D'occasion:
EUR 42,74
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Nightfall [Édition Collector]
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Nightfall [Édition Collector]


Voir les offres de ces vendeurs.
2 neufs à partir de EUR 47,49 1 d'occasion à partir de EUR 42,74

Offres spéciales et liens associés

  • Boutique 90 ans Warner: tous vos films, toutes vos séries, toutes vos licences préférées et bien plus encore...


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Aldo Ray, Brian Keith, Anne Bancroft, Jocelyn Brando, James Gregory
  • Réalisateurs : Aldo Ray, Brian Keith, Anne Bancroft, Jocelyn Brando, James Gregory
  • Format : PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0 Mono)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Wild Side Video
  • Date de sortie du DVD : 6 juin 2012
  • Durée : 76 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • ASIN: B006U1QQQA
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 29.104 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Contenu additionnel

Master restauré (image & son)
Contient le livre "Le noir n'est pas si noir" de Philippe Garnier, journaliste et historien du cinéma (80 pages)
"Jacques Tourneur, à l'ombre du film noir" : entretien avec Michael Henri Wilson, historien du cinéma et spécialiste de Jacques Tourneur (26')
Bandes-annonces
Galerie photos
Contenu DVD-Rom
Liens internet

Descriptions du produit

Descriptions du produit

James Vanning est un homme simple et tranquille. Mais l'argent d'un casse a disparu et deux malfrats extrêmement dangereux pensent qu'il est en sa possession. Vanning devient un homme en fuite, traqué par ces malfrats, filé par l'enquêteur de la compagnie d'assurance. Marie Gardner, un mannequin qu'il rencontre par hasard, s'embarque bientôt avec lui dans cette aventure qui les emmènera dans les montagnes enneigées du Wyoming...

Synopsis

James Vanning est un homme simple et tranquille. Mais l'argent d'un casse a disparu et deux malfrats extrêmement dangereux pensent qu'il est en sa possession. Vanning devient un homme en fuite, traqué par ces malfrats, filé par l'enquêteur de la compagnie d'assurance. Marie Gardner, un mannequin qu'il rencontre par hasard, s'embarque bientôt avec lui dans cette aventure qui les emmènera dans les montagnes enneigées du Wyoming...

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par freddiefreejazz TOP 500 COMMENTATEURS le 12 juillet 2012
Format: DVD Achat vérifié
Jacques Tourneur fait partie de ces cinéastes pour lesquels j'ai beaucoup d'affection. Out of The Past (1947), Cat People (1941) ou encore Stars in my Crown (1950) sont autant de films que je chéris et revois avec toujours autant de bonheur... Dans le magnifique ouvrage que lui a consacré Michael Henry Wilson (Jacques Tourneur ou La Magie de la suggestion), on y trouvera une mine d'informations, de photos et d'analyses de films que je reprendrai peut-être pour cette occasion. On peut y lire en outre, ce qui justifiera mon amour pour ce cinéaste, qu'à Hollywood, "Tourneur fut l'un des contrebandiers, peut-être le premier, qui a subverti le récit classique de l'intérieur. Un explorateur de l'autre côté, en quête de passages qui ouvrent sur d'autres dimensions. Un poète attentif à l'inquiétante étrangeté de notre décor quotidien lorsqu'il révèle ses fractures. Un promeneur extraordinairement solitaire, poursuivant à l'insu de tous, protégé par son humilité même, une expérimentation qui a transformé le cinéma en profondeur" (quatrième de couverture).

Nightfall tourné en 1957, soit dix ans après la publication du roman de David Goodis, et près d'une décennie après le merveilleux Out of The Past, est un bon petit film noir qui ne démérite pas.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par zybine, amateur éclairé TOP 100 COMMENTATEURS le 20 février 2012
Format: DVD
Ce film noir tardif de Jacques Tourneur n'atteint pas le brio de La Griffe du passé mais réserve de bons moments. Adapté du roman de David Goodis (Nightfall), le film présente une trame simple, rendue plus subtile par d'abondants et savants flashbacks. Parti avec un ami pêcher dans le Wyoming, James Vanning (Aldo Ray) se porte au secours d'individus qui ont eu un accident de voiture. Il s'agit de casseurs qui ont 350 000 dollars en poche. Si son ami est tué par les individus, qui ne veulent pas laisser de traces, Vanning parvient à s'échapper et à récupérer la mallette qu'il laisse abandonnée dans un champ enneigé. Plus tard, à L.A., les deux braqueurs et un expert en assurances localisent Vanning. Et tout ce petit monde repart pour le Wyoming à la recherche du pactole.
En dépit de son cadre inusité (les montagnes enneigées des Rocheuses), Nightfall baigne dans une atmosphère achétypale de film noir. Fatum de l'argent non mérité, mauvais choix et paranoïa du héros, mélancolie de la liaison avec une toute jeune Anne Bancroft : tout concourt à faite de notre artiste la victime désignée des circonstances et de ses choix, qu'il assume avec un fatalisme lui aussi typique. Sa résignation douce amère ("je suis tellement fatigué" se plaint-il au contrôleur des assurances) et le trouble qui naît des allers retours en passé et présent ancrent le film dans une atmosphère qui tangente le fantastique cher à l'auteur.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par marmottes le 15 septembre 2013
Format: DVD Achat vérifié
Ça y est je l'ai vu ! Avec un ami on à décidé de regarder ce vieux film noir ! On a été surpris c'est excellent ! L'ambiance, les prises de vue, l'éclairage, et de voir toute jeune la trépassée Anne Bankroft ! C'est un bon film ! Hélas trop court, à peine 1 heure et quart ! Le blond Aldo Ray est crédible, vu également dans : "We are no angels et dans Battle Cry ! À voir !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ashley TOP 500 COMMENTATEURS le 3 janvier 2013
Format: DVD Achat vérifié
Incroyable Jacques Tourneur. La filmographie de cet enfant de la balle donne le vertige avec une constance dans l'oeuvre: l'ombre. Ombre de la psychée dans Angoisse avec Hedy Lamarr (disponible chez Montparnasse), ombre de l'inquiétante étrangeté dans son cycle de films d'horreurs tournés pour Val Lewton et dans Curse of the Demon (l'un de ses films que je préfère), ombre du monde criminel (Out of the past), il parvient même à insuffler cette thématique dans ses films les plus lumineux, comme Anne of the Indies et The Flame and the arrow, avec un questionnement existentiel sur l'origine de ses héros. Dans Nightfall il est question également d'ombre mais d'ombre blanche avec une luminosité remarquable pour un tel film noir: enseignes lumineuses, défilé de mannequins sous le soleil, étendues immaculées de neige, peut-être des métaphores pour suggérer la quête de vérité, de lumière, qu'entreprend James Gregory (aka Ben Fraser dans le film) en espionnant Aldo Ray soupçonné non seulement de meurtre mais également de la disparition du fruit d'un hold-up. Bien évidemment cette lumière qui grignote tout sur son passage est imputable, en 1957,à l'influence grandissante de la télévision, qui contamine les foyers américains avec ses plateaux suréclairés, véritable antonymes de la salle noire et mystérieuse des cinémas. Cela n'empêche pas Tourneur de demeurer un exceptionnel filmeur d'histoires. Il faut voir avec quelle habilité ll passe, en un plan, du présent au passé.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?