undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:14,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 27 juillet 2010
Comme je l'ai déjà dit autre part, je ne suis pas trop friand de ce genre d'albums qui a tendance à pulluler.
Pourtant, je suis le premier à reconnaître que certains sortent du lot.
Ce premier volet de "Nativity in Black", un hommage à Black Sabbath période Ozzy est de ceux-là.
Tout d'abord, les compositions originales de Black Sabbath sont excellentes et font partie du patrimoine du Rock au sens large. 10 des 13 titres proviennent des 3 premiers albums du groupe. Autant dire de grands classiques. Mais bon, aussi fort soit le titre d'origine, il est toujours possible, malheureusement, de ne pas lui faire honneur. Ce qui m'amène au second aspect positif : les groupes qui participent à cette compilation sont des ténors du genre. Bonnes compos, bons groupes, difficile de faire quelque chose de bâclé.

Si certains ont choisi de rester fidèles aux compos d'origine (Ugly Kid Joe, Megadeth, Corrosion of Conformity, Bruce Dickinson), d'autres ont adapté les titres à leur style et c'est cette approche qui me semble la plus intéressante.
White Zombie nous atomise un "Children of the grave" qui n'en demandait pas tant, Sepultura nous démontre que "Symptom of the universe" est un vrai titre Thrash et 1000 Homo DJ's (comprendre Ministry) nous passe à la moulinette Jourgensen le merveilleux "Supernaut".
Biohazard, Faith No More et Type O Negative du regretté Peter Steele nous font aussi des reprises en n'oubliant pas d'y glisser un peu de leur personnalité.
Notons aussi le groupe Bulling Brummies qui est en fait une association exceptionnelle de la rythmique du Sabbath (Ward et Butler) avec le Metal God au chant et les guitaristes de Fight pour la reprise de "The wizard". Plus anecdotique est l'association Ozzy et Therapy pour reprendre "Iron Man". Histoire de voir que le madman n'a plus sa voix d'antant...
L'album a été réédité avec la reprise de "Solitude" par Cathedral qui vaut le détour car c'est un titre excellent et moins connu que les autres.

Au final, un bel hommage aux géniteurs du Heavy Metal par des vrais fans du groupe avant tout et une relecture moderne de vieux titres incontournables.
Un second volet est paru 6 ans plus tard, au moins aussi intéressant.
11 commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voici un bel album de reprises (que j'avais totalement oublié...). Pour tout vous dire, je l'avais acheté dans les années 90, je l'avais prêté... et je ne l'avais jamais récupéré. Je l'ai donc racheté et c'est assez rare pour que j'en fasse un comm' !
Alors, pourquoi devez-vous absolument écouter ce disque ?
1/ La reprise live de War Pigs par Faith No More mériterait bien une cinquantaine d'étoiles à elle toute seule.
2/ Ca fait toujours plaisir d'entendre la "douce" voix de Bruce Dickinson (et quelques envolées lyriques par dessus le marché sivouplé).
3/ Children of the Grave par White Zombie c'est immense.
4/ Iron Man par Ozzy et Therapy, c'est pas du Dior mais quand même, j'adore ! Les riffs bien lourds sont reconnaissables entre mille...
Last but not least, le graphisme de la pochette est impressionnant de finesse et de symbolisme.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)