-libéralisme
Prix total: EUR 39,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Pour beaucoup, le néo-libéralisme constitue le phénomème majeur de notre temps. C'est lui qui donnerait la clé de la crise économique et financière, des nouvelles formes de management, ou encore de la "privatisation du monde". Il est pourtant difficile d'y voir clair à travers cette notion. Le néo-libéralisme, est-ce le "laisser-faire" ou bien l'avènement d'un Etat fort au service de la concurrence ? S'agit-il d'un modèle hyper-individualiste et libertaire, ou bien d'un nouveau conservatisme normalisateur ?

Pour s'y retrouver, ce livre propose une généalogie internationale des idées néo-libérales depuis les années 1930, à travers ces moments que furent le Colloque Walter Lippmann (1938) et la société du Mont Pèlerin (1947). Il montre comment la crise du libéralisme, après le Krach de Wall Street, a entraîné des révisions et des réaffirmations doctrinales visant à sauver les idées libérales. Mais, loin de toute vision complotiste et linéaire, il soutient aussi que la redéfinition du libéralisme a fait l'objet de conflits féroces entre ceux que l'on appellera les "néo-libéraux".

Sur cette base sont établies des distinctions historiques et conceptuelles entre des mouvements que l'on confond trop souvent : le conservatisme, le néo-conservatisme, le libertarisme et le néo-libéralisme. Revenant sur le travail des think tanks et des principaux théoriciens de ces mouvances, le livre montre aussi la présence de traditions nationales hétérogènes. Alors que la "droitisation" de l'Europe semble aujourd'hui en marche, une telle mise en perspective permet de mieux déchiffrer la crise de légitimité du capitalisme et les réponses politiques qui lui sont données.

Biographie de l'auteur

Serge Audier est maître de conférences en philosophie politique à l’Université Paris-Sorbonne. Il a notamment publié La pensée anti-68 : Essai sur les origines d’une restauration intellectuelle (2008, La Découverte) et Néolibéralisme(s), une archéologie intellectuelle (2012, Grasset).
 
 

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

3.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
Présentation très claire et très détaillée des différents courants de ce qu'on a appelé "néo-libéralisme" au XXème siècle, avec les bases idéologiques, philosophiques et politiques, et les personnalités en présence; l'expression néo-libéralisme recouvrant une multitude de tendances, de paradigmes et de théoriciens.
Ainsi à partir du Colloque Lippman de 1938 et surtout dans le cadre de la Société du Mont Pèlerin de 1947, deux pôles principaux apparaissent dans la constellation libérale. Le pôle Suisse-Allemand (le plus proche de la notion de néo-libéralisme avec l'ordo-libéralisme ou l'économie sociale de marché): Hunold, Rüstow, Röpke, Eucken et Erhard. L'autre pôle majeur étant anglo-américain (L.S.E., I.E.A., Ecole de Chicago, "Autrichiens" et libertariens): Hayek, Mises, Robbins, Popper, Plant, Cannan, Knight, Simons, Director, et Friedman. Les Français ont été éclipsés après le Colloque Lippman: Rougier, Baudin, Rueff, Aron, B. de Jouvenel, M. Allais.
Voilà un très grand travail de recherche au contenu de philosophie politique et d'épistémologie, mettant à jour les concepts, avec les auteurs et leurs idées, les enjeux et les conflits. Sont discutées les notions de libéralisme classique, paléo-libéralisme, néo-libéralisme, libéralisme sociologique, libéral-conservatisme, troisième voie...
Excellente étude comparée des courants et des auteurs pris deux à deux, jusqu'aux tendances récentes du néo-conservatisme, des libertariens et du néo-libéralisme catholique, aux Etats-Unis et en Grande Bretagne surtout. On peut parler aussi de Libéralisme tout court.
2 commentaires 25 sur 27 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Excellente enquête historique. C'est remarquablement documenté, écrit, bref un petit bijou de littérature historique. Un gros bémol cependant concernant deux reproches que j'ai à faire à ce brillant auteur. D'une part, ses attaques incessantes à l'encontre de deux auteurs (Halimi et Denord) qui ont fourni des travaux non moins remarquables, mais dont l'orientation politique ne semble pas du goût de Serge Audier, sans qu'il n'ait hélas la franchise de l'avouer clairement, préférant plutôt attaquer de biais en inventant une interprétation "théorie du complot" de leurs écrits. C’est hélas devenu l'argument ultime des libéraux pour discréditer la gauche. Ces affreux gauchistes ne verraient que du complot partout. Et c’est récurrent, à tel point que cela finit par exaspérer. J'ai lu "le grand bond en arrière" de Serge Halimi et "Néo-libéralisme, version française" de François Denord. J'ai été stupéfait du travail de ces deux auteurs, mais à aucun moment je n'y ai vu l'ombre de la description d'un grand complot capitaliste.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
"Néo-libéralisme(s) de Serge Audier est, tel qu'indiqué sur la couverture de l'exemplaire que j'ai reçu,qui ne correspond pas d'ailleurs à la couverture de l'édition vendue en librairie, un exemplaire de "Secondes épreuves non corrigées".La personne qui a vendu ce livre, soi-disant d'occasion, aurait dû le signaler sur la page de présentation d'Amazon.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 24 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?