Nightwish

Les clients ont également acheté des articles de

Tarja
Within Temptation
Epica
Delain
Kamelot
Tuomas Holopainen
Sirenia
Xandria

Top albums (Voir les 70)


Voir les 70 albums de Nightwish

Nightwish : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 435
Titre Album  

Image de Nightwish
Fourni par l'artiste ou son représentant


Biographie

Le groupe Nightwish naît en 1996, d'un projet commun à deux étudiants de la Sibelius Academy, prestigieuse école de musique finlandaise. Tarja Turunen (chanteuse soprano, 17/8/1977), Emppu Vuorinen (guitariste, 24/6/1978) et Tuomas Holopainen (claviers, 25/12/1976) suivent tous trois les cours de l'Académie de Kuopio quand Tuomas, désireux de monter un groupe de musique acoustique, dont il assurerait la composition des airs.

La Castafiore et le Capitaine Hard Rock

Une maquette est enregistrée, mais la voix de Tarja Turunen s'avère trop forte pour les sonorités recherchées. Le projet prend ... Lire la suite

Le groupe Nightwish naît en 1996, d'un projet commun à deux étudiants de la Sibelius Academy, prestigieuse école de musique finlandaise. Tarja Turunen (chanteuse soprano, 17/8/1977), Emppu Vuorinen (guitariste, 24/6/1978) et Tuomas Holopainen (claviers, 25/12/1976) suivent tous trois les cours de l'Académie de Kuopio quand Tuomas, désireux de monter un groupe de musique acoustique, dont il assurerait la composition des airs.

La Castafiore et le Capitaine Hard Rock

Une maquette est enregistrée, mais la voix de Tarja Turunen s'avère trop forte pour les sonorités recherchées. Le projet prend donc rapidement une autre direction : le groupe ayant besoin d'un batteur, Emppu Vuorinen propose son ami Jukka (dit Julius) Nevalainen (21/4/1978), avec lequel il partage un goût prononcé pour le heavy metal. Tuomas Holopainen, intérréssé par la combinaison entre les sonorités metal et la voix puissante et mélodieuse de Tarja, décide d'abandonner son idée de groupe acoustique pour passer au heavy metal pur et dur, combinant les techniques musicales du power metal (esthétique mythologique, harmonies rapides, voix claires) et du metal symphonique (usage des claviers, rythmes opératiques).

La voix de Tarja Turunen et sa formation classique de chanteuse d'opéra contribuent d'emblée à donner au groupe une identité artistique immédiatement reconnaissable, le vibrato de l'interprète se mariant brillamment avec les montées en puissance de l'accompagnement instrumental. Nightwish enregistre en 1997 une seconde maquette (Angels Fall First) qui vaut au groupe, grâce à l'entregent de leur ami Tapio Wilska (lui-même chanteur montant), un contrat de deux albums avec le label finnois Spinefarm Records.

Si l'album n'est distribué qu'en peu d'exemplaires, le single « The Carpenter » se classe troisième au hit-parade finnois et vaut au groupe son premier succès commercial. Après quelques mois au ralenti du fait de l'emploi des membres du groupe (les garçons doivent faire leur service militaire et Tarja Turunen doit finir ses études), Nightwish réalise en 1998 une longue série de concerts, qui contribue à faire grandir la réputation du groupe au sein de la scène metal finnoise. Sami Vänskä, ami de Tuomas Holopainen, rejoint bientôt le groupe en qualité de bassiste.

Grognements et vocalises

A la fin 1998, Nightwish enregistre son second album, Oceanborn, qui adopte un son plus élaboré et plus progressif. Tapio Wilska participe en guest-star aux chansons « The Pharoah Sails to Orion » et « Devil and the Deep Dark Ocean », sa voix de basse grondante créant un contraste saisissant avec l'organe de soprano de Tarja Turunen. Porté notamment par le single « Sacrament of Wilderness », qui devient n°1 au hit-parade finnois, l'album permet à Nightwish d'accéder à une véritable notoriété, qui devient rapidement internationale : la popularité de la chanson-phare amène l'album, initialement distribué uniquement en Finlande, à se vendre à l'étranger.

Empochant un Disque d'or en Finlande, Nightwish se paie le luxe de devenir très populaire dans d'autres pays européens, comme l'Allemagne, où le single « Sleeping Sun » fait un véritable carton plein. Etoile montante du metal, Nightwish assure en 1999 les premières parties de la tournée européenne du groupe allemand Rage.

En 2000, Nightwish est même sur les rangs pour représenter la Finlande au Concours Eurovision de la Chanson : si le jury leur préfère finalement une autre concurrente, les votes du public les classent premiers, indice de l'étendue de la popularité du groupe dans son pays. Nightwish enfonce ensuite le clou avec l'album Wishmaster, qui prend d'entrée la première place du classement finnois, suite à quoi le groupe réalise alors sa première tournée mondiale et se produit en Europe et en Amérique du Sud.

Suit en 2001 l'album Over the Hills and Far Away, dont la chanson-titre est une reprise d'un morceau du bluesman irlandais Gary Moore. L'album compte de nombreux inédits mais aussi des enregistrements live de quelques chansons du précédents, comme « She Is My Sin ». Nightwish connaît à cette occasion sa première crise, avec le départ de Sami Vänskä, en désaccord avec Tuomas Holopainen sur l'orientation musicale du groupe. Mais il est vite remplacé par une recrue de poids, en la présence de Marco Hietala (14/1/1966), musicien à la solide expérience (au sein de Tarot et de Sinergy), qui assure des fonctions de bassiste, compositeur et chanteur.

Son influence se fait sentir sur de nombreuses chansons, écrites pour comporter des duos de chant homme/femme, reposant sur le contraste entre les deux voix. L'album suivant, Century Child, marque une évolution musicale notable, grâce à l'accompagnement d'un orchestre, qui renforce l'aspect « métissage musical » de la production de Nightwish. La reprise de la chanson « The Phantom of the Opera », tirée du spectacle homonyme d'Andrew Lloyd Webber, est un signe supplémentaire de l'orientation de plus en plus lyrique de Nightwish, qui tire une grande part de sa popularité de l'apport vocal de Tarja Turunen. Century Child est un véritable triomphe en Finlande - où il bat des records de ventes et atteint en deux heures le statut de Disque d'or - et cimente le succès de Nightwish sur le continent européen.

Burn an Angel's Wings to Dust

Nightwish continue de produire des albums à un rythme soutenu et sort en 2004 Once, qui renforce encore l'aspect orchestral et symphonique de la musique : sur de nombreux titres de l'album, le groupe est accompagné par le London Philharmonic Orchestra. Des titres fortement lyriques comme « Wish I Had an Angel », sur lequel le duo Marco Hietala/Tarja Turunen fait merveille et qui remporte un beau succès aux Etats-Unis, et le plus apaisé « Nemo », contribuent à assurer la réussite de l'album. Disque de platine en Finlande et en Allemagne, n°1 des ventes de disques en Grèce, en Hongrie et en Norvège, Once fait de Nightwish l'un des groupes de metal les plus populaires d'Europe : la gloire du groupe est à son comble

Toutes les bonnes choses ont malheureusement une fin et Nightwish tangue ensuite sérieusement avec le clash entre Tarja Turunen et Tuomas Holopainen. Considérant que la chanteuse, qui s'oriente de plus en plus vers une carrière solo, ne sert plus les intérêts du groupe, les membres de Nightwish prennent fin 2005 l'initiative de l'exclure, ce qui donne lieu à une tragi-comédie sous l'oeil consterné des fans du groupe, avec échange de lettres ouvertes et de reproches divers entre Tarja Turunen et ses anciens compagnons.

Nightwish s'accorde un hiatus de quelques mois pour trouver une chanteuse susceptible de la remplacer, tout en enregistrant des airs pour un album suivant. Au printemps 2007, le public découvre que la Suédoise Anette Olzon (née Blyckert, 21/6/1971) est la nouvelle chanteuse féminine du groupe. A l'automne sort enfin l'album Dark Passion Play, soutenu par un lancement habilement orchestré et une longue tournée mondiale.

Malgré la nouvelle orientation moins lyrique de Nightwish due à la grande différence de voix entre Tarja et Anette Olzon, le groupe finlandais ne perd rien de sa vista en décembre 2011 pour Imaginaerum. Emmené par le single « Storytime », Imaginaerum démontre que Nightwish reste la référence du metal symphonique dans ce qu'il a de plus grandiose. Imaginaerum devient en 2012 un film musical et fantastique, dont la bande originale est inspirée de l'album. C'est en pleine tournée avec Kamelot que Nightwish annonce le départ d'Anette Olzon le 1er octobre 2012, elle est remplacée pour la suite de la tournée par Floor Jansen. L'album Imaginaerum: The Score sort le 12 novembre 2012. Copyright 2014 Music Story Nikita Malliarakis

Le groupe Nightwish naît en 1996, d'un projet commun à deux étudiants de la Sibelius Academy, prestigieuse école de musique finlandaise. Tarja Turunen (chanteuse soprano, 17/8/1977), Emppu Vuorinen (guitariste, 24/6/1978) et Tuomas Holopainen (claviers, 25/12/1976) suivent tous trois les cours de l'Académie de Kuopio quand Tuomas, désireux de monter un groupe de musique acoustique, dont il assurerait la composition des airs.

La Castafiore et le Capitaine Hard Rock

Une maquette est enregistrée, mais la voix de Tarja Turunen s'avère trop forte pour les sonorités recherchées. Le projet prend donc rapidement une autre direction : le groupe ayant besoin d'un batteur, Emppu Vuorinen propose son ami Jukka (dit Julius) Nevalainen (21/4/1978), avec lequel il partage un goût prononcé pour le heavy metal. Tuomas Holopainen, intérréssé par la combinaison entre les sonorités metal et la voix puissante et mélodieuse de Tarja, décide d'abandonner son idée de groupe acoustique pour passer au heavy metal pur et dur, combinant les techniques musicales du power metal (esthétique mythologique, harmonies rapides, voix claires) et du metal symphonique (usage des claviers, rythmes opératiques).

La voix de Tarja Turunen et sa formation classique de chanteuse d'opéra contribuent d'emblée à donner au groupe une identité artistique immédiatement reconnaissable, le vibrato de l'interprète se mariant brillamment avec les montées en puissance de l'accompagnement instrumental. Nightwish enregistre en 1997 une seconde maquette (Angels Fall First) qui vaut au groupe, grâce à l'entregent de leur ami Tapio Wilska (lui-même chanteur montant), un contrat de deux albums avec le label finnois Spinefarm Records.

Si l'album n'est distribué qu'en peu d'exemplaires, le single « The Carpenter » se classe troisième au hit-parade finnois et vaut au groupe son premier succès commercial. Après quelques mois au ralenti du fait de l'emploi des membres du groupe (les garçons doivent faire leur service militaire et Tarja Turunen doit finir ses études), Nightwish réalise en 1998 une longue série de concerts, qui contribue à faire grandir la réputation du groupe au sein de la scène metal finnoise. Sami Vänskä, ami de Tuomas Holopainen, rejoint bientôt le groupe en qualité de bassiste.

Grognements et vocalises

A la fin 1998, Nightwish enregistre son second album, Oceanborn, qui adopte un son plus élaboré et plus progressif. Tapio Wilska participe en guest-star aux chansons « The Pharoah Sails to Orion » et « Devil and the Deep Dark Ocean », sa voix de basse grondante créant un contraste saisissant avec l'organe de soprano de Tarja Turunen. Porté notamment par le single « Sacrament of Wilderness », qui devient n°1 au hit-parade finnois, l'album permet à Nightwish d'accéder à une véritable notoriété, qui devient rapidement internationale : la popularité de la chanson-phare amène l'album, initialement distribué uniquement en Finlande, à se vendre à l'étranger.

Empochant un Disque d'or en Finlande, Nightwish se paie le luxe de devenir très populaire dans d'autres pays européens, comme l'Allemagne, où le single « Sleeping Sun » fait un véritable carton plein. Etoile montante du metal, Nightwish assure en 1999 les premières parties de la tournée européenne du groupe allemand Rage.

En 2000, Nightwish est même sur les rangs pour représenter la Finlande au Concours Eurovision de la Chanson : si le jury leur préfère finalement une autre concurrente, les votes du public les classent premiers, indice de l'étendue de la popularité du groupe dans son pays. Nightwish enfonce ensuite le clou avec l'album Wishmaster, qui prend d'entrée la première place du classement finnois, suite à quoi le groupe réalise alors sa première tournée mondiale et se produit en Europe et en Amérique du Sud.

Suit en 2001 l'album Over the Hills and Far Away, dont la chanson-titre est une reprise d'un morceau du bluesman irlandais Gary Moore. L'album compte de nombreux inédits mais aussi des enregistrements live de quelques chansons du précédents, comme « She Is My Sin ». Nightwish connaît à cette occasion sa première crise, avec le départ de Sami Vänskä, en désaccord avec Tuomas Holopainen sur l'orientation musicale du groupe. Mais il est vite remplacé par une recrue de poids, en la présence de Marco Hietala (14/1/1966), musicien à la solide expérience (au sein de Tarot et de Sinergy), qui assure des fonctions de bassiste, compositeur et chanteur.

Son influence se fait sentir sur de nombreuses chansons, écrites pour comporter des duos de chant homme/femme, reposant sur le contraste entre les deux voix. L'album suivant, Century Child, marque une évolution musicale notable, grâce à l'accompagnement d'un orchestre, qui renforce l'aspect « métissage musical » de la production de Nightwish. La reprise de la chanson « The Phantom of the Opera », tirée du spectacle homonyme d'Andrew Lloyd Webber, est un signe supplémentaire de l'orientation de plus en plus lyrique de Nightwish, qui tire une grande part de sa popularité de l'apport vocal de Tarja Turunen. Century Child est un véritable triomphe en Finlande - où il bat des records de ventes et atteint en deux heures le statut de Disque d'or - et cimente le succès de Nightwish sur le continent européen.

Burn an Angel's Wings to Dust

Nightwish continue de produire des albums à un rythme soutenu et sort en 2004 Once, qui renforce encore l'aspect orchestral et symphonique de la musique : sur de nombreux titres de l'album, le groupe est accompagné par le London Philharmonic Orchestra. Des titres fortement lyriques comme « Wish I Had an Angel », sur lequel le duo Marco Hietala/Tarja Turunen fait merveille et qui remporte un beau succès aux Etats-Unis, et le plus apaisé « Nemo », contribuent à assurer la réussite de l'album. Disque de platine en Finlande et en Allemagne, n°1 des ventes de disques en Grèce, en Hongrie et en Norvège, Once fait de Nightwish l'un des groupes de metal les plus populaires d'Europe : la gloire du groupe est à son comble

Toutes les bonnes choses ont malheureusement une fin et Nightwish tangue ensuite sérieusement avec le clash entre Tarja Turunen et Tuomas Holopainen. Considérant que la chanteuse, qui s'oriente de plus en plus vers une carrière solo, ne sert plus les intérêts du groupe, les membres de Nightwish prennent fin 2005 l'initiative de l'exclure, ce qui donne lieu à une tragi-comédie sous l'oeil consterné des fans du groupe, avec échange de lettres ouvertes et de reproches divers entre Tarja Turunen et ses anciens compagnons.

Nightwish s'accorde un hiatus de quelques mois pour trouver une chanteuse susceptible de la remplacer, tout en enregistrant des airs pour un album suivant. Au printemps 2007, le public découvre que la Suédoise Anette Olzon (née Blyckert, 21/6/1971) est la nouvelle chanteuse féminine du groupe. A l'automne sort enfin l'album Dark Passion Play, soutenu par un lancement habilement orchestré et une longue tournée mondiale.

Malgré la nouvelle orientation moins lyrique de Nightwish due à la grande différence de voix entre Tarja et Anette Olzon, le groupe finlandais ne perd rien de sa vista en décembre 2011 pour Imaginaerum. Emmené par le single « Storytime », Imaginaerum démontre que Nightwish reste la référence du metal symphonique dans ce qu'il a de plus grandiose. Imaginaerum devient en 2012 un film musical et fantastique, dont la bande originale est inspirée de l'album. C'est en pleine tournée avec Kamelot que Nightwish annonce le départ d'Anette Olzon le 1er octobre 2012, elle est remplacée pour la suite de la tournée par Floor Jansen. L'album Imaginaerum: The Score sort le 12 novembre 2012. Copyright 2014 Music Story Nikita Malliarakis

Le groupe Nightwish naît en 1996, d'un projet commun à deux étudiants de la Sibelius Academy, prestigieuse école de musique finlandaise. Tarja Turunen (chanteuse soprano, 17/8/1977), Emppu Vuorinen (guitariste, 24/6/1978) et Tuomas Holopainen (claviers, 25/12/1976) suivent tous trois les cours de l'Académie de Kuopio quand Tuomas, désireux de monter un groupe de musique acoustique, dont il assurerait la composition des airs.

La Castafiore et le Capitaine Hard Rock

Une maquette est enregistrée, mais la voix de Tarja Turunen s'avère trop forte pour les sonorités recherchées. Le projet prend donc rapidement une autre direction : le groupe ayant besoin d'un batteur, Emppu Vuorinen propose son ami Jukka (dit Julius) Nevalainen (21/4/1978), avec lequel il partage un goût prononcé pour le heavy metal. Tuomas Holopainen, intérréssé par la combinaison entre les sonorités metal et la voix puissante et mélodieuse de Tarja, décide d'abandonner son idée de groupe acoustique pour passer au heavy metal pur et dur, combinant les techniques musicales du power metal (esthétique mythologique, harmonies rapides, voix claires) et du metal symphonique (usage des claviers, rythmes opératiques).

La voix de Tarja Turunen et sa formation classique de chanteuse d'opéra contribuent d'emblée à donner au groupe une identité artistique immédiatement reconnaissable, le vibrato de l'interprète se mariant brillamment avec les montées en puissance de l'accompagnement instrumental. Nightwish enregistre en 1997 une seconde maquette (Angels Fall First) qui vaut au groupe, grâce à l'entregent de leur ami Tapio Wilska (lui-même chanteur montant), un contrat de deux albums avec le label finnois Spinefarm Records.

Si l'album n'est distribué qu'en peu d'exemplaires, le single « The Carpenter » se classe troisième au hit-parade finnois et vaut au groupe son premier succès commercial. Après quelques mois au ralenti du fait de l'emploi des membres du groupe (les garçons doivent faire leur service militaire et Tarja Turunen doit finir ses études), Nightwish réalise en 1998 une longue série de concerts, qui contribue à faire grandir la réputation du groupe au sein de la scène metal finnoise. Sami Vänskä, ami de Tuomas Holopainen, rejoint bientôt le groupe en qualité de bassiste.

Grognements et vocalises

A la fin 1998, Nightwish enregistre son second album, Oceanborn, qui adopte un son plus élaboré et plus progressif. Tapio Wilska participe en guest-star aux chansons « The Pharoah Sails to Orion » et « Devil and the Deep Dark Ocean », sa voix de basse grondante créant un contraste saisissant avec l'organe de soprano de Tarja Turunen. Porté notamment par le single « Sacrament of Wilderness », qui devient n°1 au hit-parade finnois, l'album permet à Nightwish d'accéder à une véritable notoriété, qui devient rapidement internationale : la popularité de la chanson-phare amène l'album, initialement distribué uniquement en Finlande, à se vendre à l'étranger.

Empochant un Disque d'or en Finlande, Nightwish se paie le luxe de devenir très populaire dans d'autres pays européens, comme l'Allemagne, où le single « Sleeping Sun » fait un véritable carton plein. Etoile montante du metal, Nightwish assure en 1999 les premières parties de la tournée européenne du groupe allemand Rage.

En 2000, Nightwish est même sur les rangs pour représenter la Finlande au Concours Eurovision de la Chanson : si le jury leur préfère finalement une autre concurrente, les votes du public les classent premiers, indice de l'étendue de la popularité du groupe dans son pays. Nightwish enfonce ensuite le clou avec l'album Wishmaster, qui prend d'entrée la première place du classement finnois, suite à quoi le groupe réalise alors sa première tournée mondiale et se produit en Europe et en Amérique du Sud.

Suit en 2001 l'album Over the Hills and Far Away, dont la chanson-titre est une reprise d'un morceau du bluesman irlandais Gary Moore. L'album compte de nombreux inédits mais aussi des enregistrements live de quelques chansons du précédents, comme « She Is My Sin ». Nightwish connaît à cette occasion sa première crise, avec le départ de Sami Vänskä, en désaccord avec Tuomas Holopainen sur l'orientation musicale du groupe. Mais il est vite remplacé par une recrue de poids, en la présence de Marco Hietala (14/1/1966), musicien à la solide expérience (au sein de Tarot et de Sinergy), qui assure des fonctions de bassiste, compositeur et chanteur.

Son influence se fait sentir sur de nombreuses chansons, écrites pour comporter des duos de chant homme/femme, reposant sur le contraste entre les deux voix. L'album suivant, Century Child, marque une évolution musicale notable, grâce à l'accompagnement d'un orchestre, qui renforce l'aspect « métissage musical » de la production de Nightwish. La reprise de la chanson « The Phantom of the Opera », tirée du spectacle homonyme d'Andrew Lloyd Webber, est un signe supplémentaire de l'orientation de plus en plus lyrique de Nightwish, qui tire une grande part de sa popularité de l'apport vocal de Tarja Turunen. Century Child est un véritable triomphe en Finlande - où il bat des records de ventes et atteint en deux heures le statut de Disque d'or - et cimente le succès de Nightwish sur le continent européen.

Burn an Angel's Wings to Dust

Nightwish continue de produire des albums à un rythme soutenu et sort en 2004 Once, qui renforce encore l'aspect orchestral et symphonique de la musique : sur de nombreux titres de l'album, le groupe est accompagné par le London Philharmonic Orchestra. Des titres fortement lyriques comme « Wish I Had an Angel », sur lequel le duo Marco Hietala/Tarja Turunen fait merveille et qui remporte un beau succès aux Etats-Unis, et le plus apaisé « Nemo », contribuent à assurer la réussite de l'album. Disque de platine en Finlande et en Allemagne, n°1 des ventes de disques en Grèce, en Hongrie et en Norvège, Once fait de Nightwish l'un des groupes de metal les plus populaires d'Europe : la gloire du groupe est à son comble

Toutes les bonnes choses ont malheureusement une fin et Nightwish tangue ensuite sérieusement avec le clash entre Tarja Turunen et Tuomas Holopainen. Considérant que la chanteuse, qui s'oriente de plus en plus vers une carrière solo, ne sert plus les intérêts du groupe, les membres de Nightwish prennent fin 2005 l'initiative de l'exclure, ce qui donne lieu à une tragi-comédie sous l'oeil consterné des fans du groupe, avec échange de lettres ouvertes et de reproches divers entre Tarja Turunen et ses anciens compagnons.

Nightwish s'accorde un hiatus de quelques mois pour trouver une chanteuse susceptible de la remplacer, tout en enregistrant des airs pour un album suivant. Au printemps 2007, le public découvre que la Suédoise Anette Olzon (née Blyckert, 21/6/1971) est la nouvelle chanteuse féminine du groupe. A l'automne sort enfin l'album Dark Passion Play, soutenu par un lancement habilement orchestré et une longue tournée mondiale.

Malgré la nouvelle orientation moins lyrique de Nightwish due à la grande différence de voix entre Tarja et Anette Olzon, le groupe finlandais ne perd rien de sa vista en décembre 2011 pour Imaginaerum. Emmené par le single « Storytime », Imaginaerum démontre que Nightwish reste la référence du metal symphonique dans ce qu'il a de plus grandiose. Imaginaerum devient en 2012 un film musical et fantastique, dont la bande originale est inspirée de l'album. C'est en pleine tournée avec Kamelot que Nightwish annonce le départ d'Anette Olzon le 1er octobre 2012, elle est remplacée pour la suite de la tournée par Floor Jansen. L'album Imaginaerum: The Score sort le 12 novembre 2012. Copyright 2014 Music Story Nikita Malliarakis


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page