Nicole Croisille

Les clients ont également acheté des articles de

Gregory Porter
Claude Bolling
William Sheller
Étienne Daho

Nicole Croisille : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 280
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Nicole Croisille

Biographie

Nicole Crosille naît le 9 octobre 1936 à Neuilly (Hauts-de-Seine).

Après des études de dactylographie, elle suit les cours de ballet à la Comédie-Française et participe à la comédie musicale L'Apprenti fakir avec Jean Marais à la fin des années cinquante. Au début de la décennie suivante, elle se fait un nom comme chanteuse de cabaret de Saint-Germain-des-Prés jusqu'à New York, où elle devient la meneuse de revue des Folies-Bergère, et enregistre ses premiers disques (notamment du Ray Charles).

« Chabadabada »

En 1966, sa rencontre avec le réalisateur Claude Lelouch débouche sur le fameux ... Lire la suite

Nicole Crosille naît le 9 octobre 1936 à Neuilly (Hauts-de-Seine).

Après des études de dactylographie, elle suit les cours de ballet à la Comédie-Française et participe à la comédie musicale L'Apprenti fakir avec Jean Marais à la fin des années cinquante. Au début de la décennie suivante, elle se fait un nom comme chanteuse de cabaret de Saint-Germain-des-Prés jusqu'à New York, où elle devient la meneuse de revue des Folies-Bergère, et enregistre ses premiers disques (notamment du Ray Charles).

« Chabadabada »

En 1966, sa rencontre avec le réalisateur Claude Lelouch débouche sur le fameux « Chabadabada » adapté de Don Costa par Pierre Barouh et Francis Lai, tiré du film Un Homme et une femme, puis sur le thème de Vivre pour vivre. Elle connaît un nouveau succès sous le nom de Tuesday Jackson avec la reprise du standard « I'll Never Leave You » pour le film Les Jeunes loups de Marcel Carné.

Les années soixante la consacre comme une interprète de jazz et de soul que son swing et sa voix profonde autorisent. Elle participe au disque Anna Livia Plurabelle, Jazz Sonata d'André Hodeir en compagnie de pointures (Michel Portal, Bernard Lubat, Pierre Michelot). En 1970, elle joue dans la pièce La Neige en été aux côtés de Mouloudji et de Régine.

Suite de succès

Son relatif silence sur la scène musicale est interrompu en 1972 avec la signature d'un contrat Philips qui lui apporte nombre de succès au hit-parade : « Une femme avec toi », « Téléphone moi », « Parlez-moi de lui (Il ne pense qu'à toi) », « Jusqu'au jour où tu partiras », « Je ne suis que l'amour » et quelques autres, jusqu'au thème du film Les Uns et les autres - dans lequel elle joue son propre rôle - en 1981. Les scènes de l'Olympia en 1976 et 1978, du Bataclan en 1988 et du Casino de Paris en 1991 l'acclament.

En 1985, année du tube « Le Blues du businessman », Nicole Croisille participe à la chanson « La Chanson de la vie » pour l'association caritative CARE France. En 1992, elle joue dans la comédie musicale Hello, Dolly au Châtelet.

Sur toutes les scènes

Partagée depuis toujours entre le cinéma, le théâtre et la chanson, Nicole Croisille alterne entre Deux mamans pour Noël (1998), un nouvel Olympia en 2003, le téléfilm Dolmen en 2005 et le spectacle hommage à Claude Nougaro, Nougaro, le jazz et moi au Théâtre de Dix-Heures puis en province en 2006, avec l'album homonyme.

Après avoir publié ses Mémoires (Je n'ai pas vu passer le temps, 2006, Le Cherche-Midi), Nicole Croisille enregistre un nouvel album original Bossa d'Hiver (2008) avec le compositeur Daniel Mercure.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Nicole Crosille naît le 9 octobre 1936 à Neuilly (Hauts-de-Seine).

Après des études de dactylographie, elle suit les cours de ballet à la Comédie-Française et participe à la comédie musicale L'Apprenti fakir avec Jean Marais à la fin des années cinquante. Au début de la décennie suivante, elle se fait un nom comme chanteuse de cabaret de Saint-Germain-des-Prés jusqu'à New York, où elle devient la meneuse de revue des Folies-Bergère, et enregistre ses premiers disques (notamment du Ray Charles).

« Chabadabada »

En 1966, sa rencontre avec le réalisateur Claude Lelouch débouche sur le fameux « Chabadabada » adapté de Don Costa par Pierre Barouh et Francis Lai, tiré du film Un Homme et une femme, puis sur le thème de Vivre pour vivre. Elle connaît un nouveau succès sous le nom de Tuesday Jackson avec la reprise du standard « I'll Never Leave You » pour le film Les Jeunes loups de Marcel Carné.

Les années soixante la consacre comme une interprète de jazz et de soul que son swing et sa voix profonde autorisent. Elle participe au disque Anna Livia Plurabelle, Jazz Sonata d'André Hodeir en compagnie de pointures (Michel Portal, Bernard Lubat, Pierre Michelot). En 1970, elle joue dans la pièce La Neige en été aux côtés de Mouloudji et de Régine.

Suite de succès

Son relatif silence sur la scène musicale est interrompu en 1972 avec la signature d'un contrat Philips qui lui apporte nombre de succès au hit-parade : « Une femme avec toi », « Téléphone moi », « Parlez-moi de lui (Il ne pense qu'à toi) », « Jusqu'au jour où tu partiras », « Je ne suis que l'amour » et quelques autres, jusqu'au thème du film Les Uns et les autres - dans lequel elle joue son propre rôle - en 1981. Les scènes de l'Olympia en 1976 et 1978, du Bataclan en 1988 et du Casino de Paris en 1991 l'acclament.

En 1985, année du tube « Le Blues du businessman », Nicole Croisille participe à la chanson « La Chanson de la vie » pour l'association caritative CARE France. En 1992, elle joue dans la comédie musicale Hello, Dolly au Châtelet.

Sur toutes les scènes

Partagée depuis toujours entre le cinéma, le théâtre et la chanson, Nicole Croisille alterne entre Deux mamans pour Noël (1998), un nouvel Olympia en 2003, le téléfilm Dolmen en 2005 et le spectacle hommage à Claude Nougaro, Nougaro, le jazz et moi au Théâtre de Dix-Heures puis en province en 2006, avec l'album homonyme.

Après avoir publié ses Mémoires (Je n'ai pas vu passer le temps, 2006, Le Cherche-Midi), Nicole Croisille enregistre un nouvel album original Bossa d'Hiver (2008) avec le compositeur Daniel Mercure.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Nicole Crosille naît le 9 octobre 1936 à Neuilly (Hauts-de-Seine).

Après des études de dactylographie, elle suit les cours de ballet à la Comédie-Française et participe à la comédie musicale L'Apprenti fakir avec Jean Marais à la fin des années cinquante. Au début de la décennie suivante, elle se fait un nom comme chanteuse de cabaret de Saint-Germain-des-Prés jusqu'à New York, où elle devient la meneuse de revue des Folies-Bergère, et enregistre ses premiers disques (notamment du Ray Charles).

« Chabadabada »

En 1966, sa rencontre avec le réalisateur Claude Lelouch débouche sur le fameux « Chabadabada » adapté de Don Costa par Pierre Barouh et Francis Lai, tiré du film Un Homme et une femme, puis sur le thème de Vivre pour vivre. Elle connaît un nouveau succès sous le nom de Tuesday Jackson avec la reprise du standard « I'll Never Leave You » pour le film Les Jeunes loups de Marcel Carné.

Les années soixante la consacre comme une interprète de jazz et de soul que son swing et sa voix profonde autorisent. Elle participe au disque Anna Livia Plurabelle, Jazz Sonata d'André Hodeir en compagnie de pointures (Michel Portal, Bernard Lubat, Pierre Michelot). En 1970, elle joue dans la pièce La Neige en été aux côtés de Mouloudji et de Régine.

Suite de succès

Son relatif silence sur la scène musicale est interrompu en 1972 avec la signature d'un contrat Philips qui lui apporte nombre de succès au hit-parade : « Une femme avec toi », « Téléphone moi », « Parlez-moi de lui (Il ne pense qu'à toi) », « Jusqu'au jour où tu partiras », « Je ne suis que l'amour » et quelques autres, jusqu'au thème du film Les Uns et les autres - dans lequel elle joue son propre rôle - en 1981. Les scènes de l'Olympia en 1976 et 1978, du Bataclan en 1988 et du Casino de Paris en 1991 l'acclament.

En 1985, année du tube « Le Blues du businessman », Nicole Croisille participe à la chanson « La Chanson de la vie » pour l'association caritative CARE France. En 1992, elle joue dans la comédie musicale Hello, Dolly au Châtelet.

Sur toutes les scènes

Partagée depuis toujours entre le cinéma, le théâtre et la chanson, Nicole Croisille alterne entre Deux mamans pour Noël (1998), un nouvel Olympia en 2003, le téléfilm Dolmen en 2005 et le spectacle hommage à Claude Nougaro, Nougaro, le jazz et moi au Théâtre de Dix-Heures puis en province en 2006, avec l'album homonyme.

Après avoir publié ses Mémoires (Je n'ai pas vu passer le temps, 2006, Le Cherche-Midi), Nicole Croisille enregistre un nouvel album original Bossa d'Hiver (2008) avec le compositeur Daniel Mercure.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page