undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Nina Schenk Von Stauffenb... a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Nina Schenk Von Stauffenberg, un portrait Broché – 10 mars 2011


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 20,28
EUR 20,00 EUR 4,64

Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Nina Schenk Von Stauffenberg, un portrait + Stauffenberg
Prix pour les deux : EUR 40,78

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'avant-propos

Le nom de la comtesse Nina Schenk von Stauffenberg éveille des souvenirs historiques indissociables du nom de son mari, le comte Claus Schenk von Stauffenberg, un personnage-clé de la résistance allemande.
Pour moi, ce nom évoque plus que l'Histoire. C'est le nom de ma mère, dont le courage et la loyauté qui la caractérisaient ont aussi marqué un pan de notre histoire.
C'était une forte femme. Elle ne s'est jamais plainte, bien qu'elle ait parcouru un dur chemin après l'exécution de son mari, puisqu'elle a dû surmonter la prison, les camps de concentration, la perte de nombreux parents et, enfin, élever cinq enfants toute seule.
Mes parents ont été éduqués selon des valeurs fondamentales qui sont encore importantes aujourd'hui : la décence, la sincérité et le sens des responsabilités. Cela explique qu'ils aient pris tous deux un très grand risque : ils ont sciemment mis leur vie en jeu, mon père en accomplissant l'attentat contre Hitler, ma mère en le soutenant et en sachant bien qu'en cas d'échec elle risquait de se faire arrêter, ou même exécuter.
Et, pourtant, cela reste difficile à comprendre, mais on a presque toujours sous-estimé, jusqu'à présent, le rôle des femmes qui accompagnèrent leurs maris dans des projets de résistance à haut risque. On a tort : les hommes de la résistance étaient pour la plupart des époux et des pères de famille, et ils dépendaient de compagnes prêtes à les épauler sans réserve et à leur prêter main-forte.
Elles ont rarement été reconnues comme telles. Nombreux sont les historiens qui considèrent les femmes des résistants comme des victimes ignorantes, au mieux, et ils ne les évoquent généralement que de façon marginale, si bien qu'elles ne jouent aucun rôle dans la conscience collective.
Un téléfilm a montré ma mère comme une épouse insatisfaite et râleuse qui se tenait à l'arrière-plan. C'était non seulement irrespectueux, mais historiquement faux. Ma mère a été blessée par ce film. Elle se sentait incomprise et injustement traitée, elle était particulièrement contrariée par le fait que les femmes de la résistance en général soient ainsi montrées sous un faux jour.
Il me semble néanmoins important, qu'ils soient ou non réussis et authentiques, que les actes de la résistance allemande restent dans nos mémoires par le biais de discussions, de livres ou de films.
La jeune génération en particulier devrait se souvenir du courage des citoyens sans lequel la résistance contre Hitler n'aurait pas été possible. Il importe aussi de saluer le fait que, durant cette terrible époque, il n'y a pas eu que the bad nazi Germans, même si on a pu avoir cette perception à l'étranger.

Biographie de l'auteur

Nina épouse Claus von Stauffenberg le 23 septembre 1933 ; cinq enfants sont nés de ce mariage : Berthold, Heimeran, Franz Ludtwig, Valerie et Konstanze. Le cinquième enfant, Konstanze, l'auteur de ce livre, est née en captivité, le 27 janvier 1945, à l'hôpital de Francfort-sur-l'Oder Elle a conçu son livre comme une lettre d'amour à sa mère décédée le 2 avril 2006, à l'âge de quatre-vingt-douze ans.



Détails sur le produit

  • Broché: 177 pages
  • Editeur : Editions des Syrtes (10 mars 2011)
  • Collection : DOCUMENT/HIST
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2845451601
  • ISBN-13: 978-2845451605
  • Dimensions du produit: 23,9 x 1,8 x 15 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 112.400 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par J. De Guillebon le 12 mai 2011
Format: Broché
La dernière fille de Nina et Claus Von Stauffenberg, née en captivité dans un camp nazi, fait un récit autobiographique poignant, d'après les notes retrouvées, rédigées par sa mère. La rédaction de ces notes a commencé dès leurs fiançailles. Leurs familles vivaient selon les principes des grandes familles nobles: éducation, vie militaire, foi religieuse, ténacité et courage.
Admiration de Nina pour son époux, engagé dans la Resistance Allemande, avec d'autres officiers, ne supportant pas le nazisme et les déportations des juifs. Ils voulaient à tout prix supprimer le "Monstre" que représentait Hitler.
L'attentat ayant échoué, Himmler disait à propos de cette famille: "je les anéantirai tous!"
Admiration de leur fille pour sa mère qui a fait preuve d'un courage extraordinaire une fois devenue veuve. Admiration aussi pour son père, un véritable héros, agissant selon ses principes ancestraux.
Le film reconstitue et complète avec cet ouvrage, l'action de Claus Von Stauffenberg jusqu'au sacrifice suprême.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Didier Chauvet le 29 septembre 2012
Format: Broché
Ce livre sur Nina von Stauffenberg, femme de Claus von Stauffenberg, écrit par sa fille Konstanze (née en captivité) est magnifique. Il s'agit d'une œuvre pleine de force et de délicatesse qui nous fait découvrir cette femme remarquable ainsi que des aspects méconnus de la barbarie nazie. Il ne s'agit pas d'un livre très développé au niveau "historique" (pour cela lire Kershaw, Kersaudy, Steinert, Broszat, Longerich, Feral etc...)mais, en quelque sorte, d'une longue lettre d'amour d'une fille à une mère remarquable. Passionné par l'Allemagne et l'histoire du nazisme, je vous conseille ce livre qui aborde ce thème d'une manière "différente". Un très beau texte!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Kerbrat TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 16 mars 2011
Format: Broché
C' est d abord une lettre d' amour d' une fille à sa mère. Celle-ci est la femme de l' officier qui a posé la bombe pour provoquer l' attentat d' Hitler en Juillet 44. Celui-ci déclarant que la famille Stauffenberg devait être détruite jusqu' au dernier membre. Sa mère après l' exécution de son père connaîtra les camps de concentration, puis l' exode devant les troupes russes.

Si on attend un livre un peu historique on est un peu déçu, car les préparations de l' attenta et ce qui concerne la résistance, tant dans ses fondements que dans sa pratique, n' est que peu exposée. Par contre cet ouvrage nous donne un autre aspect de l' Allemagne, sachant que c' est quand même un univers particulier de ce pays qui nous est décrit, cette famille faisant partie de l' aristocratie. C' est d' abord un livre d' amour d' une fille à sa mère, qui l' a élevé ainsi que sa fratrie dans des conditions pas évidentes, avec la volonté de recréer le passé qu' elle avait vécu, malgré la vindicte d' Hitler.
6 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?