Neal Morse

Top albums (Voir les 20)


Voir les 20 albums de Neal Morse

Neal Morse : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 33
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de Neal Morse
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Neal Morse naît à Van Nuys (Californie) le 2 août 1960. Après avoir étudié le piano et la guitare, Neal Morse débute dans la musique au début des années quatre-vingt et tâtonne pour trouver son style. Il quitte alors Los Angeles (Californie) et part pour l'Europe où il fait la manche guitare à la main et joue dans des clubs. De retour en Californie, Neal Morse forme en 1992 le groupe de rock progressif Spock's Beard avec son frère Alan Morse (guitare), lui même se consacrant au chant, aux claviers, et à la guitare.

Sa carrière solo débute en 1999 avec le sage pop rock de Neal Morse qui ... Lire la suite

Neal Morse naît à Van Nuys (Californie) le 2 août 1960. Après avoir étudié le piano et la guitare, Neal Morse débute dans la musique au début des années quatre-vingt et tâtonne pour trouver son style. Il quitte alors Los Angeles (Californie) et part pour l'Europe où il fait la manche guitare à la main et joue dans des clubs. De retour en Californie, Neal Morse forme en 1992 le groupe de rock progressif Spock's Beard avec son frère Alan Morse (guitare), lui même se consacrant au chant, aux claviers, et à la guitare.

Sa carrière solo débute en 1999 avec le sage pop rock de Neal Morse qui laisse les fans de rock progressif dubitatifs. Tout en restant membre de Spock's Beard jusqu'en 2002, Neal Morse participe au super groupe Transatlantic formé avec Mike Portnoy de Dream Theater, Roine Stolt de The Flower Kings, et Pete Trewavas de Marillion. Touché par un intense retour à la foi en 2002, Neal Morse quitte les deux groupes et sort It's Not Too Late où il indique sa nouvelle orientation.

Musicalement, il faut attendre Testimony en 2003 pour que Neal Morse ne conjugue ses exigences spirituelles avec un rock de nouveau progressif. One et en 2004 et 2005 approfondissent avec un bonheur moindre cette nouvelle voie. Neal Morse sort en 2005 le premier de ses albums consacrés à un répertoire purement chrétien, Lead Me Lord est sous titré Woship Sessions Volume 1. Quatre autres volumes sortent jusque Mighty to Save en 2010 qui est le Worship Sessions Volume 5. L'ambition de Neal Morse culmine en 2007 avec le conceptuel Sola Scriptura où Mike Portnoy vient donner des coups de baguettes magiques. 

Décidément peu prévisible, Neal Morse sort en 2007 un album dépouillé de country folk avec Songs from the Highway. L'inspiration de Neal Morse se tarit ensuite quelques peu avec la sortie d'albums enregistrés en public et du peu appétissant Lifeline en 2008. So Many roads: Live enregistré en Europe en 2008, sort en 2009 et constitue une somme de son style en concert. Neal Morse raccroche également cette année là les wagons avec Transatlantic qui sort l'album Whirlwind. Revigoré, Neal Morse se remet en selle avec Testimony Two en 2011, qu'il fait suivre la même année par Testimony Two: Live in Los Angeles. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Neal Morse naît à Van Nuys (Californie) le 2 août 1960. Après avoir étudié le piano et la guitare, Neal Morse débute dans la musique au début des années quatre-vingt et tâtonne pour trouver son style. Il quitte alors Los Angeles (Californie) et part pour l'Europe où il fait la manche guitare à la main et joue dans des clubs. De retour en Californie, Neal Morse forme en 1992 le groupe de rock progressif Spock's Beard avec son frère Alan Morse (guitare), lui même se consacrant au chant, aux claviers, et à la guitare.

Sa carrière solo débute en 1999 avec le sage pop rock de Neal Morse qui laisse les fans de rock progressif dubitatifs. Tout en restant membre de Spock's Beard jusqu'en 2002, Neal Morse participe au super groupe Transatlantic formé avec Mike Portnoy de Dream Theater, Roine Stolt de The Flower Kings, et Pete Trewavas de Marillion. Touché par un intense retour à la foi en 2002, Neal Morse quitte les deux groupes et sort It's Not Too Late où il indique sa nouvelle orientation.

Musicalement, il faut attendre Testimony en 2003 pour que Neal Morse ne conjugue ses exigences spirituelles avec un rock de nouveau progressif. One et en 2004 et 2005 approfondissent avec un bonheur moindre cette nouvelle voie. Neal Morse sort en 2005 le premier de ses albums consacrés à un répertoire purement chrétien, Lead Me Lord est sous titré Woship Sessions Volume 1. Quatre autres volumes sortent jusque Mighty to Save en 2010 qui est le Worship Sessions Volume 5. L'ambition de Neal Morse culmine en 2007 avec le conceptuel Sola Scriptura où Mike Portnoy vient donner des coups de baguettes magiques. 

Décidément peu prévisible, Neal Morse sort en 2007 un album dépouillé de country folk avec Songs from the Highway. L'inspiration de Neal Morse se tarit ensuite quelques peu avec la sortie d'albums enregistrés en public et du peu appétissant Lifeline en 2008. So Many roads: Live enregistré en Europe en 2008, sort en 2009 et constitue une somme de son style en concert. Neal Morse raccroche également cette année là les wagons avec Transatlantic qui sort l'album Whirlwind. Revigoré, Neal Morse se remet en selle avec Testimony Two en 2011, qu'il fait suivre la même année par Testimony Two: Live in Los Angeles. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Neal Morse naît à Van Nuys (Californie) le 2 août 1960. Après avoir étudié le piano et la guitare, Neal Morse débute dans la musique au début des années quatre-vingt et tâtonne pour trouver son style. Il quitte alors Los Angeles (Californie) et part pour l'Europe où il fait la manche guitare à la main et joue dans des clubs. De retour en Californie, Neal Morse forme en 1992 le groupe de rock progressif Spock's Beard avec son frère Alan Morse (guitare), lui même se consacrant au chant, aux claviers, et à la guitare.

Sa carrière solo débute en 1999 avec le sage pop rock de Neal Morse qui laisse les fans de rock progressif dubitatifs. Tout en restant membre de Spock's Beard jusqu'en 2002, Neal Morse participe au super groupe Transatlantic formé avec Mike Portnoy de Dream Theater, Roine Stolt de The Flower Kings, et Pete Trewavas de Marillion. Touché par un intense retour à la foi en 2002, Neal Morse quitte les deux groupes et sort It's Not Too Late où il indique sa nouvelle orientation.

Musicalement, il faut attendre Testimony en 2003 pour que Neal Morse ne conjugue ses exigences spirituelles avec un rock de nouveau progressif. One et en 2004 et 2005 approfondissent avec un bonheur moindre cette nouvelle voie. Neal Morse sort en 2005 le premier de ses albums consacrés à un répertoire purement chrétien, Lead Me Lord est sous titré Woship Sessions Volume 1. Quatre autres volumes sortent jusque Mighty to Save en 2010 qui est le Worship Sessions Volume 5. L'ambition de Neal Morse culmine en 2007 avec le conceptuel Sola Scriptura où Mike Portnoy vient donner des coups de baguettes magiques. 

Décidément peu prévisible, Neal Morse sort en 2007 un album dépouillé de country folk avec Songs from the Highway. L'inspiration de Neal Morse se tarit ensuite quelques peu avec la sortie d'albums enregistrés en public et du peu appétissant Lifeline en 2008. So Many roads: Live enregistré en Europe en 2008, sort en 2009 et constitue une somme de son style en concert. Neal Morse raccroche également cette année là les wagons avec Transatlantic qui sort l'album Whirlwind. Revigoré, Neal Morse se remet en selle avec Testimony Two en 2011, qu'il fait suivre la même année par Testimony Two: Live in Los Angeles. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page