undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

2,7 sur 5 étoiles3
2,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Album|Modifier
Prix:15,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 juillet 2012
Nürburgring 57 est un très bel album au graphisme original qui véhicule de l'émotion et colle bien à l'époque décrite.
La BD ne retrace qu'un seul grand prix, et le récit est si dense que l'on aurait aimé 8 pages supplémentaire.
On découvre un Fangio âgé, qui repousse ses limites et commence à douter. Ce sera la course la plus difficile de sa carrière et qui lui permettra d'obtenir son cinquième et dernier titre de champion du monde. Il se retirera l'année suivante.
L'interview et les commentaires de Mike Hawthorn sur sa vie et le métier de pilote prennent une saveur amère. Cet homme allait mourir deux ans plus tard et se savait condamné car atteint d'une maladie incurable.
Une façon différente et originale de traiter du sport automobile en BD.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est l'histoire du grand prix 1957 au Nurburgring.

C'est avant tout un roman graphique bien loin de la couverture. C'est aussi une course qui est beaucoup racontée et nettement moins dessinée. Les dessins sont parfois d'une approximation totale, manque de respect des proportions entre autre. Ce qui correspond à la définition du roman graphique, si vous aimez les dessins abstenez-vous de l'achat de cet album, à la présentation fort soignée, pour compenser le vide de l'intérieur ?
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2012
L'histoire romancée de la meilleure preuve de toujours de Juan Manuel Fangio, au sommet de son art, en particulier pour les 10 derniers tours de la course.
Je préférait bien que les dessins étaient au style plus réaliste de Graton.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus