Nile

Les clients ont également acheté des articles de

Top albums (Voir les 14)


Voir les 14 albums de Nile

Nile : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 131
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Nile
Fourni par l'artiste ou son représentant


Biographie

Karl Sanders (chant, guitare, claviers) forme Nile à Greensboro (Caroline-du-Sud) en 1993. Le groupe développe un style particulièrement agressif qui le situe d'emblée dans la veine "brutale" du death metal. Mais l'originalité de Nile se situe surtout dans son utilisation de mélodies, et même d'instruments, inspirés de l'Egypte ancienne. Les légendes et les traditions de l'époque des pharaons sont elles au coeur des thèmes développés par Nile.

Le groupe commence par faire les premières parties des artistes de death metal en goguette dans le sud des Etats-Unis et sort Festivals of Atonement ... Lire la suite

Karl Sanders (chant, guitare, claviers) forme Nile à Greensboro (Caroline-du-Sud) en 1993. Le groupe développe un style particulièrement agressif qui le situe d'emblée dans la veine "brutale" du death metal. Mais l'originalité de Nile se situe surtout dans son utilisation de mélodies, et même d'instruments, inspirés de l'Egypte ancienne. Les légendes et les traditions de l'époque des pharaons sont elles au coeur des thèmes développés par Nile.

Le groupe commence par faire les premières parties des artistes de death metal en goguette dans le sud des Etats-Unis et sort Festivals of Atonement en 1995. Après deux autres albums à la renommée toute locale, Nile se voit distribué par Relapse Records à partir de 1998. De ce fait Nile commence à tourner en ouverture d'Incantation ou Morbid Angel. Black Seeds of Vengeance en 2000 témoigne de la montée en puissance de Nile.

Après In Their Darkened Shrines (2002) et Annihilation of the Wicked (2005), Nile franchit un nouveau palier en signant avec Nuclear Blast. Cette fois c'est la renommée internationale qui ouvre son sarcophage doré aux violences sonores de Nile.  Ithyphallic en 2007 se classe dans les ventes de pays aussi exotiques que la France, les Pays-Bas ou la Finlande.

Nile continue à bâtir la pyramide de son succès avec Those Whom the Gods Detest en novembre 2009. Tournée et album dévastent les contrées européennes à l'automne 2009. Todd Ellis remplace en 2012 Chris Lollis à la basse pour At the Gate of Sethu. A son habitude, Nile explore dans ce septième album la face la plus noire des légendes de l'Egypte antique. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Karl Sanders (chant, guitare, claviers) forme Nile à Greensboro (Caroline-du-Sud) en 1993. Le groupe développe un style particulièrement agressif qui le situe d'emblée dans la veine "brutale" du death metal. Mais l'originalité de Nile se situe surtout dans son utilisation de mélodies, et même d'instruments, inspirés de l'Egypte ancienne. Les légendes et les traditions de l'époque des pharaons sont elles au coeur des thèmes développés par Nile.

Le groupe commence par faire les premières parties des artistes de death metal en goguette dans le sud des Etats-Unis et sort Festivals of Atonement en 1995. Après deux autres albums à la renommée toute locale, Nile se voit distribué par Relapse Records à partir de 1998. De ce fait Nile commence à tourner en ouverture d'Incantation ou Morbid Angel. Black Seeds of Vengeance en 2000 témoigne de la montée en puissance de Nile.

Après In Their Darkened Shrines (2002) et Annihilation of the Wicked (2005), Nile franchit un nouveau palier en signant avec Nuclear Blast. Cette fois c'est la renommée internationale qui ouvre son sarcophage doré aux violences sonores de Nile.  Ithyphallic en 2007 se classe dans les ventes de pays aussi exotiques que la France, les Pays-Bas ou la Finlande.

Nile continue à bâtir la pyramide de son succès avec Those Whom the Gods Detest en novembre 2009. Tournée et album dévastent les contrées européennes à l'automne 2009. Todd Ellis remplace en 2012 Chris Lollis à la basse pour At the Gate of Sethu. A son habitude, Nile explore dans ce septième album la face la plus noire des légendes de l'Egypte antique. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Karl Sanders (chant, guitare, claviers) forme Nile à Greensboro (Caroline-du-Sud) en 1993. Le groupe développe un style particulièrement agressif qui le situe d'emblée dans la veine "brutale" du death metal. Mais l'originalité de Nile se situe surtout dans son utilisation de mélodies, et même d'instruments, inspirés de l'Egypte ancienne. Les légendes et les traditions de l'époque des pharaons sont elles au coeur des thèmes développés par Nile.

Le groupe commence par faire les premières parties des artistes de death metal en goguette dans le sud des Etats-Unis et sort Festivals of Atonement en 1995. Après deux autres albums à la renommée toute locale, Nile se voit distribué par Relapse Records à partir de 1998. De ce fait Nile commence à tourner en ouverture d'Incantation ou Morbid Angel. Black Seeds of Vengeance en 2000 témoigne de la montée en puissance de Nile.

Après In Their Darkened Shrines (2002) et Annihilation of the Wicked (2005), Nile franchit un nouveau palier en signant avec Nuclear Blast. Cette fois c'est la renommée internationale qui ouvre son sarcophage doré aux violences sonores de Nile.  Ithyphallic en 2007 se classe dans les ventes de pays aussi exotiques que la France, les Pays-Bas ou la Finlande.

Nile continue à bâtir la pyramide de son succès avec Those Whom the Gods Detest en novembre 2009. Tournée et album dévastent les contrées européennes à l'automne 2009. Todd Ellis remplace en 2012 Chris Lollis à la basse pour At the Gate of Sethu. A son habitude, Nile explore dans ce septième album la face la plus noire des légendes de l'Egypte antique. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page