No Doubt

Top albums (Voir les 92)


Voir les 92 albums de No Doubt

No Doubt : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 170
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de No Doubt
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

nodoubt

In ONE WEEK we'll be performing at @jazzfest in NOLA! Get your tickets now at http://t.co/4pbAIpLl4O. #JazzFest2015 http://t.co/1mLhLeUcYz


Biographie

Influencé par le ska et Madness en particulier, No Doubt voit le jour dans le comté d'Orange Count (Californie) en 1987. Originellement, la formation réunit John Spence au chant, Eric Stefani aux claviers, et sa soeur Gwen aux choeurs. Ils assurent leur premier concert officiel en première partie de The Untouchables, et sont rejoints par Tony Kanal à la basse pour le deuxième concert.

Alors que le groupe s'organise petit à petit, le suicide de John Spence en décembre 1987 bouleverse leurs projets et met en doute leur avenir. Mais après mûre réflexion et malgré ce tragique événement, No Doubt ... Lire la suite

Influencé par le ska et Madness en particulier, No Doubt voit le jour dans le comté d'Orange Count (Californie) en 1987. Originellement, la formation réunit John Spence au chant, Eric Stefani aux claviers, et sa soeur Gwen aux choeurs. Ils assurent leur premier concert officiel en première partie de The Untouchables, et sont rejoints par Tony Kanal à la basse pour le deuxième concert.

Alors que le groupe s'organise petit à petit, le suicide de John Spence en décembre 1987 bouleverse leurs projets et met en doute leur avenir. Mais après mûre réflexion et malgré ce tragique événement, No Doubt décide de poursuivre sa route en hommage au chanteur décédé. Quelques changements notables ont lieu au sein du groupe : Gwen Stefani (née à Fullerton le 3/10/1969) devient la chanteuse principale et deux nouveaux musiciens intègrent la formation : le guitariste Tom Dumont et le batteur Adrian Young. No Doubt repart à la conquête de la gloire.

Du garage au numéro un

La force de No Doubt réside dans sa présence sur scène et l'énergie que les musiciens déploient pour électriser le public. Plus motivé que jamais, le groupe enchaîne les concerts sur la côté Ouest. C'est ainsi qu'ils se fait repérer par le label Trauma qui leur signe un contrat en 1991. Le premier album homonyme sous dominante pop et ska paraît au printemps 1992 (« Trapped in a Box »). Mais la mode étant alors au grunge, ce premier opus passe complètement inaperçu. Le label Interscope qui les soutenait jusqu'alors se désengage et laisse financièrement tomber le groupe. Malgré tout, No Doubt est loin de jeter l'éponge et c'est en s'auto-produisant qu'il enregistre deux ans plus tardà Anaheim (Californie), The Beacon Street Collection, dans le garage de Tom Dumont transformé en studio d'enregistrement pour l'occasion. Bien que ce second album connaisse un succès relatif, le fondateur Eric Stefani quitte le groupe pour une carrière moins aléatoire et devient dessinateur pour la série The Simpsons.

Plus orienté punk, The Beacon Street Collection (1995) rencontre immédiatement un public, ce qui alerte Interscope qui leur accorde finalement une seconde chance. Mais c'est officiellement avec Tragic Kingdom que No Doubt acquiert une large notoriété sur le devant de la scène internationale, prenant la première place des charts à l'été 1996. Largement inspiré par son histoire d'amour avec Tony Kanal, l'album est entièrement composé par Gwen Stefani qui prend alors les commandes du groupe. En plus de (re)lancer la carrière de No Doubt, ce disque tire avantage de la personnalité de la « punkette » Gwen Stefani qui sait se faire remarquer par les médias et s'imposer en tant que leader du groupe. A la fois auteur et chanteuse, Gwen Stefani possède une personnalité et un style hors normes qui en font rapidement l'emblème du groupe No Doubt, quitte à monopoliser toute l'attention et à créer des tensions au sein de la formation.

Au printemps 2000, No Doubt revient avec Return of Saturn, un album qui, s'il ne change pas la forme musicale, dans une veine aussi thrash et dynamique, obtient un succès plus ample, comme en témoigne le hit « Ex-Girlfriend ». Gwen Stefani le considère cet album comme son favori, en raison de sa relation avec son futur époux Gavin Rossdale (chanteur de Bush) qui en est la source d'inspiration principale. De plus en plus affirmée comme une artiste à part entière dans le rock américain, laissant à l'occasion les médias polémiquer sur son addiction aux drogues et ses amours tumultueuses, la chanteuse annonce clairement son envie de s'aventurer ailleurs en interprétant un duo avec la rappeuse Eve (« Let Me Blow Your Mind ») et un autre avec Moby (« South Side »).

 Le cinquième rendez-vous du groupe avec son public suit en décembre 2001 avec le très varié Rock Steady, multipliant les producteurs (Prince, Sly & Robbie, Nellee Hooper). Après la sortie d'un best of  (The Singles 1992-2003), No Doubt se fait de plus en plus rare dans les médias. En plein enregistrement du nouvel album en 2003, Gwen Stefani envisage une carrière solo et - en plein contrôle du groupe - détourne le projet à son profit. Après deux albums sous son nom, Gwen Stefani annonce un possible retour du groupe en 2008, même « s'ils ne savent pas encore quelle couleur musicale aura ce disque ».

En fait, c'est en 2009 que No Doubt revient sur scène pour une tournée où il côtoie Paramore, Janelle Monae, ou Katy Perry. Pour le disque, il faut attendre 2012 et un retour aux sources du ska pop avec Push and Shove. Sorti en septembre 2012, Push and Shove est emmené par le hit  « Settle Down » et le single « Push and Shove » avec Busy Signal et Major Lazer. Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid

Influencé par le ska et Madness en particulier, No Doubt voit le jour dans le comté d'Orange Count (Californie) en 1987. Originellement, la formation réunit John Spence au chant, Eric Stefani aux claviers, et sa soeur Gwen aux choeurs. Ils assurent leur premier concert officiel en première partie de The Untouchables, et sont rejoints par Tony Kanal à la basse pour le deuxième concert.

Alors que le groupe s'organise petit à petit, le suicide de John Spence en décembre 1987 bouleverse leurs projets et met en doute leur avenir. Mais après mûre réflexion et malgré ce tragique événement, No Doubt décide de poursuivre sa route en hommage au chanteur décédé. Quelques changements notables ont lieu au sein du groupe : Gwen Stefani (née à Fullerton le 3/10/1969) devient la chanteuse principale et deux nouveaux musiciens intègrent la formation : le guitariste Tom Dumont et le batteur Adrian Young. No Doubt repart à la conquête de la gloire.

Du garage au numéro un

La force de No Doubt réside dans sa présence sur scène et l'énergie que les musiciens déploient pour électriser le public. Plus motivé que jamais, le groupe enchaîne les concerts sur la côté Ouest. C'est ainsi qu'ils se fait repérer par le label Trauma qui leur signe un contrat en 1991. Le premier album homonyme sous dominante pop et ska paraît au printemps 1992 (« Trapped in a Box »). Mais la mode étant alors au grunge, ce premier opus passe complètement inaperçu. Le label Interscope qui les soutenait jusqu'alors se désengage et laisse financièrement tomber le groupe. Malgré tout, No Doubt est loin de jeter l'éponge et c'est en s'auto-produisant qu'il enregistre deux ans plus tardà Anaheim (Californie), The Beacon Street Collection, dans le garage de Tom Dumont transformé en studio d'enregistrement pour l'occasion. Bien que ce second album connaisse un succès relatif, le fondateur Eric Stefani quitte le groupe pour une carrière moins aléatoire et devient dessinateur pour la série The Simpsons.

Plus orienté punk, The Beacon Street Collection (1995) rencontre immédiatement un public, ce qui alerte Interscope qui leur accorde finalement une seconde chance. Mais c'est officiellement avec Tragic Kingdom que No Doubt acquiert une large notoriété sur le devant de la scène internationale, prenant la première place des charts à l'été 1996. Largement inspiré par son histoire d'amour avec Tony Kanal, l'album est entièrement composé par Gwen Stefani qui prend alors les commandes du groupe. En plus de (re)lancer la carrière de No Doubt, ce disque tire avantage de la personnalité de la « punkette » Gwen Stefani qui sait se faire remarquer par les médias et s'imposer en tant que leader du groupe. A la fois auteur et chanteuse, Gwen Stefani possède une personnalité et un style hors normes qui en font rapidement l'emblème du groupe No Doubt, quitte à monopoliser toute l'attention et à créer des tensions au sein de la formation.

Au printemps 2000, No Doubt revient avec Return of Saturn, un album qui, s'il ne change pas la forme musicale, dans une veine aussi thrash et dynamique, obtient un succès plus ample, comme en témoigne le hit « Ex-Girlfriend ». Gwen Stefani le considère cet album comme son favori, en raison de sa relation avec son futur époux Gavin Rossdale (chanteur de Bush) qui en est la source d'inspiration principale. De plus en plus affirmée comme une artiste à part entière dans le rock américain, laissant à l'occasion les médias polémiquer sur son addiction aux drogues et ses amours tumultueuses, la chanteuse annonce clairement son envie de s'aventurer ailleurs en interprétant un duo avec la rappeuse Eve (« Let Me Blow Your Mind ») et un autre avec Moby (« South Side »).

 Le cinquième rendez-vous du groupe avec son public suit en décembre 2001 avec le très varié Rock Steady, multipliant les producteurs (Prince, Sly & Robbie, Nellee Hooper). Après la sortie d'un best of  (The Singles 1992-2003), No Doubt se fait de plus en plus rare dans les médias. En plein enregistrement du nouvel album en 2003, Gwen Stefani envisage une carrière solo et - en plein contrôle du groupe - détourne le projet à son profit. Après deux albums sous son nom, Gwen Stefani annonce un possible retour du groupe en 2008, même « s'ils ne savent pas encore quelle couleur musicale aura ce disque ».

En fait, c'est en 2009 que No Doubt revient sur scène pour une tournée où il côtoie Paramore, Janelle Monae, ou Katy Perry. Pour le disque, il faut attendre 2012 et un retour aux sources du ska pop avec Push and Shove. Sorti en septembre 2012, Push and Shove est emmené par le hit  « Settle Down » et le single « Push and Shove » avec Busy Signal et Major Lazer. Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid

Influencé par le ska et Madness en particulier, No Doubt voit le jour dans le comté d'Orange Count (Californie) en 1987. Originellement, la formation réunit John Spence au chant, Eric Stefani aux claviers, et sa soeur Gwen aux choeurs. Ils assurent leur premier concert officiel en première partie de The Untouchables, et sont rejoints par Tony Kanal à la basse pour le deuxième concert.

Alors que le groupe s'organise petit à petit, le suicide de John Spence en décembre 1987 bouleverse leurs projets et met en doute leur avenir. Mais après mûre réflexion et malgré ce tragique événement, No Doubt décide de poursuivre sa route en hommage au chanteur décédé. Quelques changements notables ont lieu au sein du groupe : Gwen Stefani (née à Fullerton le 3/10/1969) devient la chanteuse principale et deux nouveaux musiciens intègrent la formation : le guitariste Tom Dumont et le batteur Adrian Young. No Doubt repart à la conquête de la gloire.

Du garage au numéro un

La force de No Doubt réside dans sa présence sur scène et l'énergie que les musiciens déploient pour électriser le public. Plus motivé que jamais, le groupe enchaîne les concerts sur la côté Ouest. C'est ainsi qu'ils se fait repérer par le label Trauma qui leur signe un contrat en 1991. Le premier album homonyme sous dominante pop et ska paraît au printemps 1992 (« Trapped in a Box »). Mais la mode étant alors au grunge, ce premier opus passe complètement inaperçu. Le label Interscope qui les soutenait jusqu'alors se désengage et laisse financièrement tomber le groupe. Malgré tout, No Doubt est loin de jeter l'éponge et c'est en s'auto-produisant qu'il enregistre deux ans plus tardà Anaheim (Californie), The Beacon Street Collection, dans le garage de Tom Dumont transformé en studio d'enregistrement pour l'occasion. Bien que ce second album connaisse un succès relatif, le fondateur Eric Stefani quitte le groupe pour une carrière moins aléatoire et devient dessinateur pour la série The Simpsons.

Plus orienté punk, The Beacon Street Collection (1995) rencontre immédiatement un public, ce qui alerte Interscope qui leur accorde finalement une seconde chance. Mais c'est officiellement avec Tragic Kingdom que No Doubt acquiert une large notoriété sur le devant de la scène internationale, prenant la première place des charts à l'été 1996. Largement inspiré par son histoire d'amour avec Tony Kanal, l'album est entièrement composé par Gwen Stefani qui prend alors les commandes du groupe. En plus de (re)lancer la carrière de No Doubt, ce disque tire avantage de la personnalité de la « punkette » Gwen Stefani qui sait se faire remarquer par les médias et s'imposer en tant que leader du groupe. A la fois auteur et chanteuse, Gwen Stefani possède une personnalité et un style hors normes qui en font rapidement l'emblème du groupe No Doubt, quitte à monopoliser toute l'attention et à créer des tensions au sein de la formation.

Au printemps 2000, No Doubt revient avec Return of Saturn, un album qui, s'il ne change pas la forme musicale, dans une veine aussi thrash et dynamique, obtient un succès plus ample, comme en témoigne le hit « Ex-Girlfriend ». Gwen Stefani le considère cet album comme son favori, en raison de sa relation avec son futur époux Gavin Rossdale (chanteur de Bush) qui en est la source d'inspiration principale. De plus en plus affirmée comme une artiste à part entière dans le rock américain, laissant à l'occasion les médias polémiquer sur son addiction aux drogues et ses amours tumultueuses, la chanteuse annonce clairement son envie de s'aventurer ailleurs en interprétant un duo avec la rappeuse Eve (« Let Me Blow Your Mind ») et un autre avec Moby (« South Side »).

 Le cinquième rendez-vous du groupe avec son public suit en décembre 2001 avec le très varié Rock Steady, multipliant les producteurs (Prince, Sly & Robbie, Nellee Hooper). Après la sortie d'un best of  (The Singles 1992-2003), No Doubt se fait de plus en plus rare dans les médias. En plein enregistrement du nouvel album en 2003, Gwen Stefani envisage une carrière solo et - en plein contrôle du groupe - détourne le projet à son profit. Après deux albums sous son nom, Gwen Stefani annonce un possible retour du groupe en 2008, même « s'ils ne savent pas encore quelle couleur musicale aura ce disque ».

En fait, c'est en 2009 que No Doubt revient sur scène pour une tournée où il côtoie Paramore, Janelle Monae, ou Katy Perry. Pour le disque, il faut attendre 2012 et un retour aux sources du ska pop avec Push and Shove. Sorti en septembre 2012, Push and Shove est emmené par le hit  « Settle Down » et le single « Push and Shove » avec Busy Signal et Major Lazer. Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page